Nos dernières chroniques...

Nos dernières chroniques...


jeudi 22 août 2019

Chronique : On ne meurt pas d'amour de Géraldine Dalban-Moreynas

On ne meurt pas d'amour
Géraldine Dalban-Moreynas

Éditions : Plon
Prix : 17€ (Partenariat)
Date de parution originale : 22 août 2019

Résumé : Elle vient d'emménager avec son homme. Dans un grand loft blanc qu'ils ont retapé. Elle doit se marier au mois de juin. La date est bloquée sur le calendrier de l'entrée. Il va emménager avec sa femme et sa petite fille au deuxième étage du bâtiment B. Les travaux sont presque terminés. Ils se croisent pour la première fois un dimanche de novembre, sous le porche de l'entrée. Elle le voit entrer, il est à contre-jour. Elle sent son corps se vider. Il la regarde. Il a du mal à parler. Plus tard, ils se diront que c'est à ce moment-là que tout a commencé. Ils se diront qu'il était vain de lutter. Il y a des histoires contre lesquelles on ne lutte pas.


Avec le livre de Géraldine Dalban-Moreynas je débute la rentrée littéraire 2019 avec un coup de cœur chez les éditions Plon ❤ Je ne m'y attendais pas, mais alors pas du tout ! Cette lecture a été puissante et tellement addictive ! Bravo à l'auteure pour ce beau texte 👏

C'est l'histoire d'une femme en couple qui emménage dans un immeuble parisien et qui dès le premier regard va tomber amoureux de son voisin. Lui est marié et a une fille... pourtant le coup de foudre est réciproque ! Un mail, un SMS, une excuse pour aller taper à la porte l'un de l'autre... jusqu'au jour où la passion l'emporte 😱 On se laisse porter par cette histoire d'adultère, on pense qu'il ne franchiront jamais le cap, qu'ils s'amusent, se taquinent, jouent pour mettre du piment dans leur vie. Et pourtant...
 
Géraldine Dalban-Moreynas a écrit une histoire d'amour non conventionnelle qui rappelle à quel point l'amour peut nous tomber dessus, nous consumer et nous faire perdre la tête... les deux protagonistes vont d'abord s'aimer intellectuellement avant de s'aimer physiquement. L'auteure aborde le sujet de l'amour adultérin mais aussi de la jalousie, de l'envie, de la famille, de la reconstruction, des choix et de l'espoir 🤗 Tout un ensemble de thèmes qui vont bien ensemble, qui a été réfléchi par l'auteure... et qui se mixent à la perfection.

Je suis tombé amoureux des personnages mais aussi de la plume de Géraldine. Elle narre son histoire avec une extrême urgence dans ses mots. Une urgence qui fait ressortir la passion du couple. C'est parfois brut, parfois poétique, mais toujours très réfléchi 😉 Quand on lâche le roman, on a surtout envie d'y retourner pour être de nouveau enivré par ses mots et par cette belle histoire.

➡️ Le livre sort aujourd'hui, le 22 août, et je ne peux que vous encourager à le découvrir ! On s'attache aux personnages, on les déteste parfois, mais on aimerait que cela soit plus facile pour eux. Un livre court, addictif et sensuel qui ne vous laissera pas indifférent ❤❤

Ma note : 9/10

Merci à Babelio, aux éditions Plon et à Géraldine Dalban-Moreynas pour ce partenariat !

Chronique : Au bout de trois de Maureen Johnson

Au bout de trois
Maureen Johnson

Éditions : Hachette
Prix : 15,90€ (Partenariat)
Date de parution française : 5 juin 2019
Année de parution originale : 2005
Titre version originale : The Bermudez Triangle

Résumé : Mel, Nina et Avery ont toujours formé un inséparable trio de copines, mais l’été de leurs dix-sept ans va tout changer. Cet été-là, alors que Nina profite des vacances pour participer à un stage scolaire, Mel et Avery commencent une relation qu’elles cachent à tous, même à leur meilleure amie. Cette trêve estivale ne pouvait cependant pas durer et, peu de temps après la rentrée, Nina découvre leur secret. Mel et Avery doivent alors faire face au regard des autres, à l’intolérance et au rejet, mais aussi au regard qu’elles portent sur elles-mêmes. D’autant que même si Nina essaye de les soutenir, elle se pose des questions. Et peu à peu, le trio explose.


Avez-vous déjà lu des livres qui traitent de l'homosexualité chez les adolescents ? C'est le thème du roman de Maureen Johnson publié chez Hachette Romans. D'ailleurs, j'adore la couverture qui est parfaite pour la saison !
 
Mel, Avery et Nina sont 3 meilleures amies ! Pourtant les deux premières vont se rapprocher et finir par sortir ensemble, alors que Nina est à un stage d'été... et quand elle revient, le groupe va voler en éclat 🤯 Entre l'incompréhension et les secrets, le trio soudé va peu à peu éclater !

C'était une assez bonne lecture même si elle souffre de pas mal de défauts. J'ai aimé le sujet traité et la façon dont l'auteure l'a amené. Il n'est pas évident de parler de l'homosexualité et de se mettre à la place d'un ado. Ça parle d'acceptation, de rejet, de chercher qui on est vraiment, si on est défini par notre sexualité... ce livre peut aider les jeunes et c'est super 😊

On peut s'identifier aux personnages car Avery, Mel et Nina ont trois personnalités différentes. On peut être à la fois la personne en couple ou alors celle qui découvre la sexualité de ses amies... d'avoir ouvert le champ des possibilités est intéressant 😁 On est touché par ce qui leur arrive.

Pourtant j'ai trouvé pas mal de longueurs dans le récit. Il y a des détails inutiles qui auraient pu être coupés. L'histoire aurait gagné en dynamisme et en fluidité ! Aussi, les clichés américains qui sont très stéréotypés... dommage que l'auteure y passe pour construire son récit 😕

➡️ Dans l'ensemble Maureen Johnson a construit une belle histoire sur l'acceptation et la sexualité adolescente ! Sans les petits défauts le livre aurait été meilleur 😉

Ma note : 7/10

Merci à Elena et aux éditions Hachette pour ce partenariat !

Chronique : Les Courants d'air de Nathalie Bianco

Les Courants d'air
Nathalie Bianco

Éditions : Amazon Publishing
Prix : 12,90 (Partenariat)
Date de parution originale : 4 juin 2019

Résumé : Comment reconstruire sa vie, quand on est une quadragénaire fraichement divorcée, flanquée d’une sœur ainée loufoque, qui aime le whisky et Dominique de Villepin, d’un « Adokon » qui préfère dégommer des ennemis dans Call of Duty plutôt que de préparer son bac, de prétendants Tinder qui postillonnent des miettes de pizzas, d’une bande d’amis fêtards et déjantés, d’un chat rebelle autoritaire et bourré d’antipuces et d’un petit dernier qui se prend pour Chuck Norris ? Comment concilier son projet de ressembler à l’élégante Inès de La Frjessange avec sa passion pour la cancoillotte et le vin rouge ? 
Entre crises de rire, tranches de vie, aventures hilarantes et accès de nostalgie, entre l’avenir à construire et le passé à archiver, il faudra beaucoup d’humour et d’amour à Nahéma pour réussir le grand saut vers une nouvelle vie…


Est-ce qu'il vous arrive de lire des auteurs autopubliés ? Il y a quelques temps j'ai eu la chance de découvrir l'ouvrage de Nathalie Bianco ! Un roman autoédité sur Amazon Publishing que j'ai bien aimé dans l'ensemble 😊

C'est un roman qui parle du lâcher-prise et de la reconstruction. De la perte d'un amour et de l'envie d'en retrouver un. La famille est aussi au cœur du récit et c'est un thème que j'apprécie beaucoup. L'auteure aborde de multiples facettes dans la vie de sa protagoniste et c'est pas mal fait 😉

L'originalité du roman, c'est qu'il est construit sous forme de mails uniquement. J'ai lu beaucoup d'avis positifs sur le sujet. Et il est vrai que ça apporte un certain rythme à l'histoire. D'autant que le roman est court et ça en devient addictif. Mais pour moi, j'ai trouvé que ça empêchait le lecteur de s'attacher aux personnages. Qu'il manquait cette interaction entre eux que j'apprécie tant dans une histoire.

➡️ Pour finir peut-être qu'avec de petites retouches et améliorations, le roman aurait pu être encore meilleur ! Il a des qualités et des défauts... et en creusant j'aurais eu tellement plus de sensations à la lecture 🤗

Ma note : 6/10

Merci à l'auteure Nathalie Bianco pour ce partenariat !

Chronique : La Maison des oiseaux d'Allan Stratton

La Maison des oiseaux
Allan Stratton

Éditions : Milan
Prix : 15,90€ (Partenariat)
Date de parution française : 29 mai 2019
Année de parution originale : 2018
Titre version originale : The Way Back Home

Résumé : Harcelée par sa cousine, rejetée par ses camarades et incomprise de ses parents, Zoe Bird entretient une relation très forte avec sa grand-mère, qui semble pourtant perdre peu à peu la tête. Lorsque ses parents placent la grand-mère dans une maison de retraite, Zoe décide que le moment est venu de se libérer. Elle fait sortir clandestinement sa grand-mère de la maison de retraite, et, ensemble, elles partent dans un voyage à travers le pays à la recherche de l’oncle de Zoe dont personne n’a de nouvelles depuis longtemps. Mais la réalité crue et les secrets de famille bien enfouis vont s’inviter sur leur chemin…


Avez-vous un lien particulier avec vos grands-parents ? Et plus particulièrement avec vos grands-mères ? La parenté c'est le thème principal du livre d'Allan Stratton publié chez les éditions Milan (label Page Turners) 🤗

Zoé est la petite fille de Grace Bird, sa grand-mère. Cette dernière perd un peu la tête alors son fils, le papa de Zoé, décide de la placer dans une maison de retraite. Zoé n'est pas d'accord et décide de la faire sortir en douce... pour aller retrouver son oncle : un certain Teddy 😉

J'ai tellement adoré cette lecture. C'est tendre et notre cœur fond quand on voit la relation qu'ont Zoé et Grace 😍 C'est tellement touchant cette dévotion et cette volonté de préserver sa mamie ! C'est aussi rigolo car Zoé n'a pas sa langue dans sa poche... tiendrait-elle ça de sa grand-mère ? Et c'est un récit qui nous fait voyager car les filles vont aller à Toronto ! Entre amour des siens et voyage surprise, le récit est pleins de rebondissements.

Un texte qui aborde aussi la maladie d'Alzheimer et sa dégénérescence progressive. Je remercie l'auteur d'avoir su mettre en avant cela avec subtilité et sensibilité 🙂 Et surtout de montrer qu'il y a des hauts et des bas. C'est une maladie qui est peu mise en avant dans les romans, notamment dans les fictions.

La famille est aussi au cœur de l'histoire. C'est un thème qui me tient à cœur ! Que ce soit la relation de Zoé avec ses parents, sa cousine ou sa mamie... tout est important. Allan Stratton nous montre que ça peut évoluer et que même dans une famille... il y a des personnes à mettre de côté 😉 Et puis la maison est un personnage à part entière ! C'est comme si elle avait une âme, une emprunte sur les personnes qui ont pu vivre à l'intérieur. Je trouve que c'est narré d'une très belle manière. On aurait envie d'y vivre.

➡️ "La Maison des oiseaux" c'est aussi un secret qui entoure la disparition de l'oncle Teddy. Est-il mort ? S'est-il suicidé ? Vous serez surpris par la révélation, j'en suis persuadé ! Un bon roman YA que je recommande vivement. Allan Stratton est un auteur à suivre de près 😏

Ma note : 8,5/10

Merci à Sara et aux éditions Milan pour ce partenariat !

dimanche 4 août 2019

Chronique : Magic Charly - Tome 1 : L'apprenti d'Audrey Alwett

Magic Charly - Tome 1 : L'apprenti
Audrey Alwett

Éditions : Gallimard Jeunesse
Prix : 16,50€ (Partenariat)
Date de parution originale : 6 juin 2019

Résumé : On peut avoir un chat doué de capacités hors du commun et tout ignorer de l'existence des magiciers. C'est le cas de Charly Vernier, jusqu'à ce qu'il découvre que sa grand-mère pourrait être un membre éminent de cette société. Mais elle court un grave danger. S'il veut la sauver - et se sauver lui-même - Charly n'a pas le choix, il lui faut devenir apprenti magicier. Beignets de prédiction, grimoires volants, serpillière enchantée et pilleur d'âmes... Bienvenue dans le monde ensorcelant de Magic Charly !


Aimez-vous découvrir des livres à l'univers magique ? J'ai fini la lecture du 1er tome de la série Magic Charly écrit par l'auteure Audrey Alwett ! Je l'ai lu en lecture commune avec la copine Croqueuse-Livres (retrouvez sa chronique ICI) et on a vraiment bien aimé 🤗 Le roman est publié aux éditions Gallimard Jeunesse !

Petit prologue sympathique qui met dans l'ambiance. On y fait la connaissance de Charly 4 ans auparavant et de sa grand-mère. L'ambiance est chaleureuse, on y prépare des gâteaux magiques... jusqu'à ce qu'un drame se produise. On se replonge ensuite 4 ans plus tard avec Charly, sa famille et son quotidien. Son école bizarre, une camarade discrète et louche... et tout bascule lorsque sa grand-mère, qui perd la tête, vient s'installer chez lui. Il va découvrir un univers magique qu'il avait complètement oublié depuis son enfance 😱🙈

J'ai bien aimé ce tome 1 même s'il n'est qu'introductif. Il y a de l'action, de l'humour et on apprend les règles du monde magique. J'aurais aimé que Charly prenne un peu plus les devants, qu'il aille plus au front. Il est beaucoup en retrait par rapport au monde magique et je pense à défaut ! Derrière tout ça, l'auteure distille une petite enquête à laquelle on se prend au jeu ! Et puis on s'attache à Charly et à ses amies 😊

L'univers m'a plu mais j'attendais plus de magie. Je me suis senti bridé par certains points et c'est dommage. J'aurais aimé plus de magie intuitive ou avec des runes, plus d'exemples, plus d'apprentissage etc. J'apprécie par contre l'inventivité de l'auteure, sa créativité et sa plume fluide qui nous fait tourner les pages 😉

➡️ Un 1er tome sympathique avec lequel j'ai passé un bon moment. Une fin qui finit en apothéose avec beaucoup d'actions et qui rattrape le début un peu lent. J'en attends par contre beaucoup plus du tome 2, que je lirai avec plaisir 😁

Ma note : 7/10

Merci à Solène et aux éditions Gallimard Jeunesse pour cette lecture !

vendredi 26 juillet 2019

Chronique : L'Homme craie de C.J. Tudor

L'Homme craie
C.J. Tudor

Editions : J'ai Lu
Prix : 8€ (Partenariat)
Date de parution française : 3 avril 2019
Année de parution originale : 2019
Titre version originale : The Chalk Man

Résumé : 1986. Le jeune Eddie et ses amis élaborent un langage secret pour communiquer : de petits bonshommes tracés à la craie. Ce qui n’est qu’un jeu prend une tournure tragique lorsque l’un de ces dessins les conduit jusqu’au cadavre d’une jeune fille. Trente ans après le drame, alors qu’Eddie le pense derrière lui, le passé refait surface… Le jeu n’est pas terminé.


Arrivez-vous à deviner le nom du tueur dans les thrillers ? Perso je me trompe toujours... Ça n'a pas loupé avec le roman de C.J. Tudor publié chez les éditions J'ai Lu.

L'histoire est celle d'un groupe d'amis en 1986, qui pour communiquer, va utiliser des craies pour dessiner des bonhommes de craie. Mais un jour, un tueur va reprendre leur idée pour un crime... En 2016, on retrouve Eddie, faisant partie de ce groupe. Et le passé va refaire surface 😱

J'ai beaucoup aimé ce thriller et sa construction. Je trouve intéressant l'alternance entre le passé et le présent. Surtout comment chaque période a une influence sur l'autre. L'auteur rend curieux le lecteur et c'est top 😏

J'ai apprécié toute la galerie des personnages. Autant le groupe d'amis que ceux qui gravitent autour. Vous avez les personnages louches, ceux dont on se méfie et ceux qu'on n'aurait pas soupçonné ! Bravo à l'auteur pour ce travail 😊

L'enquête menée par Eddie et ses amis, autant en 1986 qu'en 2016 est addictive ! On cherche les indices pour trouver le coupable... au final je me suis bien fait berner 😂 Mais la fin comme l'épilogue sont dingues !!

➡️ Si vous aimez les thrillers rétro, ce livre est fait pour vous ! Tout y est : l'ambiance, les personnages un peu glauques et l'intrigue maîtrisée 😁

Ma note : 8/10
Merci aux éditions J'ai Lu pour ce partenariat !

samedi 6 juillet 2019

Chronique : La Partition de Diane Brasseur

La Partition
Diane Brasseur

Éditions : Allary
Prix : 20,90€ (Partenariat)
Date de parution originale : 2 mai 2019

Résumé : Un matin d’hiver 1977, Bruno K, professeur de littérature admiré par ses étudiants, se promène dans les rues de Genève. Alors qu’il devise silencieusement sur les jambes d’une jolie brune qui le précède, il s’écroule, mort. Quand ses deux frères Georgely et Alexakis apprennent la nouvelle, un espoir fou s’évanouit. Le soir même, ils auraient dû se retrouver au Victoria Hall à l’occasion d’un récital de violon d’Alexakis. Pour la première fois, la musique allait les réunir. La Partition nous plonge dans l’histoire de cette fratrie éclatée en suivant les traces de leur mère, Koula, une grecque au tempérament de feu. Elle découvre l’amour à 16 ans, quitte son pays natal pour la Suisse dans les années 20 et refera sa vie avec un homme de 30 ans son aîné. Une femme intense, solaire, possessive, déchirée entre ses pays, ses fils et ses rêves. Une épouse et une mère pour qui l’amour est synonyme d’excès.


Que seriez-vous prêts à faire pour que vos enfants réussissent dans la vie ? C'est la trame de fond du roman de Diane Brasseur publié chez les éditions Allary ! Un beau coup de cœur inattendu ❤

Tout bascule le jour où Bruno, l'aîné de 3 frères, décède d'une crise cardiaque, dans les rues de Genève. On repart alors dans les 20's, suivre Koula la mère des trois frères. Cette femme et mère qui va tout donner pour sa famille, sa fratrie.

Je suis parti sceptique mais cette histoire m'a attrapé dans ses filets ! La narration était spéciale, il n'y a pas de dialogue et le point de vue est partagé entre plusieurs personnages. Pourtant, je ressors conquis par le récit, l'histoire, ce voyage et la fresque familiale 😊 Il y a tous les ingrédients pour que cette histoire soit sensationnelle et puissante !

Un roman sans dialogue, c'est comme un cookie sans pépites de chocolat... quasiment impossible. Mais Diane Brasseur a une plume exceptionnelle ! D'une grande qualité littéraire... l'écriture d'un roman de haut vol que je n'aurais jamais pensé lire ! On oublie les dialogues et on plonge dans le récit 🙂 Je ne m'aurais pas pensé à la hauteur d'un tel roman et surtout je n'aurais jamais pensé en apprécié la qualité !

La fresque familiale est enrichie par ces points de vue multiples. Ces derniers donnent de l'ampleur, de la richesse à l'histoire et de la profondeur. Les personnages nous touchent, le contexte historique ne les épargne pas... Pourtant on a hâte de découvrir leur évolution et ce qu'ils vont devenir 😉

Contexte historique bien dépeint, pays visités avec un folklore qui donne envie. Et en toile de fond la musique. Elle berce les cœurs brisés, les au revoir difficiles et les ambitions démesurées. Que faire quand une mère vous voit virtuose et que la vie en décide autrement ? 🤔

➡️ La Partition est un coup de cœur que je vous recommande. De part les valeurs véhiculées, la plume intense, les personnages sincères, ce goût du voyage et cette musique qu'on aurait envie d'écouter en permanence 😍

Ma note : 10/10

Merci à Louise, Charline et aux éditions Allary pour cette lecture !

Chronique : Elle s'appelait Camille de Lucie Galand

Elle s'appelait Camille
Lucie Galand

Éditions : Didier Jeunesse
Prix : 13,90€ (Partenariat)
Date de parution originale : 19 juin 2019

Résumé : Contraint de passer ses vacances dans la maison d’enfance isolée de sa mère, Lucas pensait s’ennuyer tout l’été. Mais lors d’une promenade en forêt, il aperçoit un faisceau de lumière qui le guide vers une jeune fille à la beauté surnaturelle, puis il s'évanouit. À son réveil, Lucas se met en quête de la jeune fille et réveille un secret familial enfoui depuis bien trop longtemps…


Avez-vous l'habitude de lire des romans jeunesses ? Avant sa parution, j'ai eu la chance de lire le roman de Lucie Galand publié chez Didier Jeunesse 😁

J'ai beaucoup aimé cette histoire. Lucas va partir en vacances avec sa famille dans le village natal de sa maman. Il va découvrir dans la forêt une apparition, le fantôme d'une petite fille de 13 ans s'appelant Camille 🤔 Ce qu'il apprendra, c'est que Camille est morte 40 ans auparavant ! De là, on va se poser beaucoup de questions. Pourquoi une telle apparition ? Pourquoi Camille apparait-elle en la présence de Lucas ? Sa famille est-elle liée à sa disparition ?

Le récit mêle plusieurs thèmes : la famille, les secrets, les relations filiales et fraternelles, une enquête, l'adolescence et les retours vers le passé ! Le roman est bien construit et on se laisse porter par l'excellente plume de Lucie Galand 😉 Les 130 pages se lisent avec facilité et les ados seront ravis de tourner les pages avec avidité !

Avec mon œil d'adulte, je n'ai pas eu de surprises parce que j'avais deviné les liens entre le passé et le présent. Mais un enfant / ado y trouvera son compte ! Pour débuter ou reprendre la lecture, c'est un roman parfait 🤗

➡️ Elle s'appelait Camille est un bon roman jeunesse ! Addictif, bien construit, avec une pointe de suspense et un côté fantastique... Je suis sûr qu'il trouvera son public, notamment grâce à la belle plume de l'auteure 😏

Ma note : 8/10

Merci aux éditions Didier Jeunesse pour ce partenariat !

Chronique : La vie rêvée des chaussettes orphelines de Marie Vareille

La vie rêvée des chaussettes orphelines
Marie Vareille

Éditions : Charleston
Prix : 19€ (Partenariat)
Date de parution originale : 12 juin 2019

Résumé : En apparence, Alice va très bien (ou presque). En réalité, elle ne dort plus sans somnifères, souffre de troubles obsessionnels compulsifs et collectionne les crises d’angoisse à l’idée que le drame qu’elle a si profondément enfoui quelques années plus tôt refasse surface. Américaine fraîchement débarquée à Paris, elle n’a qu’un objectif : repartir à zéro et se reconstruire. Elle accepte alors de travailler dans une start-up dirigée par un jeune PDG fantasque dont le projet se révèle pour le moins… étonnant : il veut réunir les chaussettes dépareillées de par le monde. La jeune femme ne s’en doute pas encore, mais les rencontres qu’elle va faire dans cette ville inconnue vont bouleverser sa vie. Devenue experte dans l’art de mettre des barrières entre elle et les autres, jusqu’à quand Alice arrivera-t-elle à dissimuler son passé ?



Arriveriez-vous à dissimuler vos secrets pour changer de vie ? C'est ce que va tenter de faire Alice, protagoniste dans le nouveau roman de Marie Vareille ❤ Il est publié par les éditions Charleston et il est sortie le 12 juin dernier en librairie 🙂

C'est le 1er roman de Marie Vareille que je découvre et je ne suis pas déçu ! J'ai beaucoup aimé Alice et Scarlett. Deux sœurs qui ont évolué au fil de leur enfance, adolescence et à l'âge adulte. Je me suis attaché à elles et à leur histoire. J'ai eu de la peine à des moments mais j'ai toujours vu ce lien d'amour tissé entre elles 😍 Une relation où chacune a su apprendre de l'autre et où chacune a su tirer profit pour s'élever au plus haut dans leur vie !

L'histoire m'a surpris du début à la fin. Le récit construit entre présent et passé est bien écrit. Les scènes bien travaillées et le quotidien bien narré. On sait ce qu'il va se passer dans les grandes lignes... sans compter sur le twist qui change tout pour les 100 dernières pages 😱 On est là à se demander si on a bien lu ce qui est écrit ? Et bien oui, alors Bravo Marie, parce que tu m'as tellement surpris 👏

Déjà que le récit est addictif, les 100 dernières pages le sont encore plus. L'auteure fait une révélation, puis une autre et encore une autre... C'est bien joué et le rendu final est top. Je n'ai aucune questions en suspend 😉 C'est donc plutôt bon signe si je referme le livre entièrement satisfait.

➡️ En plus d'un recit maîtrisé, Marie Vareille sait comment faire naître des émotions au lecteur. Elle propose aussi de belles valeurs sur la famille et les amis que je trouve justes et sincères. Et si vous êtes fans de musique, vous allez être servis 😘

Ma note : 9/10

dimanche 9 juin 2019

Chronique : Miss Peregrine - Tome 4 : La Carte des jours

Miss Peregrine et les enfants particuliers - Tome 4 : La Carte des jours
Ransom Riggs

Éditions : Bayard Jeunesse
Prix : 17,90 (Partenariat)
Date de parution française : 17 avril 2019
Année de parution originale : 2018
Titre version originale : Miss Peregrine's Peculiar Children, Book 4 : A Map of Days

Résumé : Jacob Portman est de retour chez lui, en Floride, là où tout a commencé. Et cette fois, son rêve est devenu réalité : Miss Peregrine et les enfants particuliers sont à ses côtés. Ces derniers découvrent, fascinés, le monde moderne. Afin de faciliter leur intégration, Jacob est chargé de leur donner des cours de normalité. Au programme : plage, baignade, et leçons particulières… Mais la découverte d’un mystérieux bunker dans la maison de son grand-père va tout changer. Persuadé qu’Abe lui a laissé des indices pour sauver des enfants particuliers isolés, Jacob entraîne ses amis sur les routes. C’est le début d’un jeu de piste dangereux, à travers un long périple dans l’Amérique d’aujourd’hui, territoire étrange, aux espaces parallèles peuplés de créatures d’un autre temps.


Que pensez-vous des auteurs qui continuent une série alors qu'elle devait être terminée ? C'est clairement le cas avec ce nouveau tome de Miss Peregrine écrit par Ransom Riggs et publié chez les éditions Bayard Jeunesse 😉 Mais pour le coup, comme c'est une série que j'aime beaucoup, ce n'est pas dérangeant au fait qu'il y ait une suite. Ai-je aimé le début de cette nouvelle trilogie ?

Ce 4e tome débute là où le 3e s'est terminé. Si le chapitre 1 a été le plus lent (remise en place du contexte), la suite a été plus dynamique et rythmée ! C'était un plaisir de suivre Jacob et ses amis particuliers dans une nouvelle aventure 😊

La force de la série c'est l'univers. Ransom Riggs a des idées plein la tête et c'est un auteur talentueux. Aucun élément n'est laissé au hasard, chaque pièce du puzzle est réfléchie. On en apprend toujours plus. J'ai apprécié en découvrir plus sur la vie d'Abe. Bravo 👏 Il est aussi toujours intéressant de voir comment les photos sont agencées dans le récit. Je trouve que c'est toujours bien fait. Certaines font vraiment peur par moment... mais elles collent toujours bien à l'histoire et aux déambulations de nos héros.

Les personnages sont aussi bien mis en scène. Ils sont toujours attachants. Chacun a un trait de personnalité que l'auteur relève avec subtilité. Un groupe hétérogène, marrant et qui a du tempérament 😁 J'ai aussi apprécié le fait que les Ombrumes soient laissées de côté. On voit Jacob et ses amis prendre des responsabilités et agir seuls.

Plus j'y pense et plus je me dis que ce tome 4 n'est qu'introductif. Il y a une histoire avec une intrigue mais on met plus de choses en place pour la suite 🤔 Dommage sur ce point. J'aurais aimé une intrigue mieux construite, peut-être plus approfondie... mais cela n'a pas enlevé mon intérêt pour l'histoire !

➡️ Une série à lire absolument si vous êtes fans d'univers barrés à la Tim Burton ! L'auteur a un talent qu'on se doit de découvrir 🤩
Lu en LC avec Emi-Livres & Les P'tits Loisirs de Simi 😘

Ma note : 8/10

Merci aux éditions Bayard Jeunesse et à Page Turners pour ce partenariat !

vendredi 7 juin 2019

Chronique : D'ici là, porte-toi bien de Carène Ponte

D'ici là, porte-toi bien
Carène Ponte

Éditions : Michel Lafon
Prix : 17,95€ (Partenariat)
Date de parution originale : 6 juin 2019

Résumé : Avec son sable fin et son ciel azur, L'Avenue du Parc Resort and Spa est  l'endroit idéal pour se remettre d'un coup dur. À condition de donner sa chance à la chance. Alors que Samya tente de pardonner l'adultère de son mari, Alison aimerait oublier qu'elle s'est fait plaquer au pied de l' autel. Jessie s'est excusée mille fois pour le chat et le lave-linge, mais Jérémy est à bout : une pause s'impose. Apolline rêve d'un enfant qui ne vient pas. Quant à Mia, dix-neuf ans et déjà maman, elle se voit rejetée par sa famille. Geneviève, elle, perd peu à peu la mémoire. Ensemble, elles vont libérer leurs émotions et s'apporter un soutien inattendu. Avec au bout du chemin, un gain inestimable : l'espoir.


J'ai eu la chance de lire en avant-première le nouveau roman de Carène Ponte ☺ Il est sorti en librairie le 6 juin dernier aux éditions Michel Lafon avec sa belle couverture pétillante ! Bravo pour ce travail de fabrication sublime !

Mon verdict ? J'ai adoré ce récit choral mêlant 6 vies de 6 femmes différentes ! Vous avez la psychorigide du temps et du travail, celle qui s'est fait larguer le jour de son mariage, une autre qui ne peut pas avoir d'enfants, ou encore une autre qui essaie de pardonner à son mari infidèle... Je les ai toutes aimées ! Mais ma préférence va à la mère célibataire de 19 ans et à la grand-mère Geneviève qui perd un peu la tête. Ces deux-là se sont bien trouvées 😍 Je les aime d'amour ❤

Encore une fois Carène Ponte narre des histoires de vie, authentiques et réalistes. Elle envoie aussi des messages forts : l'importance de l'amitié, apprendre des autres, que l'amour se trouve toujours, qu'il y a des choix alternatifs à ce qu'on ne peut pas avoir... ou encore qu'on peut parfois lâcher-prise et se reposer un peu sur les autres ! De belles valeurs importantes à défendre autant dans les romans que dans la vraie vie 🤗

La plume de Carène se bonifie de roman en roman. Récit addictif, plume entraînante et rythmée... tout comme l'est le récit ! Je suis content d'avoir été ému avec certains personnages et d'avoir rigolé avec d'autres 😭😂 C'est ça la force de Carène et je suis content qu'elle y arrive désormais avec moi ! C'est ce que je lui reprochais dans ces premiers romans.

➡️ Un roman parfait pour l'été. Léger mais avec ce qu'il faut de profondeur pour qu'on s'en souvienne. Je regrette juste que le roman choral ne permette pas d'approfondir suffisamment tous les personnages 😉
Lu en LC avec Croqueuses-Livres 😘

Ma note : 8/10

Merci aux éditions Michel Lafon pour ce partenariat !

Chronique : Les Variations sentimentales d'André Aciman

Les Variations sentimentales
André Aciman

Éditions : Grasset
Prix : 20,90€ (Partenariat)
Date de parution française : 6 février 2019
Année de parution originale : 2017
Titre version originale : Enigma Variations

Résumé : Paul est encore adolescent quand il s’éprend de Giovanni, le menuisier de ses parents, pendant des vacances estivales sur une petite île italienne. Premier amour. Plus tard, à New York, c’est avec la belle Maud qu’il pense construire une vie de couple. Il l’aime et la jalouse fiévreusement. Trop peut-être. Manfred, lui, est d’abord une silhouette aperçue sur un court de tennis à Central Park, avant d’obséder Paul, corps et âme. Il finira par vivre avec lui. Puis Chloé revient dans sa vie et tous deux retournent sur le campus en Nouvelle-Angleterre où ils se sont rencontrés étudiants, pour faire le bilan de leurs vies. Trop tard ? Et lorsque Heidi, une jeune musicologue, lui envoie un article pour sa revue, Paul tombe sous le charme. Ce jeu de séduction intellectuelle permettra-t-il à Paul d’être à nouveau amoureux ?


Pensez-vous qu'il est possible d'aimer plusieurs personnes à des moments différents de notre vie ? C'est ce que nous raconte André Aciman dans son roman publié chez les éditions Grasset 😊

J'avais adoré Call Me By Your Name et j'avais hâte de lire Les Variations Sentimentales ! Ai-je été déçu ? Non ! M'attendais-je à cette histoire ? Non plus 😉 Mais je me suis délecté de la façon de narrer d'André Aciman ! Et surtout des histoires dans les histoires.

Parce qu'on suit Paolo dans plusieurs parties de sa vie ! On se replonge dans son enfance, on le découvre lors de soirées mondaines, lors de parties de tennis ou encore à son travail. Chaque partie avec un amour différent, aussi fort les uns que les autres 🤗

Je me suis attaché à lui, à ses réflexions, à ses introspections, à sa vision de la vie, de l'amour, de l'amitié, de la famille et de sa relation avec les gens. C'est quelqu'un de complexe, qui se refuse le droit au bonheur par peur de ne plus y prendre goût une fois trouvé ! Et par bien des biais, je me suis reconnu dans son caractère 😏

La plume d'André Aciman est douce, délicate, emprunt de mélancolie et de sensualité parfois. Il ne mâche pas ses mots, ni les sentiments de ses personnages. C'est pour cela que Les Variations Sentimentales est un livre fort et beau ! Je regrette juste le fait de ne pas avoir retrouvé le 1er amour de Paolo... que je trouvais beau 😍

➡️ Andre Aciman est un auteur à suivre. Il écrit des livres différents mais tout aussi beaux et forts. J'espère que d'autres ouvrages seront traduits en France 😁

Ma note : 8/10

Merci aux éditions Grasset pour ce partenariat !

vendredi 17 mai 2019

Chronique : Iskari - Tome 1 : Asha, tueuse de dragons de Kristen Ciccarelli

Iskari - Tome 1 : Asha, tueuse de dragons
Kristen Ciccarelli

Éditions : Gallimard Jeunesse
Prix : 18,50€ (Partenariat)
Date de parution française : 18 avril 2019
Année de parution originale : 2017
Titre version originale : Iskari, Book 1 : The Last Namsara


Résumé : Au royaume de Firgaard, les légendes sont interdites: elles sont dangereuses. Pourtant, le sort d'Asha, princesse solitaire, leur semble étroitement lié. Asha est une tueuse de dragons crainte par tout son peuple: elle est Iskari. Farouche, vulnérable, Asha trace sa route au cœur d'un univers dur et merveilleux. Intrigues politiques, suspense, passion, puissante mythologie et un soupçon d'humour: entre « Game of Thrones » et les contes des « Mille et Une Nuits », une saga de Fantasy aussi originale que captivante.


Aimez-vous les dragons dans les univers fantasy ? Le 1er tome de la saga "Iskari" les met à l'honneur 🔥 Livre écrit par Kristen Ciccarelli et publié aux éditions Gallimard Jeunesse 🤗

Si au départ j'ai eu du mal à m'immerger dans l'univers, une fois 50 pages lues, j'ai adoré ma lecture ! On découvre Asha, un personnage féminin fort et badass en tant qu'Iskari du royaume. Son père, le Roi dragon, lui fait entièrement confiance pour éradiquer les dragons : le mal du Royaume. Et bien qu'elle ait une forte volonté, Asha a aussi des fêlures, ce qui la rend vraiment attachante ! Il y a bien sûr d'autres personnages : on en aime, on en déteste d'autres... mais ils provoquent chez nous une émotion. Et ça c'est le plus important 😉

L'univers est un gros point fort de cette série ! Que les histoires anciennes permettent aux personnes d'invoquer les dragons... Je trouve ça original. Les histoires dans ce récit ont une place importante et l'auteure n'hésite pas à revenir sur le fondement de son univers pour que le lecteur ait toutes les cartes en main ! Un univers maîtrisé et bien expliqué. Mais je pense que l'auteure en a encore sous le coude pour la suite. 😁

Le rythme de l'histoire est aussi intéressant. Entre les histoires anciennes et le récit d'Asha l'Iskari c'est très prenant. Il y a des coups bas, de la manipulation, des événements qui se jouent en arrière plan et beaucoup d'actions... Et ne pas être maître de la situation est très grisant ! Beaucoup de surprises dans ce récit et on aime ça 😍

➡️ Une fin de folie très rythmée qui annonce une suite tout aussi plaisante que ce 1er tome ! Je retrouverai avec plaisir Asha et ses comparses pour savoir où Kristen Ciccarelli a décidé d'aller 😏 Lu en LC avec Croqueuse-Livres 😘

Ma note : 8,5/10

Merci à Solène et aux éditions Gallimard Jeunesse pour ce partenariat !

jeudi 16 mai 2019

Chronique : Sadie de Courtney Summers

Sadie
Courtney Summers

Éditions : La Martinière Jeunesse Fiction
Prix : 16,90€ (Partenariat)
Date de parution française : 2 mai 2019
Année de parution originale : 2018
Titre version originale : Sadie

Résumé : Sadie, 19 ans, s’est volatilisée. Pour West McCray, journaliste à New York, il s’agit d’une banale disparition. Mais quand il découvre que sa petite soeur, Mattie, a été tuée un an auparavant et que sa mère a elle aussi disparu, sa curiosité est éveillée. West se lance alors à la recherche de Sadie et les témoignages qu’il recueille vont alimenter sa série de podcasts… Sadie, elle, n’a jamais pensé que son histoire deviendrait le sujet d’une chronique à succès. Elle ne désire qu’une chose : trouver l’homme qui a tué sa soeur. Qui est réellement cet homme ? Comment est-il entré dans la vie de Mattie ? Tandis que Sadie remonte la piste du tueur, West remonte celle de Sadie. Et se dessine, progressivement, la figure d’un homme – d’un monstre ! – qui pourrait bien frapper à nouveau… West retrouvera-t-il Sadie à temps ?


Seriez-vous prêts à tout pour venger une personne de votre famille que vous aimez ? C'est ce que raconte l'histoire de "Sadie" écrit par  Courtney Summers et publié chez les éditions La Martinière Jeunesse Fiction 😊 Un petit mot pour la couverture que je trouve très belle. C'est super d'avoir repris celle de la VO. Il y a un côté mystérieux et hypnotique que j'aime beaucoup !

J'ai A-DO-RÉ cette histoire ! De suite pris dans le jeu de l'affaire avec cette narration originale et addictive. On suit d'un côté West McCray, journaliste à l'origine du podcast "Les filles". Ce dernier va enquêter sur la disparition de Sadie. De l'autre, Sadie elle-même et sa famille... Mais surtout sa quête de vengeance pour sa sœur retrouvée morte quelques mois plus tôt 😏

Cette alternance entre le podcast et les différents témoignages ainsi que le cheminement de Sadie est maîtrisée par Courtney Summers ! On a envie d'être à la fois avec le journaliste et son enquête... Mais aussi avec Sadie dans sa recherche du coupable du meurtre de sa sœur 😱 On les suit petit à petit, tous les deux récoltants des indices... et le fil de l'histoire se reconstruire.

Je me suis attaché à Sadie. Une héroïne #Badass et prête à tout par sa volonté, pour détruire l'être le plus malfaisant. Elle est forte et aussi fragile. Elle est d'une belle sensibilité et d'un amour incommensurable envers sa sœur. Sadie est aussi pleine de failles et de fêlures... ce qui la rend sincère et très mature pour une jeune adulte 😍

L'auteure distille des clés lors de l'enquête, les 2 parties du récit vont peu à peu se retrouver. Pourtant la fin m'a fait dresser le poil. Je suis carrément frustré parce qu'il nous manque une réponse essentielle ! Mais dans un sens, cette part de mystère est aussi intéressante 😉

➡️ Bravo à l'auteure pour son audace, pour l'authenticité de son histoire, pour ses personnages vrais, pour cette narration originale et pour son écriture addictive ! Sadie va vous plaire, vous allez en redemander... et ne plus lâcher son histoire ! Vous aussi vous allez vouloir tout savoir 😘

Ma note : 8/10

Merci à Babelio et à La Martinière Jeunesse Fiction pour ce partenariat !

jeudi 9 mai 2019

Chronique : Tiny Pretty Things de Sona Charaipotra & Dhonielle Clayton

Tiny Pretty Things - Tome 1
Sona Charaipotra & Dhonielle Clayton

Éditions : Hachette
Prix : 18€ (Partenariat)
Date de parution française : 2 mai 2019
Année de parution originale : 2015
Titre version originale : Tiny Pretty Things, Book 1

Résumé : Gigi, Bette et June sont danseuses dans la prestigieuse école du Ballet de New York. Lorsque Gigi, nouvelle et seule élève noire, est choisie pour incarner le rôle phare du premier ballet de l’année, les rivalités se déchaînent. Bette, ballerine star de l’école, est prête à tout pour récupérer son titre et éviter la rage de sa mère, qui ne tolère pas qu’elle ne soit pas la meilleure. June rêve quant à elle de ne plus être cantonnée au rôle de l’éternelle doublure. Les trois filles ont bien du mal à résister à la pression du monde impitoyable de la danse. Et les choses vont empirer… jusqu’au drame.


Coup de 💖 intense pour ce roman publié chez Hachette et écrit par Sona Charaipotra & Dhonielle Clayton 😍

Un livre qui se passe dans l'univers de la danse à haut niveau et où les manipulations et les coups bas sont de mise ! J'ai adoré ce contexte, les surprises, l'inventivité des auteures, leur façon malsaine de raisonner et aussi le huis clos qu'on a dans le roman 😉

Tout se passe dans l'académie de danse ou juste dans ses environs. On sent une tension au fil de l'histoire, qu'il se passe des choses louches et même si ça nous dérange... On a envie de savoir ce qui pourrait arriver de plus ! L'écriture des auteures est complètement addictive. Une fois le nez dedans, on n'arrive pas à décrocher du récit. Le rythme est dingue, dingue 😱

Le point fort du livre ce sont tous les personnages. Les protagonistes Gigi, Bette & June... mais aussi Henri, Will, Eleonor, Liz, Alec... On a autant les histoires des 3 ballerines que celle des autres en arrière plan. Il y a des histoires dans l'histoire, on se rend compte que telle chose est liée à une autre. Que ce qui s'est passé ici aura une répercussion à ce moment précis... c'est dingue comme les auteures ont pensé à tout. Au scénario, aux crasses des uns et des autres, aux contextes familiaux, aux quêtes personnelles... Je suis admiratif de leur travail 🤩

➡️ Je ne peux que vous recommander ce livre... Je pourrais encore en dire des tonnes tellement j'ai adoré ! Les 100 dernières pages sont oufissimes. La fin est absolument WTF comme le retournement final !! J'ai hâte de lire la suite et fin le 18 septembre prochain... Ça va donner 😜
Lu en LC avec Les ptits loisirs de Simi & Emi-Livres 😘

Ma note : 9,5/10


Une histoire à la croisée entre Black Swan, Pretty Little Liars et Gossip Girl. J’ai aimé le film et l’univers de la danse auquel il se rapporte et dévoré les 2 séries ! Il ne m’en fallait pas plus pour savoir que ce roman était fait pour moi. L’occasion aussi d’en faire une lecture commune avec mes deux acolytes préférés Mathieu et Simi.
Nous suivons par alternance Bette, June et Gigi. Trois des meilleures danseuses d'une grande école de ballet de Manhattan qui forme ses étudiants à entrer à l'American Ballet Company. Cette école élitiste est réservée aux meilleurs. Mais ce qu’on ne vous dit pas, c’est qu’une telle concurrence acerbe vos sentiments et vous oblige à faire des choses que vous n’auriez jamais pensé faire et à devenir une personne que vous ne reconnaissez même plus.
Bette est la fille autour de laquelle le conservatoire tourne depuis longtemps. Elle a tout pour réussir : le corps de poupée sans défaut, le petit ami parfait, l’argent de sa famille et le chemin tout tracé par sa grande sœur. June a des origine Coréenne du coté de sa mère mais ne connaît pas son père. Elle a un sérieux trouble de l'alimentation. De tous les personnages que l’on rencontre, June est de loin le plus sombre de tous. Son histoire personnelle, sa frustration grandissante mêlée à l’ambiance général du conservatoire nous donne un cocktail explosif. Gigi est la nouvelle recrue, la seule afro-américaine de l’école mais elle est brillante. Elle obtient le rôle dont Bette a toujours rêvé et son arrivée attise les jalousies de toutes ses concurrentes. Gigi est positive et essaye de le rester tout au long de l’histoire.
L’ambiance transcrite par les deux auteurs est juste géniale. Je savais que le monde de la danse à haut niveau était rude, mais ici nous pouvons voir à quel point cela peut devenir carrément malsain. Je tiens à souligner aussi l’excellent travail de traduction effectué. Les tournures de phrases donnent un rythme qui colle parfaitement à l’univers. La palette de personnages secondaires est exceptionnelle et apporte un attrait supplémentaire à l’histoire. Pour certains, on aimerait même en savoir plus. Chaque personnage a dit, fait ou pensé quelque chose qui m’a donné envie de pleurer, de rire, de les maudire, ou m’a carrément énervée et parfois tout à la fois.
Pour moi Tiny Pretty Things tient ses promesses : sombre, intense et dramatique ! Tout est parfaitement crédible, rien n’est exagéré et les auteurs arrivent à nous faire ressentir les sentiments de chacun des personnages. L’intérêt de l’alternance de chapitre prend toute sa dimension en faisant du roman un véritable page turner. Il est impossible de le laisser avant d’en avoir dévoré les dernières pages. Résultat, un coup de cœur pour moi et j’attends la suite avec grande impatience.
Rendez-vous le 18 septembre avec Shiny Broken Pieces !
Ma note : 9/10

Merci à Elena et aux éditions Hachette pour ce partenariat !

Chronique : Le bonheur n'a pas de rides d'Anne-Gaëlle Huon

Le bonheur n'a pas de rides
Anne-Gaëlle Huon

Éditions : Le Livre de Poche
Prix : 7,90 (Partenariat)
Date de parution française : 3 avril 2019

Résumé : Le plan de Paulette, quatre-vingt-cinq ans, semblait parfait : jouer à la vieille bique qui perd la tête et se faire payer par son fils la maison de retraite de ses rêves dans le sud de la France. Manque de chance, elle échoue dans une auberge de campagne, au milieu de nulle part. La nouvelle pensionnaire n’a qu’une idée en tête : quitter ce trou, le plus vite possible ! Mais c’est compter sans sa nature curieuse et la fascination que les autres résidants, et surtout leurs secrets, ne tardent pas à exercer sur elle. Que contiennent en effet les mystérieuses lettres trouvées dans la chambre de monsieur Georges ? Et qui est l'auteur de l’étrange carnet trouvé dans la bibliothèque ? Une chose est certaine : Paulette est loin d’imaginer que ces rencontres vont changer sa vie et peut-être, enfin, lui donner un sens.


Quelle est votre définition du bonheur ? C'est la question qu'on se pose dans le roman d'Anne-Gaëlle Huon publié chez Le Livre de Poche 😊

J'ai été touché par la protagoniste Paulette. Paulette, c'est le nom de mon arrière grand-mère, on allait la voir toute les semaines. Je mesure la chance que j'ai eu de pouvoir connaître mes 4 arrières grands-parents, dont Paulette. Un petit bonheur et des souvenirs encore bien ancrés dans ma mémoire 🤗

La protagoniste m'a donc fait penser à elle et c'est sûrement pour ça que je me suis tant attaché à elle ! Il y a aussi Juliette, Marceline, Yvon, Nour, Georges et Hippolyte. Une sacré bande que l'auteure nous fait découvrir avec délicatesse et sincérité 😍 On les aime, les déteste parfois. On aimerait leur mettre un coup de pied au cul pour les bouger, leur dire de se livrer un peu plus... Mais on les aime comme eux ils s'aiment et c'est l'essentiel.

Ce roman choral nous permet d'aller fouiller dans les vies de chacun. De connaître le passé de certains, les aspirations d'autres et de mettre un pied dans la vie en communauté... pas toujours si simple 😉 Surtout pour des personnes d'un certain âge. Quand on a nos habitudes de vie, il est parfois difficile de s'adapter à un autre mode de fonctionnement.

C'est aussi toute une réflexion sur le bonheur bien sûr, mais aussi sur l'amitié, les grandes histoires d'amour et le plus important : la famille. Que serait-on sans notre famille ? Perso : rien ! Je lui dois tout. De mon éducation à l'homme que je suis aujourd'hui. Avec mes défauts et mes qualités, de mon hypersensibilité à mon humour un peu douteuse. Je les aime fort 😍

J'aurais peut-être fait d'autres choix que le fils de Paulette... quoi que, je ne pourrais pas le savoir ! J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteure, le dynamisme des chapitres et la joie qui se dégage de ce roman... comme Anne-Gaëlle a dû en avoir lors de l'écriture 😃

➡️ Un très bon roman que j'ai adoré découvrir. Pour les amateurs de secrets, de gourmandises et de joie de vivre, ce roman est fait pour vous 😁

Ma note : 8,5/10

Merci à William et au Livre de Poche pour ce partenariat !

Chronique : Que la montagne est belle de Stephen Wallenfels

Que la montagne est belle
Stephen Wallenfels

Éditions : Milan
Prix : 15,90€ (Partenariat)
Date de parution française : 20 mars 2019
Année de parution originale : 2017
Titre version originale : Bad Call

Résumé : Après une partie de poker, quatre amis se promettent de partir camper dans le parc national de Yosemite : Ceo, le tombeur à qui tout réussit, Grahame, la force de la nature, Colin, le meilleur ami de Ceo, et Rhody, qui finalement ne vient pas. Il est remplacé par Ellie, une fille que Ceo a invitée et que personne ne connaît. Un simple week-end entre copains… en théorie.


Accepteriez-vous d'aller camper avec des quasi inconnus ? C'est ce que va faire Ellie dans ce roman de Stephen Wallenfels publié chez Page Turners / les éditions Milan 😱

Je ressors assez déçu de ma lecture... surtout que la couverture est superbe et que le résumé promettait de belles choses. Je m'attendais à un huis clos entre 4 amis partis camper. Je savais sans avoir débuté le livre qu'une personne allait mourir ! Mais le fait est que pendant 300 pages (sur 378), il ne se passe rien 😭

Alors oui, on sent un truc louche et une atmosphère pesante... mais ça s'arrête là. On découvre 4 personnages : la demoiselle Ellie qui va camper avec Ceo, Grahame et Colin (qui sont au passage 3 inconnus pour elle). L'auteur nous narre des bouts de leur passé pour mieux les connaître. Malheureusement, je ne me suis attaché qu'à Ellie et pas aux garçons 😫

Il est dommage d'attendre autant de temps pour démarrer l'intrigue. Une fois que l'élément déclencheur se produit, j'ai été happé par la lecture. Je voulais du sang, des tensions, des doutes, du stress et des obstacles... et j'ai eu tout ça ! Si cet élément s'était passé à la 100e page, j'aurais été un lecteur conquis 😉

Je regrette les choix de l'auteur parce que les idées sont là, son écriture est pas mal et il y a un certain rythme malgré tout ! Le résumé m'a un petit peu induit en erreur sur le contenu... 🤔

➡️ En résumé, 300 pages lentes et 78 dernières pages excellentes ! C'est trop peu pour faire pencher la balance... Je suis triste parce qu'il y avait beaucoup de potentiel 😐

Ma note : 5,5/10

Merci à Sara et aux éditions Milan pour ce partenariat !

mercredi 1 mai 2019

Chronique : Pour que le jour de votre mort soit le plus beau de votre vie de Lionel Abbo

Pour que le jour de votre mort soit le plus beau de votre vie
Lionel Abbo

Éditions : Plon
Prix : 17€ (Partenariat)
Date de parution : 11 avril 2019

Résumé : Jusqu'à présent, le trépas demeurait un sujet tabou, s'accommodant mal de la liberté du commerce. Mais demain, organiser sa fin sera considéré comme un acte aussi anodin que préparer son mariage. Pourquoi craindre cet instant inéluctable et le subir alors que l'on peut décider du moindre détail ? Choisir sa mort comme on a choisi sa vie. Porté par cette mission qu’il juge d’utilité publique, jusqu’où ira Adolphe pour convaincre le monde ?


Connaissez-vous le métier de "death planner" ? Aldophe, notre protagoniste, va se lancer dans cette affaire ! Parce que comme le dit le titre "le jour de votre mort peut aussi être le plus beau de votre vie" 🙂 Un livre écrit par Lionel Abbo et publié chez les éditions Plon !

C'est un roman original que nous propose Lionel Abbo ! La mort est un thème peu abordé dans la littérature... surtout du point de vue des professionnels 😉 Du coup, le récit prend une autre dimension : un peu plus légère !

Le personnage d'Adolphe n'est pas forcément attachant. Il a un métier hors du commun, des idées farfelues et des comparses dingues ! Mais ce n'est pas le plus important. Ce qui importe au lecteur, c'est de savoir jusqu'où va pouvoir aller l'auteur : dans l'exploitation du thème, dans ce métier de death planner et dans les retranchements du personnage 😁

Parce qu'en effet il va loin dans l'entreprise de la mort. A exaucer les vœux de ses clients : des mises en scène, des scénarios précis et une mort pas toujours catholique 😂 Ça donne à réfléchir sur sa propre mort, sur la façon dont on pourrait la prendre en main... mais pas sûr que je saute le pas 🤣 Il y a des scènes à vous hérisser les poils dès que vous les lisez...

Ce que je regrette, c'est la fin un peu abrupte, à laquelle on ne s'attend pas et qui est un peu décevante... on s'attendait à l'apothéose et c'est un peu retombé comme un soufflé de fromage pas assez cuit 🤔

➡️ C'est tout de même une histoire à découvrir. Elle est courte, se lit bien, l'écriture est sympathique ! Et le thème en vaut le détour 😊

Ma note : 7/10

Merci à Lionel Abbo et aux éditions Plon pour ce partenariat !

Chronique : Miss Peregrine et les enfants particuliers - Tome 3 : La bibliothèque des âmes de Ransom Riggs

Miss Peregrine et les enfants particuliers - Tome 3 : La bibliothèque des âmes
Ransom Riggs

Éditions : Bayard Jeunesse
Prix : 17,90€ (Partenariat)
Date de parution française : 11 mai 2016
Année de parution originale : 2015
Titre version originale : Miss Peregrine's Peculiar Children, Book 3 : Library of Souls

Résumé : Dans le Londres d'aujourd'hui, Jacob Portman et Emma Bloom se lancent à la recherche de leurs amis enlevés par les Estres. Ils retrouvent leur trace grâce au flair aiguisé d'Addison, l'illustre chien particulier doué de parole. Bientôt, au bord de la Tamise, ils font la connaissance de Sharon, un géant bourru qui, moyennant une pièce d'or, propose de leur faire traverser le fleuve. Ils rejoignent ainsi l'Arpent du Diable, une boucle temporelle à la réputation effroyable où séjournent les particuliers les moins recommandables, où pirates et malfaiteurs commettent leurs forfaits en toute impunité. Jacob et Emma ne se sont pas trompés : l'ennemi a bien établi son QG dans l'Arpent, derrière les murs d'une forteresse imprenable...


Êtes-vous tristes de finir une série / saga que vous adorez ? Même si je sais qu'il y a un tome 4 avec une nouvelle trilogie... Ça m'a fait un pincement au cœur de terminer le tome 3 de la saga Miss Peregrine écrit par Ransom Riggs et publié chez les éditions Bayard Jeunesse 😢

Je ne vais pas en dire beaucoup pour ne pas spoiler. On reprend là où s'est arrêté le tome 2. Le début est un poil lent mais une fois les 100 pages passées, ça ne s'arrête pas ! On fait des découvertes, on est surpris par la tournure de l'histoire... et bien sûr il y a de multiples révélations 😁

L'ingéniosité de Ransom Riggs est toujours présente ! Inventer une histoire autour de photos dénichées par-ci par-là est magnifique... et c'est surtout bien réalisé. Original, prenant, angoissant et captivant 😊

J'aime toujours autant les personnages, leurs quêtes, ce qu'ils deviennent et leur évolution ! On a toutes nos réponses alors je me demande ce que le tome 4 peut bien nous réserver 🤔😋

➡️ Une première trilogie à lire de toute urgence ! Pour les fans d'univers originaux et maîtrisés, c'est cette saga qu'il vous faut... L'auteur ne cessera de vous épater 🤗😉

Ma note : 8,5/10

Merci à Sara et aux éditions Bayard / Page Turners pour ce partenariat !

Chronique : Tous pour elle de Laurent Malot

Tous pour elle
Laurent Malot

Éditions : French Pulp
Prix : 19€ (Partenariat)
Date de parution : 14 mars 2019

Résumé : Clémence est une femme moderne, drôle et pétillante, mais elle ne croit plus au romantisme depuis que sa vie amoureuse est au point mort. Jusqu’à ce qu’une rencontre inattendue lui offre le pouvoir de séduire qui elle veut, à condition de trouver l’homme de sa vie avant d’avoir trente ans. Si elle n’y croit pas au début, force est de constater qu’elle attire les regards. Et même plus. Mais si l’open-bar de l’amour lui semble promis, les difficultés ne font que commencer.
Elle a trois semaines pour trouver l’homme de sa vie.


Accepteriez-vous le pouvoir de séduire qui vous voulez pour trouver l'amour de votre vie ? 🤔 C'est ce que va découvrir Clémence, dans la RomCom écrite par Laurent Malot et publié chez les éditions French Pulp !

Clémence, bientôt 30 ans, restauratrice d'art et célibataire endurcie. Elle a beau essayer de trouver un mec... mais c'est l'échec total 😂 D'ailleurs, le dernier qu'elle a voulu séduire rentrait dans les Ordres le lendemain... à chaque fois qu'elle pense réussir à séduire, tout s'effondre !

Je me suis sincèrement posé la question de savoir si j'allais apprécier cette lecture. Il y a de plus en plus de livre contemporain avec des touches de surnaturel... pourtant Laurent Malot a su m'embarquer dans son histoire 😉

Clémence est attachante même si elle est parfois assez pessimiste ! Elle a de très belles qualités : de l'autodérision, du punch, l'envie de croquer la vie à fond et de belles valeurs sur la famille et l'amitié ! Une nana dont on aimerait vraiment qu'elle soit notre ami 😊

J'ai bien aimé la tournure du récit avec ce pouvoir. On aurait pu tomber dans la facilité mais l'auteur fait mûrir Clémence par étape. Du coup, le récit en devient plus profond et les réflexions d'actualité, nous parlent à tous 🙂

L'histoire est bien menée, rien n'est laissé au hasard. Le scénario est bien construit et on sait que ce qu'il se passe au début sera forcément bénéfique à un moment où à un autre. Un bon rythme de lecture avec des chapitres assez courts. Une plume qui vous embarque par sa simplicité et son efficacité 🤗

➡️ Je vous recommande cette comédie romantique française très bien faite ! Certes, j'avais deviné avec qui Clémence finirait... mais la folie qui se dégage de l'histoire et les thèmes abordés m'ont embarqué !

Ma note : 8/10

Merci aux éditions French Pulp pour ce partenariat !

lundi 15 avril 2019

Chronique : Une évidence d'Agnès Martin-Lugand

Une évidence
Agnès Martin-Lugand

Éditions : Michel Lafon
Prix : 19,95€ (Partenariat)
Date de parution : 21 mars 2019

Résumé : Reine mène une vie heureuse qu’elle partage entre son fils de dix-sept ans et un métier passionnant. Une vie parfaite si elle n’était construite sur un mensonge qui, révélé, pourrait bien faire voler son bonheur en éclats… Faut-il se délivrer du passé pour écrire l’avenir ?


Faut-il se délivrer du passé pour écrire l'avenir ? C'est le thème abordé par Agnès Martin-Lugand dans son nouveau roman Une évidence publié chez Michel Lafon 😉

Ceux qui me suivent savent que c'est mon auteure préférée. Que j'attends ses romans avec impatience et j'ai toujours peur d'être déçu... Pourtant Agnès a encore une fois réussi à m'émouvoir et à me toucher avec son histoire 😊

On suit Reine la protagoniste, son fils Noé, son ami intime Paul, Nicolas et Pacôme. Qu'ils soient sur le devant de la scène ou secondaires, les personnages sont touchants au plus haut point. Pourtant au départ, j'ai été en colère par rapport aux choix de Reine. Mais je me dis qu'il fallait en passer par là pour aimer ce récit 🤗 Il y a une telle sincérité qui se dégage des personnages qu'on ne peut qu'être connecté à eux.

Il y a une ambiance. Cette vie qui va se profiler entre Rouen et Saint-Malo... un passé qui ressurgit, des secrets qui reviennent à la surface, un cocon qui va se déchirer, des amours qui vont se créer. Mais aussi des conseils, des réflexions, des introspections, des choix, des doutes et de la volonté de cœur 😍 Tout est abordé avec subtilité et c'est là tout le talent de l'auteure.

C'est un récit de vie. Où les évidences sont tellement fortes qu'on se doit de les avouer. Où il y a plusieurs histoires dans l'histoire. Où on apprend à mettre notre fierté de côté même si ça fait mal. Pour qu'un futur plus serein se dessine, où la vie peut suivre son cours... en sachant qu'on a accompli de belles choses 😉

Ce serait mentir de vous dire que je n'ai pas pleuré... J'ai beaucoup pleuré. Au début une larme, puis plusieurs, jusqu'aux sanglots qui m'empêchaient de lire 😭 Et puis cette fin : déchirante et bouleversante.

➡️ Un roman coup de cœur, le meilleur de l'auteure. Il a beaucoup résonné en moi, toucher mon cœur et mon hypersensibilité. Bravo Agnès et à l'année prochaine 😘

Livre lu en LC avec Croqueuse-Livres !

Ma note : 10/10

Merci à Camille et aux éditions Michel Lafon pour ce partenariat !

jeudi 11 avril 2019

Chronique : I still see you de Daniel Waters

I still see you
Daniel Waters

Éditions : Hachette
Prix : 16,90€ (Partenariat)
Date de parution française : 27 mars 2019

Résumé : Depuis l'Événement, voir les gens qui sont morts fait partie de la vie. Et, au grand dam de Veronica, plutôt que de disparaître, les fantômes semblent gagner en présence… et en puissance. Sauf que Veronica en a assez. Avec son  ami Kirk, elle voudrait déterrer les causes de ce phénomène. Mais rien ne l'aurait  préparée au combat qui l'attend. Car au lycée, l'un des professeurs de Veronica,  dévasté par le fait que sa défunte fille ne soit pas revenue d'entre les morts, est hanté par une idée fixe : sa fille  attend peut-être un corps tout frais pour se réincarner. Et celui de Veronica semble parfait…

 

Et si le meurtre était la seule solution pour récupérer un être cher ? 🤔 C'est la question qu'on se pose tout au long du roman de Daniel Waters publié chez les éditions Hachette !

J'ai au départ trouvé la construction du roman assez bizarre et j'ai été déstabilisé : on change de point de vue sans nous avertir, on nous parle des fantômes comme s'ils étaient des vivants et j'ai été un peu perdu. Au bout d'une cinquantaine de pages, je m'y suis fait et je me suis laissé embarquer dans l'histoire 😁 Parce qu'au final les points de vue amènent un suspense et une intrigue palpitante.

Veronica est née un 29 février, voit son père dans son salon tous les matins à 7h13 tapantes (son père est un fantôme) et elle est l'obsession un peu flippante de son voisin... qui est aussi son professeur 😱 On se rend vite compte que la vie de Veronica ne va pas être de tout repos.

J'ai aimé l'univers de l'histoire, même si j'aurais aimé quelques explications supplémentaires sur la Catastrophe. Mais les fantômes dans le récit, les révélations et les théories font de cette histoire quelque chose d'addictif 🤗

Très vite avec les protagonistes un peu fouineurs, on se retrouve dans une enquête, un thriller-fantastique qui va se révéler angoissant par moment ! Le tueur est un vrai psychopathe 😂

➡️ Un bon roman YA qui se laisse lire tout seul. Je regrette juste de ne pas m'être attaché plus que ça aux personnages. Je regarderai le film avec un grand plaisir !

Ma note : 7,5/10

Merci à Elena et aux éditions Hachette pour ce partenariat !