lundi 4 février 2019

Chronique : Lotto Girl de Georgia Blain

Lotto Girl  
Georgia Blain

Éditions : Casterman
Prix : 16€ (Partenariat)
Date de parution française : 13 septembre 2017
Année de parution originale : 2016



Résumé : Ils se servent de nous. Parfois pour combler une lacune, parfois pour tester un nouveau profil. Ils se servent de nous pour les réglages, pour affiner un modèle. Nous ne sommes que des prototypes de travail. Ils encouragent nos parents, ou les soudoient. Le miens se sont entendus dire que je serais belle s’ils choisissaient l’option préconisée par BioPerfect.
Je l’ai dévisagée. Je n’avais jamais pensé qu’on puisse être autre chose qu’une Lotto girl. C’est-à-dire une fille particulièrement douée, au patrimoine génétique exceptionnel. Une fille unique en son genre…

Étant donné que je suis friande de dystopie, le résumé de Lotto Girl ne pouvait que m’attirer. Je remercie les éditions Casterman qui m’ont permis de découvrir ce roman. Pourtant entre mon travail et mon déménagement, j’avais complètement oublié de sortir ce roman de ma PAL. C’est désormais chose faite et j’en ressors malheureusement avec un avis plutôt mitigé.

Nous découvrons ici l’histoire de Fern. Au début du roman nous la voyons vivant dans des conditions misérables. Alors que ses parents ont remporté la grande loterie, leur permettant ainsi d’accéder aux manipulations ADN de BioPerfect pour faire de leur fille, une Lotto Girl. Fern été devenue spéciale avec un don unique. L’entreprise prenant en charge la scolarité, nous nous demandons ce qu’il a pu se passer pour que notre héroïne se retrouve dans cette situation.

J’ai eu beaucoup de mal avec Fern. A son image, je n’ai pas réussi à m’attacher à elle. Lorsqu’elle doit quitter sa famille pour rejoindre les Lotto Girl, elle le fait sans mal. Elle ne regrette ni ses parents ni son frère. Elle ne lie aucun vrai lien avec les autres Lotto Girls non plus. Malgré tout j’ai continué ma lecture, désirant en savoir plus, intriguée par tous les doutes qui assaillent Fern. Espérant avoir des réponses, je n’ai réussi qu’à m’embrouiller davantage. L’univers n’est que très peu décrit, ce qui ne permet pas de s’immerger au mieux dans cette dystopie.

L’écriture est quelque peu brouillonne ce qui n’aide pas non plus. L’ensemble reste vague et survolé tout comme les personnages secondaires. Malgré l’alternance entre le passé et le présent qui apporte un peu de suspense, le manque de réponse et d’approfondissement se fait sentir jusqu’aux dernières pages.

A mon grand regret, j’ai refermé Lotto Girl sur une note de déception. Ce n’était peut-être pas le bon moment pour moi.


Ma note : 6/10
Merci à Agnès et aux éditions Casterman pour ce partenariat !

jeudi 31 janvier 2019

Chronique : Riverdale, the day before de Micol Ostow

Riverdale, the day before
Micol Ostow

Éditions : Hachette
Prix : 13,90€ (Partenariat)
Date de parution française : 16 janvier 2019
Année de parution originale : 2018
Titre version originale : Riverdale, the day before

Résumé : Ce matin-là à l’aube, un coup de feu retentit du côté de la rivière Sweetwater, bouleversant la paisible bourgade de Riverdale. Mais à quoi ressemblait la vie des habitants avant ce terrible événement ? Les semaines précédant la disparition du jeune Jason Blossom, quatre adolescents profitaient de leurs vacances d'été. Archie Andrews était secrètement amoureux. Betty Cooper essayait de percer à Los Angeles alors que Veronica Lodge dominait encore Manhattan. Quant à Jughead Jones, il essayait juste de garder la tête hors de l'eau au sein de sa famille à la dérive...
Alternant leurs points de vue, ce préquel de la série explore la vie des quatre héros au cours de cet été qui a tout changé... à jamais.


Si vous avez adoré la série Netflix Riverdale, vous vous replongerez avec délice, un jour avant le meurtre de Jason Blossom : là où tout à commencé 🙈

Avec des points de vue différents, vous allez suivre les quatre protagonistes qu'on aime tant : Veronica Lodge, Betty Cooper, Archie Andrews et Jughead Jones 🤗 Les différents points de vue du récit apportent un rythme soutenu et le livre en devient addictif.
On se rend compte très vite que les personnages sont liés et que leur destin les amènera à #Riverdale ! Mais de quelle manière... là est la question !
 
L'écriture est bonne et on s'immerge très facilement dans la vie des quatre lycéens. De plus, si vous ne connaissez pas encore Véronica, Archie, Betty et Jughead, vous allez les apprécier. Chacun est différent et à leur manière, vous allez tomber sous leur charme. Certes, on est dans les clichés d'un bon film américain, mais ici, avec cette ambiance spéciale qu'est la ville de Riverdale, ça passe ;)

J'ai vraiment apprécié avoir un aperçu de leurs vies avant le drame 😉  Et je pense que pour ceux ayant mis la série en pause, c'est un bon moyen de s'y remettre ➡️ N'hésitez pas à vous procurer l'ouvrage ! Depuis j'ai enchaîné la série sur #Netflix et j'attaque la saison 3 😱

Ma note : 8/10

Merci aux éditions Hachette pour ce partenariat !

Chronique : Un si petit oiseau de Marie Pavlenko

Un si petit oiseau
Marie Pavlenko

Editions : Flammarion
Prix : 17,50€ (Partenariat)
Date de parution originale : 2 janvier 2019

Résumé :  « Elle ferme les yeux, écoute la nuit, elle sent battre le cœur de la Terre, sous elle, celui des hommes, des arbres, des animaux, ce cœur nocturne qui bat depuis le commencement, qui battra après elle. Elle appartient à ce monde immense. Et son bras, peut-être, alors, est dérisoire. »


Perdre son avant bras dans un accident de la route chamboule une existence, aurions-nous été capables de reprendre goût à la vie ?

C'est la question principale du roman de Marie Pavlenko Un si petit oiseau, publié chez Flammarion Jeunesse 😉 Après Je suis ton soleil, elle revient avec un roman poignant qui fait du bien !

Abi était une adolescente comme les autres jusqu'à son accident. Pourtant, sa vision de l'avenir va totalement être bouleversée avec ce drame 😑

J'avais hâte de retrouver la plume de Marie Pavlenko. L'auteure envoie du lourd dès le début en nous narrant l'accident et ses conséquences. On se rend vite compte du basculement et des efforts que doit faire Abi dans sa vie de tous les jours. S'adapter et avoir un dégoût de soi-même n'est pas une chose simple pour une ado. Et Marie Pavlenko nous le montre à la perfection ! 👏

Ce roman est à la fois sombre et lumineux. Sombre pour la vie dure d'Abi, la pénibilité de son quotidien, le regard des autres, les blagues parfois douteuses de certaines personnes. Et lumineux pour son goût de vivre, d'aller de l'avant, d'être résiliente malgré ce mal qui la ronge. Une dualité bien exploitée dans le rythme du roman. Plus on avance et mieux on respire avec Abi 😍

Les personnages sont un élément central du roman. J'ai l'habitude de dire que Marie Pavlenko sait les rendre authentiques et sincères... c'est encore une fois le cas 👌 Elsa et Thomas, des parents aimants qui font tout pour alléger le quotidien de leur fille. Coline la tante un peu loufoque que j'ai adoré et qui malgré ses bourdes adore sa nièce et son moignon. Mais aussi Millie, sa sœur qui va se révolter car mise à l'écart depuis l'accident... et puis Aurèle que je vous laisse découvrir 😉

Je pourrais en dire des tonnes sur l'histoire : l'écriture immersive et addictive, les sentiments bien décrits et la prise de conscience d'Abi sur son avenir qui arrive tout en douceur ❤ 
➡️ Un roman ado à découvrir de toute urgence. Marie Pavlenko est mon auteure française préférée en YA et elle le prouve encore une fois 😘 Bravo !

Ma note : 9/10

Merci à Flammarion Jeunesse pour ce partenariat !

jeudi 24 janvier 2019

Chronique : Un coeur pour deux de Shivaun Plozza

Un cœur pour deux
Shivaun Plozza

Editions : Michel Lafon
Prix : 16,95€ (Partenariat)
Date de parution française : 24 janvier 2019
Année de parution originale : 2018
Titre parution originale : Tin Heart

Résumé : « Je m’appelle Marlowe, j’ai 17 ans, et depuis que j’ai reçu le nouveau cœur qui bat dans ma poitrine, je ne cesse de me poser la même question : à qui appartenait-il ? » Alors qu’elle tente de trouver une réponse, la jeune fille doit également jongler entre ses sentiments naissants pour l’apprenti boucher d’à-côté, sa mère végan militante et le reste du monde qui la prend soit pour une miraculée, soit pour le monstre de Frankenstein. Découvrira-t-elle en chemin pour quoi ce nouveau cœur bat vraiment ?


Cette histoire, c'est le coup de cœur des éditions Michel Lafon. La team nous a présenté le titre à Montreuil et nous a fortement donné envie. J'avais donc hâte de le découvrir, mais vue le thème, j'attendais le bon moment pour le sortir. Voici la question qui va jalonner le roman : Après une transplantation cardiaque, tenteriez-vous de contacter la famille du donneur ?

C'est un livre que j'ai lu en lecture commune avec Clara du blog Croqueuse-Livres et on a adoré ! Perso, je n'ai pas arrêté de me demander ce que j'aurais fait à la place de Marlowe, la protagoniste. On s'attache beaucoup à ce petit bout de femme qui va mûrir lors de cette histoire 🤗 Elle va passer par plein de stade et l'accompagner en lecture fait beaucoup de bien... même si c'est parfois difficile.

Ce roman, c'est un peu une enquête pour Marlowe. Elle va découvrir dans un groupe Facebook dédié aux transplantés, un message d'une famille ayant perdu un jeune homme et dont plusieurs organes ont été donnés... dont un coeur. De là, Marlowe va les contacter via ce réseau social pour tenter de se rapprocher d'eux 😉

Ce roman transmet de belles valeurs pour la famille. Marlowe a une famille atypique : une mère végan et qui fait la misère au boucher d'en face, ainsi qu'un petit frère qui se déguise tout le temps ! Quel humour !! J'ai adoré ce trio, leurs liens et ce qu'ils ont traversé ensemble 😍 Le plus important dans la vie c'est la famille et ce roman le montre bien.

Ce livre, c'est aussi les brimades à l'école pour Marlowe, les liens d'amitié tissés avec Léo le fils du boucher. Leur relation est détestable et mignonne à la fois 😂 L'histoire nous permet de nous rendre compte que la vérité est préférable aux mensonges, même si c'est pour protéger. Et qu'on se retrouve aussi soi-même en disant la vérité. C'est aussi bien écrit de la part de l'auteur : de bonnes introspections de la part de Marlowe car elle va se remettre en question. Mais aussi des dialogues qui apportent une belle fluidité au récit.

Un livre à lire assurément, même si j'aurais aimé que l'auteur creuse davantage le côté médical. A vos mouchoirs, vous n'allez pas en ressortir indemne !

Ma note : 8/10

Merci à Camille et aux éditions Michel Lafon pour ce partenariat ! 

jeudi 10 janvier 2019

Chronique : Pourquoi pas nous ? de Becky Albertalli & Adam Silvera

Pourquoi pas nous ?
Becky Albertalli & Adam Silvera

Editions : Hachette
Prix : 16,90€ (Partenariat)
Date de parution française : 31 octobre 2018
Année de parution originale : 2018
Titre version originale : What If It's Us

Résumé : Arthur est à New York pour l’été, en attendant de savoir s’il va être reçu à Yale. Lorsqu’il croise le chemin de Ben dans un bureau de poste, c’est le coup de foudre. Il y voit un signe du destin. De son côté, Ben doute que le destin soit de son côté : il vient de rompre avec son petit ami, Hudson, et n’est pas vraiment prêt pour une nouvelle relation. Pourtant, ni l’un ni l’autre ne parviennent à oublier cette première rencontre...


Les signes, l'univers, le destin... voilà le programme de Pourquoi pas nous ? écrit par Becky Albertalli et Adam Silvera et publié par Hachette 😊 Et si l'univers pouvait envoyer des signes afin qu'une histoire d'amour commence ? J'étais curieux de découvrir ce roman. Les auteurs font beaucoup parler d'eux pour leurs propres romans, alors j'avais envie de tenter leur livre écrit à 4 mains. J'ai bien fait parce que j'ai passé un bon moment.

Un jour de vacances, les chemins d'Arthur et de Ben vont se croiser. L'un est en stage dans le prestigieux bureau d'avocat de sa mère et attend la réponse d'une prestigieuse université. L'autre va aux cours de rattrapage du lycée et se rend à la poste pour renvoyer les affaires de son ex petit copain ☺ Voilà le début de l'histoire ! Coïncidence banale ou signe de l'univers, c'est à vous de voir ?

J'ai trouvé les 90 premières pages assez lentes. En fait, jusqu'à ce que les protagonistes se retrouvent pour tenter le coup, pour voir s'ils ont des atomes crochus. On a une seule envie : les voir échanger ensemble rapidement 😉 Qu'ils se parlent, qu'ils se confient et qu'ils voient si une certaine complicité est possible. Notamment parce que ce sont deux personnes totalement différentes.

Puis vient le 1er rencard, les 1ers échanges un peu gauche et les questions liées à cette situation peu banale. Arthur est inexpérimenté en date et en amour alors que Ben l'est davantage. Ça donne des situations amusantes, un peu gênantes mais toujours attachantes 🤗 On se prend à rigoler d'eux et des moments de gènes. C'est bien amené par les auteurs et j'ai apprécié découvrir les familles respectives d'Arthur et Ben. Leur singularité en fait leur force.
Puis on se demande si cette histoire va continuer et si la profondeur des sentiments est bien là. Les auteurs tirent les ficelles facilement dans cette histoire : jalousie, doutes, remise en questions, étapes à franchir et espoir 😏 C'est certes mignon mais peut-être un peu niais aussi, surtout du point de vue d'Arthur qui a de gros a priori sur l'amour et les relations amoureuses !
C'est un roman bien rythmé après les 100 premières pages, on s'attache aux personnages et au contexte difficile qui les entoure ! J'ai adoré la fin et le message transmis par les auteurs. Profitons de notre vie et de ceux que l'on aime 😚 On trouvera toujours des solutions à nos problèmes et des moyens pour contourner les difficultés 🙂 Un roman ado à découvrir par la tendresse qu'il dégage. Je regrette juste qu'il soit parfois resté en surface.

Ma note : 7,5/10

Merci à Océane et aux éditions Hachette pour ce partenariat !

Chronique : Grisha - Tome 2 : Le Dragon de glace

Grisha, tome 2 : Le Dragon de glace
Leigh Bardugo

Éditions : Milan
Prix : 16,90€ (Partenariat)
Date de parution française : 20 juin 2018
Année de parution originale : 2013
Titre version originale : Grisha Verse, Book 2 : Siege and Storm

Résumé
DÉVOTION. REMORDS. MARTYR.

Un pays déchiré par la guerre civile.
Une jeune femme idolâtrée, rongée par ses propres pouvoirs.
Un corsaire flamboyant et mystérieux.
Un soldat renégat, en proie aux doutes.
Une menace grandissante. Un danger imminent.

RÉSISTANCE. POUVOIR. SACRIFICE.

Pour s’opposer au Darkling, Alina devra explorer ses propres ténèbres. Au risque d’y perdre sa lumière.

 

La saga Grisha est une trilogie qui fait parler d'elle depuis de nombreuses années. Traduite en français puis abandonnée, ce sont les éditions Milan qui ont parié sur sa réédition... et ça a fonctionné. J'avais relu le tome 1 il y a quelques temps, et j'avais retrouvé ce que j'avais apprécié. Un univers original, des personnages attachants et forts et des pouvoirs extraordinaires. Ce tome 2 est dans la transition mais il n'en reste pas moins bon !
 
Et si le pouvoir était le seul moyen de retrouver la lumière ? On retrouve Alina et Mal dans leur quête des amplificateurs et ça fait du bien d'être avec eux ! Ce duo est toujours aussi attachant et on ne doute pas de leur attirance et de la sincérité de leurs sentiments. C'est beau à voir tout au long du récit... malgré quelques anicroches à cause de la quête d'Alina. 

Si le récit débute dans le feu de l'action, il s'essouffle pendant une bonne partie du livre pour devenir à nouveau mouvementé les 150 dernières pages. Il est dommage que le roman n'ait pas été plus constant en matière de rythme, mais je comprends qu'il faille remettre en selle l'histoire pour repartir de plus belle. Malgré ces longueurs, l'histoire se lit bien, on est toujours dans l'attente d'une attaque d'une Darkling... et on espère toujours trouver l'oiseau de feu.
 
La fantasy est de moins en moins un genre que j'apprécie mais je me replonge dans la saga Grisha avec un grand plaisir. J'ai hâte de lire le tome 3 qui est bien sûr déjà dans ma pile à lire. Après tant d'années de questions en tête, il est temps en 2019, de savoir comment tout cela va se terminer. En tout cas, si vous ne connaissez pas cet univers, il est top ! Maîtrisé, fouillé et complexe. L'auteur a très bien étoffé le monde des Grisha ainsi que leurs facultés 😍

Ma note : 7,5/10

Merci à Sara et à Page Turners / éditions Milan pour ce partenariat !

Chronique : Reste avec moi d'Ayobami Adebayo

Reste avec moi 
Ayobami Adebayo

Editions : Charleston
Prix : 22,50€
Date de parution française : 9 janvier 2019
Année de parution originale : 2017
Titre version originale : Stay With Me

Résumé : Yejide et Akin vivent une merveilleuse histoire d'amour. De leur coup de foudre à l'université d'Ifé, jusqu'à leur mariage, tout s'est enchaîné. Pourtant, quatre ans plus tard, Yejide n'est toujours pas enceinte. Ils pourraient se contenter de leur amour si Akin, en tant que fils aîné, n'était tenu d'offrir un héritier à ses parents. Yejide consulte tous les spécialistes, médecins et sorciers, avale tous les médicaments et potions étranges… Jusqu'au jour où une jeune femme apparaît sur le pas de sa porte. La seconde épouse d'Akin. Celle qui lui offrira l'enfant tant désiré. Bouleversée, folle de jalousie, Yejide sait que la seule façon de sauver son mariage est d'avoir un enfant. Commence alors une longue et douloureuse quête de maternité qui exigera d'elle des sacrifices inimaginables.


J'ai eu la chance de lire Reste avec moi en octobre dernier. Un roman qui a eu plusieurs prix et qui a fait beaucoup parlé de lui à l'international ! Il a débarqué hier aux éditions Charleston et je peux vous dire que c'est un roman qu'il faut absolument lire. La couverture, je n'étais pas fan au début, mais je me rend compte qu'elle correspond bien au récit narré par Ayobami Adebayo !

Seriez-vous prêt à tous les sacrifices pour avoir un enfant ? C'est la question principale du livre Reste avec moi... où comment l'importance d'avoir un enfant peut tout détruire, ou au contraire être rédempteur 😉

J'ai adoré cette histoire ! Elle est touchante, puissante et elle vous fera passer par tout un panel d'émotions : espoir, tristesse, stress, incompréhension, amour ou encore soulagement 😍 L'écriture de l'auteure est incroyable. Elle a cette capacité à nous immerger dans son récit et à nous imprégner de sa culture avec une facilité déconcertante 🤗 Le rythme de l'histoire est également super. Passé, présent, différents points de vue... on a sans cesse envie d'y retourner.

En plus que l'axe principal de l'histoire soit le désir d'enfant, le lecteur est imprégné de la culture nigériane et du contexte politique difficile des années 80 à travers le personnage de Yejide 😔 C'est ce qui en fait un roman complet et très bien documenté 😁 L'importance des coutumes familiales est aussi très présente. Cette épée de Damoclès au dessus de la tête de Yejide et Akin est vraiment lourde.

L'auteure a aussi réussi à inclure quelques chapitres du côté masculin avec le mari de Yejide : Akin. Et je trouve que ça donne une profondeur supplémentaire au récit 🙃 Ce sont des personnages vraiment touchants et attachants qu'on n'a pas envie de quitter. On est derrière eux, on a envie que tout aille bien, qu'un bébé arrive pour le plus grand bonheur du couple. Des personnages à découvrir et à retenir : je les ai encore dans ma tête, des mois après ma lecture. Retenez bien ce titre, le nom de cette auteure et cette couverture...c'est un roman à lire de toute urgence ! Mention spéciale pour la traduction, qui je trouve est fluide et rend justice au récit.

Ma note : 9/10.