samedi 6 juillet 2019

Chronique : La Partition de Diane Brasseur

La Partition
Diane Brasseur

Éditions : Allary
Prix : 20,90€ (Partenariat)
Date de parution originale : 2 mai 2019

Résumé : Un matin d’hiver 1977, Bruno K, professeur de littérature admiré par ses étudiants, se promène dans les rues de Genève. Alors qu’il devise silencieusement sur les jambes d’une jolie brune qui le précède, il s’écroule, mort. Quand ses deux frères Georgely et Alexakis apprennent la nouvelle, un espoir fou s’évanouit. Le soir même, ils auraient dû se retrouver au Victoria Hall à l’occasion d’un récital de violon d’Alexakis. Pour la première fois, la musique allait les réunir. La Partition nous plonge dans l’histoire de cette fratrie éclatée en suivant les traces de leur mère, Koula, une grecque au tempérament de feu. Elle découvre l’amour à 16 ans, quitte son pays natal pour la Suisse dans les années 20 et refera sa vie avec un homme de 30 ans son aîné. Une femme intense, solaire, possessive, déchirée entre ses pays, ses fils et ses rêves. Une épouse et une mère pour qui l’amour est synonyme d’excès.


Que seriez-vous prêts à faire pour que vos enfants réussissent dans la vie ? C'est la trame de fond du roman de Diane Brasseur publié chez les éditions Allary ! Un beau coup de cœur inattendu ❤

Tout bascule le jour où Bruno, l'aîné de 3 frères, décède d'une crise cardiaque, dans les rues de Genève. On repart alors dans les 20's, suivre Koula la mère des trois frères. Cette femme et mère qui va tout donner pour sa famille, sa fratrie.

Je suis parti sceptique mais cette histoire m'a attrapé dans ses filets ! La narration était spéciale, il n'y a pas de dialogue et le point de vue est partagé entre plusieurs personnages. Pourtant, je ressors conquis par le récit, l'histoire, ce voyage et la fresque familiale 😊 Il y a tous les ingrédients pour que cette histoire soit sensationnelle et puissante !

Un roman sans dialogue, c'est comme un cookie sans pépites de chocolat... quasiment impossible. Mais Diane Brasseur a une plume exceptionnelle ! D'une grande qualité littéraire... l'écriture d'un roman de haut vol que je n'aurais jamais pensé lire ! On oublie les dialogues et on plonge dans le récit 🙂 Je ne m'aurais pas pensé à la hauteur d'un tel roman et surtout je n'aurais jamais pensé en apprécié la qualité !

La fresque familiale est enrichie par ces points de vue multiples. Ces derniers donnent de l'ampleur, de la richesse à l'histoire et de la profondeur. Les personnages nous touchent, le contexte historique ne les épargne pas... Pourtant on a hâte de découvrir leur évolution et ce qu'ils vont devenir 😉

Contexte historique bien dépeint, pays visités avec un folklore qui donne envie. Et en toile de fond la musique. Elle berce les cœurs brisés, les au revoir difficiles et les ambitions démesurées. Que faire quand une mère vous voit virtuose et que la vie en décide autrement ? 🤔

➡️ La Partition est un coup de cœur que je vous recommande. De part les valeurs véhiculées, la plume intense, les personnages sincères, ce goût du voyage et cette musique qu'on aurait envie d'écouter en permanence 😍

Ma note : 10/10

Merci à Louise, Charline et aux éditions Allary pour cette lecture !

Chronique : Elle s'appelait Camille de Lucie Galand

Elle s'appelait Camille
Lucie Galand

Éditions : Didier Jeunesse
Prix : 13,90€ (Partenariat)
Date de parution originale : 19 juin 2019

Résumé : Contraint de passer ses vacances dans la maison d’enfance isolée de sa mère, Lucas pensait s’ennuyer tout l’été. Mais lors d’une promenade en forêt, il aperçoit un faisceau de lumière qui le guide vers une jeune fille à la beauté surnaturelle, puis il s'évanouit. À son réveil, Lucas se met en quête de la jeune fille et réveille un secret familial enfoui depuis bien trop longtemps…


Avez-vous l'habitude de lire des romans jeunesses ? Avant sa parution, j'ai eu la chance de lire le roman de Lucie Galand publié chez Didier Jeunesse 😁

J'ai beaucoup aimé cette histoire. Lucas va partir en vacances avec sa famille dans le village natal de sa maman. Il va découvrir dans la forêt une apparition, le fantôme d'une petite fille de 13 ans s'appelant Camille 🤔 Ce qu'il apprendra, c'est que Camille est morte 40 ans auparavant ! De là, on va se poser beaucoup de questions. Pourquoi une telle apparition ? Pourquoi Camille apparait-elle en la présence de Lucas ? Sa famille est-elle liée à sa disparition ?

Le récit mêle plusieurs thèmes : la famille, les secrets, les relations filiales et fraternelles, une enquête, l'adolescence et les retours vers le passé ! Le roman est bien construit et on se laisse porter par l'excellente plume de Lucie Galand 😉 Les 130 pages se lisent avec facilité et les ados seront ravis de tourner les pages avec avidité !

Avec mon œil d'adulte, je n'ai pas eu de surprises parce que j'avais deviné les liens entre le passé et le présent. Mais un enfant / ado y trouvera son compte ! Pour débuter ou reprendre la lecture, c'est un roman parfait 🤗

➡️ Elle s'appelait Camille est un bon roman jeunesse ! Addictif, bien construit, avec une pointe de suspense et un côté fantastique... Je suis sûr qu'il trouvera son public, notamment grâce à la belle plume de l'auteure 😏

Ma note : 8/10

Merci aux éditions Didier Jeunesse pour ce partenariat !

Chronique : La vie rêvée des chaussettes orphelines de Marie Vareille

La vie rêvée des chaussettes orphelines
Marie Vareille

Éditions : Charleston
Prix : 19€ (Partenariat)
Date de parution originale : 12 juin 2019

Résumé : En apparence, Alice va très bien (ou presque). En réalité, elle ne dort plus sans somnifères, souffre de troubles obsessionnels compulsifs et collectionne les crises d’angoisse à l’idée que le drame qu’elle a si profondément enfoui quelques années plus tôt refasse surface. Américaine fraîchement débarquée à Paris, elle n’a qu’un objectif : repartir à zéro et se reconstruire. Elle accepte alors de travailler dans une start-up dirigée par un jeune PDG fantasque dont le projet se révèle pour le moins… étonnant : il veut réunir les chaussettes dépareillées de par le monde. La jeune femme ne s’en doute pas encore, mais les rencontres qu’elle va faire dans cette ville inconnue vont bouleverser sa vie. Devenue experte dans l’art de mettre des barrières entre elle et les autres, jusqu’à quand Alice arrivera-t-elle à dissimuler son passé ?



Arriveriez-vous à dissimuler vos secrets pour changer de vie ? C'est ce que va tenter de faire Alice, protagoniste dans le nouveau roman de Marie Vareille ❤ Il est publié par les éditions Charleston et il est sortie le 12 juin dernier en librairie 🙂

C'est le 1er roman de Marie Vareille que je découvre et je ne suis pas déçu ! J'ai beaucoup aimé Alice et Scarlett. Deux sœurs qui ont évolué au fil de leur enfance, adolescence et à l'âge adulte. Je me suis attaché à elles et à leur histoire. J'ai eu de la peine à des moments mais j'ai toujours vu ce lien d'amour tissé entre elles 😍 Une relation où chacune a su apprendre de l'autre et où chacune a su tirer profit pour s'élever au plus haut dans leur vie !

L'histoire m'a surpris du début à la fin. Le récit construit entre présent et passé est bien écrit. Les scènes bien travaillées et le quotidien bien narré. On sait ce qu'il va se passer dans les grandes lignes... sans compter sur le twist qui change tout pour les 100 dernières pages 😱 On est là à se demander si on a bien lu ce qui est écrit ? Et bien oui, alors Bravo Marie, parce que tu m'as tellement surpris 👏

Déjà que le récit est addictif, les 100 dernières pages le sont encore plus. L'auteure fait une révélation, puis une autre et encore une autre... C'est bien joué et le rendu final est top. Je n'ai aucune questions en suspend 😉 C'est donc plutôt bon signe si je referme le livre entièrement satisfait.

➡️ En plus d'un recit maîtrisé, Marie Vareille sait comment faire naître des émotions au lecteur. Elle propose aussi de belles valeurs sur la famille et les amis que je trouve justes et sincères. Et si vous êtes fans de musique, vous allez être servis 😘

Ma note : 9/10

dimanche 9 juin 2019

Chronique : Miss Peregrine - Tome 4 : La Carte des jours

Miss Peregrine et les enfants particuliers - Tome 4 : La Carte des jours
Ransom Riggs

Éditions : Bayard Jeunesse
Prix : 17,90 (Partenariat)
Date de parution française : 17 avril 2019
Année de parution originale : 2018
Titre version originale : Miss Peregrine's Peculiar Children, Book 4 : A Map of Days

Résumé : Jacob Portman est de retour chez lui, en Floride, là où tout a commencé. Et cette fois, son rêve est devenu réalité : Miss Peregrine et les enfants particuliers sont à ses côtés. Ces derniers découvrent, fascinés, le monde moderne. Afin de faciliter leur intégration, Jacob est chargé de leur donner des cours de normalité. Au programme : plage, baignade, et leçons particulières… Mais la découverte d’un mystérieux bunker dans la maison de son grand-père va tout changer. Persuadé qu’Abe lui a laissé des indices pour sauver des enfants particuliers isolés, Jacob entraîne ses amis sur les routes. C’est le début d’un jeu de piste dangereux, à travers un long périple dans l’Amérique d’aujourd’hui, territoire étrange, aux espaces parallèles peuplés de créatures d’un autre temps.


Que pensez-vous des auteurs qui continuent une série alors qu'elle devait être terminée ? C'est clairement le cas avec ce nouveau tome de Miss Peregrine écrit par Ransom Riggs et publié chez les éditions Bayard Jeunesse 😉 Mais pour le coup, comme c'est une série que j'aime beaucoup, ce n'est pas dérangeant au fait qu'il y ait une suite. Ai-je aimé le début de cette nouvelle trilogie ?

Ce 4e tome débute là où le 3e s'est terminé. Si le chapitre 1 a été le plus lent (remise en place du contexte), la suite a été plus dynamique et rythmée ! C'était un plaisir de suivre Jacob et ses amis particuliers dans une nouvelle aventure 😊

La force de la série c'est l'univers. Ransom Riggs a des idées plein la tête et c'est un auteur talentueux. Aucun élément n'est laissé au hasard, chaque pièce du puzzle est réfléchie. On en apprend toujours plus. J'ai apprécié en découvrir plus sur la vie d'Abe. Bravo 👏 Il est aussi toujours intéressant de voir comment les photos sont agencées dans le récit. Je trouve que c'est toujours bien fait. Certaines font vraiment peur par moment... mais elles collent toujours bien à l'histoire et aux déambulations de nos héros.

Les personnages sont aussi bien mis en scène. Ils sont toujours attachants. Chacun a un trait de personnalité que l'auteur relève avec subtilité. Un groupe hétérogène, marrant et qui a du tempérament 😁 J'ai aussi apprécié le fait que les Ombrumes soient laissées de côté. On voit Jacob et ses amis prendre des responsabilités et agir seuls.

Plus j'y pense et plus je me dis que ce tome 4 n'est qu'introductif. Il y a une histoire avec une intrigue mais on met plus de choses en place pour la suite 🤔 Dommage sur ce point. J'aurais aimé une intrigue mieux construite, peut-être plus approfondie... mais cela n'a pas enlevé mon intérêt pour l'histoire !

➡️ Une série à lire absolument si vous êtes fans d'univers barrés à la Tim Burton ! L'auteur a un talent qu'on se doit de découvrir 🤩
Lu en LC avec Emi-Livres & Les P'tits Loisirs de Simi 😘

Ma note : 8/10

Merci aux éditions Bayard Jeunesse et à Page Turners pour ce partenariat !

vendredi 7 juin 2019

Chronique : D'ici là, porte-toi bien de Carène Ponte

D'ici là, porte-toi bien
Carène Ponte

Éditions : Michel Lafon
Prix : 17,95€ (Partenariat)
Date de parution originale : 6 juin 2019

Résumé : Avec son sable fin et son ciel azur, L'Avenue du Parc Resort and Spa est  l'endroit idéal pour se remettre d'un coup dur. À condition de donner sa chance à la chance. Alors que Samya tente de pardonner l'adultère de son mari, Alison aimerait oublier qu'elle s'est fait plaquer au pied de l' autel. Jessie s'est excusée mille fois pour le chat et le lave-linge, mais Jérémy est à bout : une pause s'impose. Apolline rêve d'un enfant qui ne vient pas. Quant à Mia, dix-neuf ans et déjà maman, elle se voit rejetée par sa famille. Geneviève, elle, perd peu à peu la mémoire. Ensemble, elles vont libérer leurs émotions et s'apporter un soutien inattendu. Avec au bout du chemin, un gain inestimable : l'espoir.


J'ai eu la chance de lire en avant-première le nouveau roman de Carène Ponte ☺ Il est sorti en librairie le 6 juin dernier aux éditions Michel Lafon avec sa belle couverture pétillante ! Bravo pour ce travail de fabrication sublime !

Mon verdict ? J'ai adoré ce récit choral mêlant 6 vies de 6 femmes différentes ! Vous avez la psychorigide du temps et du travail, celle qui s'est fait larguer le jour de son mariage, une autre qui ne peut pas avoir d'enfants, ou encore une autre qui essaie de pardonner à son mari infidèle... Je les ai toutes aimées ! Mais ma préférence va à la mère célibataire de 19 ans et à la grand-mère Geneviève qui perd un peu la tête. Ces deux-là se sont bien trouvées 😍 Je les aime d'amour ❤

Encore une fois Carène Ponte narre des histoires de vie, authentiques et réalistes. Elle envoie aussi des messages forts : l'importance de l'amitié, apprendre des autres, que l'amour se trouve toujours, qu'il y a des choix alternatifs à ce qu'on ne peut pas avoir... ou encore qu'on peut parfois lâcher-prise et se reposer un peu sur les autres ! De belles valeurs importantes à défendre autant dans les romans que dans la vraie vie 🤗

La plume de Carène se bonifie de roman en roman. Récit addictif, plume entraînante et rythmée... tout comme l'est le récit ! Je suis content d'avoir été ému avec certains personnages et d'avoir rigolé avec d'autres 😭😂 C'est ça la force de Carène et je suis content qu'elle y arrive désormais avec moi ! C'est ce que je lui reprochais dans ces premiers romans.

➡️ Un roman parfait pour l'été. Léger mais avec ce qu'il faut de profondeur pour qu'on s'en souvienne. Je regrette juste que le roman choral ne permette pas d'approfondir suffisamment tous les personnages 😉
Lu en LC avec Croqueuses-Livres 😘

Ma note : 8/10

Merci aux éditions Michel Lafon pour ce partenariat !

Chronique : Les Variations sentimentales d'André Aciman

Les Variations sentimentales
André Aciman

Éditions : Grasset
Prix : 20,90€ (Partenariat)
Date de parution française : 6 février 2019
Année de parution originale : 2017
Titre version originale : Enigma Variations

Résumé : Paul est encore adolescent quand il s’éprend de Giovanni, le menuisier de ses parents, pendant des vacances estivales sur une petite île italienne. Premier amour. Plus tard, à New York, c’est avec la belle Maud qu’il pense construire une vie de couple. Il l’aime et la jalouse fiévreusement. Trop peut-être. Manfred, lui, est d’abord une silhouette aperçue sur un court de tennis à Central Park, avant d’obséder Paul, corps et âme. Il finira par vivre avec lui. Puis Chloé revient dans sa vie et tous deux retournent sur le campus en Nouvelle-Angleterre où ils se sont rencontrés étudiants, pour faire le bilan de leurs vies. Trop tard ? Et lorsque Heidi, une jeune musicologue, lui envoie un article pour sa revue, Paul tombe sous le charme. Ce jeu de séduction intellectuelle permettra-t-il à Paul d’être à nouveau amoureux ?


Pensez-vous qu'il est possible d'aimer plusieurs personnes à des moments différents de notre vie ? C'est ce que nous raconte André Aciman dans son roman publié chez les éditions Grasset 😊

J'avais adoré Call Me By Your Name et j'avais hâte de lire Les Variations Sentimentales ! Ai-je été déçu ? Non ! M'attendais-je à cette histoire ? Non plus 😉 Mais je me suis délecté de la façon de narrer d'André Aciman ! Et surtout des histoires dans les histoires.

Parce qu'on suit Paolo dans plusieurs parties de sa vie ! On se replonge dans son enfance, on le découvre lors de soirées mondaines, lors de parties de tennis ou encore à son travail. Chaque partie avec un amour différent, aussi fort les uns que les autres 🤗

Je me suis attaché à lui, à ses réflexions, à ses introspections, à sa vision de la vie, de l'amour, de l'amitié, de la famille et de sa relation avec les gens. C'est quelqu'un de complexe, qui se refuse le droit au bonheur par peur de ne plus y prendre goût une fois trouvé ! Et par bien des biais, je me suis reconnu dans son caractère 😏

La plume d'André Aciman est douce, délicate, emprunt de mélancolie et de sensualité parfois. Il ne mâche pas ses mots, ni les sentiments de ses personnages. C'est pour cela que Les Variations Sentimentales est un livre fort et beau ! Je regrette juste le fait de ne pas avoir retrouvé le 1er amour de Paolo... que je trouvais beau 😍

➡️ Andre Aciman est un auteur à suivre. Il écrit des livres différents mais tout aussi beaux et forts. J'espère que d'autres ouvrages seront traduits en France 😁

Ma note : 8/10

Merci aux éditions Grasset pour ce partenariat !

vendredi 17 mai 2019

Chronique : Iskari - Tome 1 : Asha, tueuse de dragons de Kristen Ciccarelli

Iskari - Tome 1 : Asha, tueuse de dragons
Kristen Ciccarelli

Éditions : Gallimard Jeunesse
Prix : 18,50€ (Partenariat)
Date de parution française : 18 avril 2019
Année de parution originale : 2017
Titre version originale : Iskari, Book 1 : The Last Namsara


Résumé : Au royaume de Firgaard, les légendes sont interdites: elles sont dangereuses. Pourtant, le sort d'Asha, princesse solitaire, leur semble étroitement lié. Asha est une tueuse de dragons crainte par tout son peuple: elle est Iskari. Farouche, vulnérable, Asha trace sa route au cœur d'un univers dur et merveilleux. Intrigues politiques, suspense, passion, puissante mythologie et un soupçon d'humour: entre « Game of Thrones » et les contes des « Mille et Une Nuits », une saga de Fantasy aussi originale que captivante.


Aimez-vous les dragons dans les univers fantasy ? Le 1er tome de la saga "Iskari" les met à l'honneur 🔥 Livre écrit par Kristen Ciccarelli et publié aux éditions Gallimard Jeunesse 🤗

Si au départ j'ai eu du mal à m'immerger dans l'univers, une fois 50 pages lues, j'ai adoré ma lecture ! On découvre Asha, un personnage féminin fort et badass en tant qu'Iskari du royaume. Son père, le Roi dragon, lui fait entièrement confiance pour éradiquer les dragons : le mal du Royaume. Et bien qu'elle ait une forte volonté, Asha a aussi des fêlures, ce qui la rend vraiment attachante ! Il y a bien sûr d'autres personnages : on en aime, on en déteste d'autres... mais ils provoquent chez nous une émotion. Et ça c'est le plus important 😉

L'univers est un gros point fort de cette série ! Que les histoires anciennes permettent aux personnes d'invoquer les dragons... Je trouve ça original. Les histoires dans ce récit ont une place importante et l'auteure n'hésite pas à revenir sur le fondement de son univers pour que le lecteur ait toutes les cartes en main ! Un univers maîtrisé et bien expliqué. Mais je pense que l'auteure en a encore sous le coude pour la suite. 😁

Le rythme de l'histoire est aussi intéressant. Entre les histoires anciennes et le récit d'Asha l'Iskari c'est très prenant. Il y a des coups bas, de la manipulation, des événements qui se jouent en arrière plan et beaucoup d'actions... Et ne pas être maître de la situation est très grisant ! Beaucoup de surprises dans ce récit et on aime ça 😍

➡️ Une fin de folie très rythmée qui annonce une suite tout aussi plaisante que ce 1er tome ! Je retrouverai avec plaisir Asha et ses comparses pour savoir où Kristen Ciccarelli a décidé d'aller 😏 Lu en LC avec Croqueuse-Livres 😘

Ma note : 8,5/10

Merci à Solène et aux éditions Gallimard Jeunesse pour ce partenariat !