samedi 7 octobre 2017

Chronique : lait et miel de Rupi Kaur


lait et miel de Rupi Kaur.
(Genre : Poésie)

Editions : Charleston
Prix : 17€
Date de parution française : 22 septembre 2017
Année de parution originale : 2014
Titre version originale : milk and honey

Résumé : Construit autour de courts poèmes en prose, lait et miel parle de survie. De l'expérience de la violence, des abus sexuels, de l'amour, de la perte et de la féminité. Le recueil comprend quatre chapitres, et chacun obéit à une motivation différente, traite une souffrance différente, guérit une peine différente. lait et miel convie les lecteurs à un voyage à travers les moments les plus amers de l'existence, mais y trouve de la douceur, parce qu'il y a de la douceur partout si l'on sait regarder.


  LIVRE COUP DE CŒUR ! Rupi Kaur, je n’en avais jamais entendu parler avant de travailler chez Charleston… J’avais tellement d’a priori sur ce recueil parce que les poèmes et moi, ce n’est pas trop ça. Pourtant, je me suis lancé un soir, dans le métro, à ne plus pouvoir en décrocher. J’adore le fait que les éditions Charleston aient repris la couverture originale. Surtout, le rappel fait avec le titre VO : très important. Le petit plus, un touché soft touch qui ravira les fans de beaux livres. lait et miel est au final un livre qui m’a détruit autant qu’il m’a reconstruit.

  Cette chronique sera sans doute plus courte et un peu décousue. Il est difficile de parler de poèmes quand on n’est pas un expert. Pourtant je vais essayer de vous expliquer pourquoi j’ai aimé le livre de Rupi Kaur. Le recueil est découpé en 4 parties qui montrent l’évolution de l’auteur dans sa vie : souffrir, aimer, rompre, guérir. Elle nous parle de choses vraies, de perceptions qu’elle a vécues et de moments de sa vie difficiles ou heureux.

  Les poèmes sont tantôt courts, tantôt longs, mais ils racontent tous une histoire. Celle d’une jeune fille qui a souffert, qui a appris à aimer une personne, qui a dû rompre pour réussir à guérir. J’avais peur de ne pas comprendre les poèmes. Pourtant même en étant un garçon, j’ai compris, ressenti et apprécié les mots de l’auteur. Et ce que j’ai trouvé génial, c’est que les poèmes, mis bout à bout forment une seule et même histoire. Les poèmes se répondent, forment un tout, choquent le lecteur et lui fait ressentir un paquet d’émotions.

  Les émotions dans ce recueil de poèmes sont mises en exergue. Je ne pensais pas ressortir à la fois détruit et reconstruit de ma lecture. Je pense même avoir soufflé à la fin tant j’ai été pris dans un tourbillon de ressentis. J’ai failli pleurer tellement certains poèmes sont hard, et j’ai souri de joie lorsqu’enfin tout s’arrange. C’est un livre qui vous met à fleur de peau et qui vous permettra de relativiser sur votre propre vie. Parce que Rupi Kaur, malgré sa belle jeunesse et son entrain sur les réseaux, est une Femme avec un grand « F ». Une Femme courageuse et dynamique que tout le monde devrait admirer. Et je l’admire.

  Que dire de plus à part que les dessins du livre permettent au lecteur d’encore plus prendre conscience de la violence de certains poèmes. Ou bien sûr à l’opposé de leur beauté immense ! C’est un livre que vous devez acheter ! Il se déguste, se lit, se relit et se relira encore. Un recueil de poèmes que tout le monde devrait avoir, qu’on soit une femme ou bien un homme. J’ai maintenant hâte de découvrir le 2e livre de Rupi Kaur.

Ma note : 9,5/10.

Pour découvrir un extrait, cliquez ICI.

mercredi 4 octobre 2017

Chronique : First Love de James Patterson & Emily Raymond


First Love de James Patterson & Emily Raymond.
(Genre : Romance, Jeunesse).

Éditions : Livre de poche
Prix : 7.90€ (Partenariat)
Date de parution poche : 31 mai 2017
Année de parution française : 2016
Année de parution originale : 2001

  Résumé : Axi, seize ans, est une fille bien sage et bonne élève. Surtout pas du genre à s’attirer d’ennuis. Alors, forcément, quand elle propose au beaucoup moins raisonnable Robinson, son meilleur ami, de sécher les cours et fuguer pour traverser les Etats-Unis, il n’en croit pas ses oreilles. Il se laisse finalement convaincre quand il comprend que le projet de son amie est mûrement réfléchi : des étapes sont prévues, elle a rassemblé du matériel et surtout économisé depuis cinq ans en faisant du baby-sitting pour payer les trajets d’autocar et les dépenses courantes. Robinson, secrètement amoureux, accepte… »


  First Love était sur ma wish-list depuis sa sortie grand format l’année dernière. Son résumé, sa couverture et tous les bons avis que j’ai pu voir par la suite me donnaient très envie de découvrir cette histoire. Quand je l’ai vu sur la programmation du Livre de Poche, je n’ai pas pu m’empêcher de le demander. L’agréable petite surprise étant de voir que le livre de poche a conservé la mise en page et les photos du grand format.

  Axi Moore est une jeune fille sage, studieuse et sans histoire, jusqu’au jour où elle décide de s’enfuir avec son meilleur ami Robinson. Ce dernier, bien que surpris par la proposition d’Axi, accepte de bon cœur et décide de mettre un peu de piment à leur road trip en s’enfuyant avec une Harley volée.

  Le livre se partage en deux parties. La première est consacrée à leur road trip. On y découvre les endroits qu’ils visitent. Et on ressent l’évolution des sentiments qui les unissent. On en apprend beaucoup sur Axi durant cette première partie, sa manière de voir son avenir, Robinson ne se révèle que dans la seconde. Après un évènement maquant une transition franche, on découvre le contexte familial dans lequel a grandi ce mystérieux jeune homme. Si j’ai énormément apprécié la première partie du roman qui retrace tout le voyage de Robinson et Axi, je me suis souvent demandé comment deux jeunes de leur âge pouvaient faire tout ça sans être inquiétés par qui que ce soit. C’est vrai, ils ne sont même pas majeur mais rien ni personne ne les arrête.

  La seconde partie qui se voulait un peu plus profonde et émouvante n’a pas su m’atteindre autant que je l’aurais voulu. Je ne dis pas que je n’ai pas été touchée mais je m’attendais peut-être trop à cette fin… Et j’ai trouvé l’épilogue trop survolé. Il aurait mérité quelques pages de plus surtout sur la relation de Axi avec son père.

  La plume des auteurs convient parfaitement au public visé : simple, efficace et fluide. Les photos agrémentent parfaitement l’histoire et aide à visualiser certaines scènes. Si vous avez apprécié Nos étoiles contraires de John Green, je vous recommande First Love ! L’histoire reste touchante, il vous épargnera toutefois les torrents de larmes.

Ma note : 7.5/10

Merci à Myriam et aux éditions Hachette pour ce partenariat !

lundi 2 octobre 2017

Chronique : Pivot Point – Tome 1 : À la croisée des chemins de Kasie West


Pivot Point – Tome 1 : À la croisée des chemins de Kasie West
(Genre : Fantastique, YA)

Editions : MxM Bookmark
Prix : 17€ (Partenariat)
Date de parution française : 22 février 2017
Année de parution originale : 2013
Titre version originale : Pivot Point, Book 1.

  Résumé : Connaître les retombées de ses choix ne les rendent pas plus faciles… La vie d’Addison Coleman se résume à un grand « Et si ? » En tant que Chercheuse, lorsqu’elle est face à un choix, elle peut regarder dans le futur et en voir toutes les issues, ce qui lui permet immanquablement d’éviter les désastres. Du moins, c’était ce qu’elle pensait. Lorsque ses parents la prenne de court en lui annonçant leur divorce, elle peut soit choisir de vivre avec son père, qui veut quitter le Camp paranormal pour vivre parmi les « Norms » soit avec sa mère, qui compte rester dans le monde qu’Addie a toujours connu. La réponse aurait dû être évidente puisqu’elle aime sa vie telle qu’elle est, mais une Recherche six semaines dans le futur lui prouve que ce n’est pas aussi simple.


  Cette lecture me faisait de l’œil depuis un moment en VO ! Je trouvais le concept original et le fait de pouvoir entrevoir son destin… j’adore ce sujet. Du coup quand les éditions MxM Bookmark ont décidé de le sortir, je n’ai pas hésité une seconde. Surtout qu’ils ont repris la couverture d’origine et c’est juste une pure merveille. Au final que dire… j’ai bien aimé mais je ne m’attendais pas à ce que le récit soit tourné de cette façon.

  Au début on découvre Addison dans sa vie de lycéenne. L’auteur fait une brève présentation des cours donnés à ces gens dotés de capacités hors normes. Puis, on en vient vite au sujet qui va tout déclencher : le divorce des parents d’Addison. C’est à partir de là que sa meilleure amie va lui demander de « chercher ». Cherche entre son futur avec sa mère qui reste dans sa ville d’origine et son père qui quitte la maison familiale… pour une ville de norms. J’ai très vite eu envie de savoir comment Addison pouvait chercher. Pourtant j’ai vite déchanté.

  Les personnages sont sympathiques à suivre. On a les gros clichés des Etats-Unis avec les populaires et ceux qui le sont moins. La pompon girl à succès qui fait du charme au quaterback de l’équipe. Tout ce petit monde essaie de cohabiter dans le meilleur des mondes. Addison est une jeune fille qui va devoir s’adapter à deux potentiels futurs. Pourtant elle reste la même personne. Une fille qui essaie de se faire apprécier, que ce soit avec des gens normaux ou des personnes ayant aussi des pouvoirs. Une fille curieuse, attachante, un peu rêveuse mais qui va au devant des problèmes. J’ai bien aimé au début sa meilleure amie. Tout comme l’ambiance des personnages entre eux. On sent quelque chose de louche… mais on ne parvient pas à mettre le doigt dessus.

  J’ai trouvé le 1er tiers extrêmement lent. C’est comme si du fait d’avoir « cherché », Addison repartait de zéro et qu’elle commençait une nouvelle vie. Le rythme est aussi gâché par le fait que l’auteur raconte deux histoire en une. C’est en avantage pour la suite, mais pas pour le début malheureusement. Pourtant les chapitres sont assez courts, il y a des dialogues et on est quand même pris par les événements bizarres qui s’y passent. On se rend compte peu à peu qu’on rentre dans une petite enquête qui n’était pas prévue. Ce revirement de situation était très appréciable.

  Au niveau de l’univers, j’ai apprécié que ce ne soit qu’une partie du monde qui ait des pouvoirs (autant dire une ville cachée des États-Unis). Pourtant je ne m’attendais pas du tout à ce genre d’histoire. Quand Addison cherche pour la 1ère fois, je ne pensais pas que ça allait durer pendant toue le roman. Je pensais qu’elle allait voir son futur, qu’elle prendrait une décision. Qu’au fur et à mesure de l’histoire, elle chercherait plusieurs fois pour être sûr qu’elle prenne la bonne décision. Au final, on nous narre une double histoire avec un gros truc à la fin et bam, on revient au point de départ. Trop frustrant pour ma part.

  En ce qui concerne l’écriture, c’est sympa à lire et ça va vite. C’est un bon YA efficace et c’est malgré tout assez visuel. Le choix que va devoir faire Addison est assez cruel parce que les deux futurs qu’elle entrevoit ont leurs avantages et leurs inconvénients ! Je pense que je lirai la suite parce que je suis très frustré par cette fin. A vous maintenant de vous faire votre propre avis !

Ma note : 7/10.

Merci à Blandine et aux éditions MxM Bookmark pour ce partenariat !