samedi 1 juillet 2017

Chronique : Les Els - Tome 1 d'H. Roy


Les Els – Tome 1 de H. Roy.
(Genre : Romance, YA).

Editions : J’ai Lu
Prix : 13€ (Partenariat)
Date de parution originale : 11 janvier 2017.

  Résumé : Connor a 18 ans, elle vit avec son père à Eden Lake, une petite ville des Adirondacks et, en dehors du fait que son meilleur ami a subitement pris ses distances, elle mène une existence plutôt tranquille. Le jour où sa tante débarque, les choses se compliquent. Car les cauchemars qui assaillent Connor depuis quelques temps pourraient bien devenir réalité…


  Après avoir beaucoup tardé à sortir ce livre, je me suis enfin décidé grâce à Emilie ! Il faut dire que j’avais un peu peur de commencer cette briquette de 450 pages… Pourtant, les avis sur la toile sont extrêmement positifs. Du coup, toujours grâce à Emilie, on en a fait une lecture commune. J’aime beaucoup la couverture. Ces tons violets, ces papillons et le regard de cette fille… très mystérieux. J’avais parcouru le résumé sans vouloir vraiment savoir de quoi cela parlait. Au final, j’ai passé un très bon moment de lecture.

  H. Roy commence son récit avec un rêve plus vrai que nature. Un rêve dont Connor sort in extremis. C’est une bonne manière pour le lecteur de s’immerger directement dans le récit. Suite à ce rêve, on retrouve notre protagoniste en classe. Et l’auteur commence à cadrer son récit en nous présentant les personnages et la vie de Connor. Très vite, un événement arrive… c’est la bascule qu’on attendait pour que l’histoire débute enfin. Et j’ai été très curieux de poursuivre l’aventure.

  Les personnages sont très intéressants à suivre. Connor est une jeune adulte de 16 ans qui voit sa vie basculer du jour au lendemain. Une fille forte avec un caractère de feu. J’ai adoré son tempérament, sa manière de se rebeller, de ne pas se laisser faire. C’est signe d’un fort mental et on ne peut qu’apprécier ces héroïnes qui tiennent tête aux mecs. Son évolution au fil du roman est très intéressante tout comme les découvertes qu’elle va faire. Vient ensuite Meyer dit M, Evann et Juliette. Des personnages proches de Connor qui vont l’aider, parfois la desservir… mais il faut les découvrir par soi-même. Si on apprécie vite Juliette, on ne sait pas trop sur quel pied danser avec Meyer et Evann.

  Le rythme du roman est bon malgré quelques petites longueurs par ci par là. Quelques descriptions à raccourcir ou quelques états d’âmes à abréger. Mais sinon, on a toujours envie de tourner les pages. On est curieux d’en savoir plus sur Connor, sur les Els, sur cet univers et sur les dangers qui rôdent. Il y a tout de même beaucoup de dialogues, ce qui aide à apporter de la fluidité au récit. C’est un 1er tome introducteur qui donne assez de matière au lecteur pour qu’il soit satisfait.

  L’univers est très intéressant et surtout, il est inédit ! Je n’ai jamais entendu parler de mythologie Els dans aucun autre bouquin. C’est ce qui m’a plu avec cette histoire. Dommage que ce ne soit pas plus exploité. Qu’on n’ait pas davantage de point sur cette fabuleuse invention d’H. Roy. En même temps, le livre est classé en romance. Du coup, le roman est fortement tourné vers cet axe. On a un petit triangle amoureux (bien fait, ne partez pas en courant) qui se forme. Je trouve qu’il ne prend pas le pas sur le récit et ça c’est bien joué.

  Enfin, le style de l’auteur est très agréable. Elle possède une plume assez dynamique, insère de l’action dans son histoire. J’ai parfaitement pu visualiser les scènes narrées sur le papier. Et puis elle arrive à faire monter la pression ! Ce final est vraiment horrible. H. Roy est une auteur sadique… vivement 2018 et la suite des Els. Parce qu’après ça, on a très envie de savoir ce qu’il va advenir d’un personnage. En tout cas, je ne peux que vous conseiller ce 1er tome. Quelques défauts, mais un bon livre fantastique comme on les aime !

Ma note : 8/10.

Merci aux éditions J'ai Lu pour ce partenariat !

La chronique d’Emilie pour cette lecture commune : ICI.

lundi 26 juin 2017

Chronique : Textrovert de Lindsey Summers


Textrovert de Lindsey Summers.
(Genre : Romance, Young Adult).

Éditions Michel Lafon
Prix : 15,95€ (Partenariat)
Date de parution française : 11 mai 2017
Année de parution originale : 2017
Titre version originale : Textrovert

  Résumé : Non seulement Keeley a échangé par accident son téléphone avec celui d’un autre, mais en plus elle va devoir attendre une semaine avant de pouvoir le récupérer car Tavin, le garçon qui a pris son portable, a quitté la ville ! Les deux lycéens vont coopérer pour se transférer leurs messages et, à force d’appels et de textos, apprendre à se connaître. Jusqu’à leur rencontre fatidique où Tavin n’a d’autre choix que de révéler son identité. Maintenant qu’elle connaît la vérité, Keeley peut-elle encore lui faire confiance ?


  Avec sa couverture aux couleurs chaudes et son résumé, Textrovert a attiré mon attention. Je recherchais une lecture légère, sans prise de tête pour commencer l’été... et j’ai fait bonne pioche. Je remercie Camille et les éditons Michel Lafon pour l’envoi de ce roman.

  Tout commence un soir à la fin de l’été. Keeley accompagnée de sa meilleure amie Nicky est à la fête foraine pour leur traditionnel tour de grande roue. Alors qu’elles sont dans la file pour grimper dans le manège, Kelley n’arrive pas à mettre la main sur son portable. Résolue à le retrouver absolument, elle s’élance vers le dernier endroit où elle se souvient s’en être servie. Le retrouver lui permettrait d’échapper à une énième leçon de morale de ses parents et de son frère Zach. Par chance elle le retrouve et réussit à rejoindre Nicky. Sauf que plus tard dans la nuit, Keeley reçoit un appel étrange. Son interlocuteur prétend qu’elle n’a pas le bon téléphone. Forcés de constater qu’ils ont bel et bien intervertis leur portable, et qu’ils ne pourront pas les échanger avant une semaine, ils commencent à discuter et à se lier d’amitié.

  Le roman possède quelques petites incohérences et souffre d’un peu de prévisibilité. Cependant, je me suis vite prise à l’histoire de Keeley et du mystérieux Tavin. Les chapitres sont courts, parfois ponctués par les échanges de textos de nos deux héros : cela donne un bon rythme à l’histoire. Ainsi le lecteur ne peut plus lâcher le livre avant de connaitre le dénouement. Ce que j’ai le plus apprécié dans ce roman, c’est l’évolution de Keeley. L’histoire se déroule pendant leur dernière année au lycée, une année où ils doivent prendre des décisions qui influenceront leur avenir. Au début Keeley est indécise et introvertie, elle ne sait pas dire non. Son frère la fait tourner en bourrique, la fait culpabiliser et elle finit par céder à tous ses désirs. C’est au contact de Tavin qu’elle va s’affirmer et se révéler plus sûre d’elle. Leur rencontre due au hasard se révèlera finalement déterminante pour Keeley.

« Pas la peine. J’ai déjà établi mon diagnostic. Tu souffres d’une encéphalopathie gravement odieuse. Aussi connue sous le nom d’EGO. Tu as tous les symptômes caractéristiques : délire mégalo, carence neuronale et hypertrophie de la confiance en soi »

  Je ne veux pas trop en dire car le roman est assez court : seulement 267 pages. J’aurais d’ailleurs apprécié que certains passages soient un peu plus approfondis. En revanche, le style de Lindsey Summer est agréable, frais et léger, ce qui fait de Textrovert une petite romance parfaite pour les amateurs du genre cet été. Je le conseille donc à tous les adolescents qui cherchent une lecture détente pour la période estivale.

Ma note : 7.5/10

Merci à Camille et aux éditions Michel Lafon pour ce partenariat !