Nos dernières chroniques...

Nos dernières chroniques...


jeudi 22 août 2019

Chronique : On ne meurt pas d'amour de Géraldine Dalban-Moreynas

On ne meurt pas d'amour
Géraldine Dalban-Moreynas

Éditions : Plon
Prix : 17€ (Partenariat)
Date de parution originale : 22 août 2019

Résumé : Elle vient d'emménager avec son homme. Dans un grand loft blanc qu'ils ont retapé. Elle doit se marier au mois de juin. La date est bloquée sur le calendrier de l'entrée. Il va emménager avec sa femme et sa petite fille au deuxième étage du bâtiment B. Les travaux sont presque terminés. Ils se croisent pour la première fois un dimanche de novembre, sous le porche de l'entrée. Elle le voit entrer, il est à contre-jour. Elle sent son corps se vider. Il la regarde. Il a du mal à parler. Plus tard, ils se diront que c'est à ce moment-là que tout a commencé. Ils se diront qu'il était vain de lutter. Il y a des histoires contre lesquelles on ne lutte pas.


Avec le livre de Géraldine Dalban-Moreynas je débute la rentrée littéraire 2019 avec un coup de cœur chez les éditions Plon ❤ Je ne m'y attendais pas, mais alors pas du tout ! Cette lecture a été puissante et tellement addictive ! Bravo à l'auteure pour ce beau texte 👏

C'est l'histoire d'une femme en couple qui emménage dans un immeuble parisien et qui dès le premier regard va tomber amoureux de son voisin. Lui est marié et a une fille... pourtant le coup de foudre est réciproque ! Un mail, un SMS, une excuse pour aller taper à la porte l'un de l'autre... jusqu'au jour où la passion l'emporte 😱 On se laisse porter par cette histoire d'adultère, on pense qu'il ne franchiront jamais le cap, qu'ils s'amusent, se taquinent, jouent pour mettre du piment dans leur vie. Et pourtant...
 
Géraldine Dalban-Moreynas a écrit une histoire d'amour non conventionnelle qui rappelle à quel point l'amour peut nous tomber dessus, nous consumer et nous faire perdre la tête... les deux protagonistes vont d'abord s'aimer intellectuellement avant de s'aimer physiquement. L'auteure aborde le sujet de l'amour adultérin mais aussi de la jalousie, de l'envie, de la famille, de la reconstruction, des choix et de l'espoir 🤗 Tout un ensemble de thèmes qui vont bien ensemble, qui a été réfléchi par l'auteure... et qui se mixent à la perfection.

Je suis tombé amoureux des personnages mais aussi de la plume de Géraldine. Elle narre son histoire avec une extrême urgence dans ses mots. Une urgence qui fait ressortir la passion du couple. C'est parfois brut, parfois poétique, mais toujours très réfléchi 😉 Quand on lâche le roman, on a surtout envie d'y retourner pour être de nouveau enivré par ses mots et par cette belle histoire.

➡️ Le livre sort aujourd'hui, le 22 août, et je ne peux que vous encourager à le découvrir ! On s'attache aux personnages, on les déteste parfois, mais on aimerait que cela soit plus facile pour eux. Un livre court, addictif et sensuel qui ne vous laissera pas indifférent ❤❤

Ma note : 9/10

Merci à Babelio, aux éditions Plon et à Géraldine Dalban-Moreynas pour ce partenariat !

Chronique : Au bout de trois de Maureen Johnson

Au bout de trois
Maureen Johnson

Éditions : Hachette
Prix : 15,90€ (Partenariat)
Date de parution française : 5 juin 2019
Année de parution originale : 2005
Titre version originale : The Bermudez Triangle

Résumé : Mel, Nina et Avery ont toujours formé un inséparable trio de copines, mais l’été de leurs dix-sept ans va tout changer. Cet été-là, alors que Nina profite des vacances pour participer à un stage scolaire, Mel et Avery commencent une relation qu’elles cachent à tous, même à leur meilleure amie. Cette trêve estivale ne pouvait cependant pas durer et, peu de temps après la rentrée, Nina découvre leur secret. Mel et Avery doivent alors faire face au regard des autres, à l’intolérance et au rejet, mais aussi au regard qu’elles portent sur elles-mêmes. D’autant que même si Nina essaye de les soutenir, elle se pose des questions. Et peu à peu, le trio explose.


Avez-vous déjà lu des livres qui traitent de l'homosexualité chez les adolescents ? C'est le thème du roman de Maureen Johnson publié chez Hachette Romans. D'ailleurs, j'adore la couverture qui est parfaite pour la saison !
 
Mel, Avery et Nina sont 3 meilleures amies ! Pourtant les deux premières vont se rapprocher et finir par sortir ensemble, alors que Nina est à un stage d'été... et quand elle revient, le groupe va voler en éclat 🤯 Entre l'incompréhension et les secrets, le trio soudé va peu à peu éclater !

C'était une assez bonne lecture même si elle souffre de pas mal de défauts. J'ai aimé le sujet traité et la façon dont l'auteure l'a amené. Il n'est pas évident de parler de l'homosexualité et de se mettre à la place d'un ado. Ça parle d'acceptation, de rejet, de chercher qui on est vraiment, si on est défini par notre sexualité... ce livre peut aider les jeunes et c'est super 😊

On peut s'identifier aux personnages car Avery, Mel et Nina ont trois personnalités différentes. On peut être à la fois la personne en couple ou alors celle qui découvre la sexualité de ses amies... d'avoir ouvert le champ des possibilités est intéressant 😁 On est touché par ce qui leur arrive.

Pourtant j'ai trouvé pas mal de longueurs dans le récit. Il y a des détails inutiles qui auraient pu être coupés. L'histoire aurait gagné en dynamisme et en fluidité ! Aussi, les clichés américains qui sont très stéréotypés... dommage que l'auteure y passe pour construire son récit 😕

➡️ Dans l'ensemble Maureen Johnson a construit une belle histoire sur l'acceptation et la sexualité adolescente ! Sans les petits défauts le livre aurait été meilleur 😉

Ma note : 7/10

Merci à Elena et aux éditions Hachette pour ce partenariat !

Chronique : Les Courants d'air de Nathalie Bianco

Les Courants d'air
Nathalie Bianco

Éditions : Amazon Publishing
Prix : 12,90 (Partenariat)
Date de parution originale : 4 juin 2019

Résumé : Comment reconstruire sa vie, quand on est une quadragénaire fraichement divorcée, flanquée d’une sœur ainée loufoque, qui aime le whisky et Dominique de Villepin, d’un « Adokon » qui préfère dégommer des ennemis dans Call of Duty plutôt que de préparer son bac, de prétendants Tinder qui postillonnent des miettes de pizzas, d’une bande d’amis fêtards et déjantés, d’un chat rebelle autoritaire et bourré d’antipuces et d’un petit dernier qui se prend pour Chuck Norris ? Comment concilier son projet de ressembler à l’élégante Inès de La Frjessange avec sa passion pour la cancoillotte et le vin rouge ? 
Entre crises de rire, tranches de vie, aventures hilarantes et accès de nostalgie, entre l’avenir à construire et le passé à archiver, il faudra beaucoup d’humour et d’amour à Nahéma pour réussir le grand saut vers une nouvelle vie…


Est-ce qu'il vous arrive de lire des auteurs autopubliés ? Il y a quelques temps j'ai eu la chance de découvrir l'ouvrage de Nathalie Bianco ! Un roman autoédité sur Amazon Publishing que j'ai bien aimé dans l'ensemble 😊

C'est un roman qui parle du lâcher-prise et de la reconstruction. De la perte d'un amour et de l'envie d'en retrouver un. La famille est aussi au cœur du récit et c'est un thème que j'apprécie beaucoup. L'auteure aborde de multiples facettes dans la vie de sa protagoniste et c'est pas mal fait 😉

L'originalité du roman, c'est qu'il est construit sous forme de mails uniquement. J'ai lu beaucoup d'avis positifs sur le sujet. Et il est vrai que ça apporte un certain rythme à l'histoire. D'autant que le roman est court et ça en devient addictif. Mais pour moi, j'ai trouvé que ça empêchait le lecteur de s'attacher aux personnages. Qu'il manquait cette interaction entre eux que j'apprécie tant dans une histoire.

➡️ Pour finir peut-être qu'avec de petites retouches et améliorations, le roman aurait pu être encore meilleur ! Il a des qualités et des défauts... et en creusant j'aurais eu tellement plus de sensations à la lecture 🤗

Ma note : 6/10

Merci à l'auteure Nathalie Bianco pour ce partenariat !

Chronique : La Maison des oiseaux d'Allan Stratton

La Maison des oiseaux
Allan Stratton

Éditions : Milan
Prix : 15,90€ (Partenariat)
Date de parution française : 29 mai 2019
Année de parution originale : 2018
Titre version originale : The Way Back Home

Résumé : Harcelée par sa cousine, rejetée par ses camarades et incomprise de ses parents, Zoe Bird entretient une relation très forte avec sa grand-mère, qui semble pourtant perdre peu à peu la tête. Lorsque ses parents placent la grand-mère dans une maison de retraite, Zoe décide que le moment est venu de se libérer. Elle fait sortir clandestinement sa grand-mère de la maison de retraite, et, ensemble, elles partent dans un voyage à travers le pays à la recherche de l’oncle de Zoe dont personne n’a de nouvelles depuis longtemps. Mais la réalité crue et les secrets de famille bien enfouis vont s’inviter sur leur chemin…


Avez-vous un lien particulier avec vos grands-parents ? Et plus particulièrement avec vos grands-mères ? La parenté c'est le thème principal du livre d'Allan Stratton publié chez les éditions Milan (label Page Turners) 🤗

Zoé est la petite fille de Grace Bird, sa grand-mère. Cette dernière perd un peu la tête alors son fils, le papa de Zoé, décide de la placer dans une maison de retraite. Zoé n'est pas d'accord et décide de la faire sortir en douce... pour aller retrouver son oncle : un certain Teddy 😉

J'ai tellement adoré cette lecture. C'est tendre et notre cœur fond quand on voit la relation qu'ont Zoé et Grace 😍 C'est tellement touchant cette dévotion et cette volonté de préserver sa mamie ! C'est aussi rigolo car Zoé n'a pas sa langue dans sa poche... tiendrait-elle ça de sa grand-mère ? Et c'est un récit qui nous fait voyager car les filles vont aller à Toronto ! Entre amour des siens et voyage surprise, le récit est pleins de rebondissements.

Un texte qui aborde aussi la maladie d'Alzheimer et sa dégénérescence progressive. Je remercie l'auteur d'avoir su mettre en avant cela avec subtilité et sensibilité 🙂 Et surtout de montrer qu'il y a des hauts et des bas. C'est une maladie qui est peu mise en avant dans les romans, notamment dans les fictions.

La famille est aussi au cœur de l'histoire. C'est un thème qui me tient à cœur ! Que ce soit la relation de Zoé avec ses parents, sa cousine ou sa mamie... tout est important. Allan Stratton nous montre que ça peut évoluer et que même dans une famille... il y a des personnes à mettre de côté 😉 Et puis la maison est un personnage à part entière ! C'est comme si elle avait une âme, une emprunte sur les personnes qui ont pu vivre à l'intérieur. Je trouve que c'est narré d'une très belle manière. On aurait envie d'y vivre.

➡️ "La Maison des oiseaux" c'est aussi un secret qui entoure la disparition de l'oncle Teddy. Est-il mort ? S'est-il suicidé ? Vous serez surpris par la révélation, j'en suis persuadé ! Un bon roman YA que je recommande vivement. Allan Stratton est un auteur à suivre de près 😏

Ma note : 8,5/10

Merci à Sara et aux éditions Milan pour ce partenariat !

dimanche 4 août 2019

Chronique : Magic Charly - Tome 1 : L'apprenti d'Audrey Alwett

Magic Charly - Tome 1 : L'apprenti
Audrey Alwett

Éditions : Gallimard Jeunesse
Prix : 16,50€ (Partenariat)
Date de parution originale : 6 juin 2019

Résumé : On peut avoir un chat doué de capacités hors du commun et tout ignorer de l'existence des magiciers. C'est le cas de Charly Vernier, jusqu'à ce qu'il découvre que sa grand-mère pourrait être un membre éminent de cette société. Mais elle court un grave danger. S'il veut la sauver - et se sauver lui-même - Charly n'a pas le choix, il lui faut devenir apprenti magicier. Beignets de prédiction, grimoires volants, serpillière enchantée et pilleur d'âmes... Bienvenue dans le monde ensorcelant de Magic Charly !


Aimez-vous découvrir des livres à l'univers magique ? J'ai fini la lecture du 1er tome de la série Magic Charly écrit par l'auteure Audrey Alwett ! Je l'ai lu en lecture commune avec la copine Croqueuse-Livres (retrouvez sa chronique ICI) et on a vraiment bien aimé 🤗 Le roman est publié aux éditions Gallimard Jeunesse !

Petit prologue sympathique qui met dans l'ambiance. On y fait la connaissance de Charly 4 ans auparavant et de sa grand-mère. L'ambiance est chaleureuse, on y prépare des gâteaux magiques... jusqu'à ce qu'un drame se produise. On se replonge ensuite 4 ans plus tard avec Charly, sa famille et son quotidien. Son école bizarre, une camarade discrète et louche... et tout bascule lorsque sa grand-mère, qui perd la tête, vient s'installer chez lui. Il va découvrir un univers magique qu'il avait complètement oublié depuis son enfance 😱🙈

J'ai bien aimé ce tome 1 même s'il n'est qu'introductif. Il y a de l'action, de l'humour et on apprend les règles du monde magique. J'aurais aimé que Charly prenne un peu plus les devants, qu'il aille plus au front. Il est beaucoup en retrait par rapport au monde magique et je pense à défaut ! Derrière tout ça, l'auteure distille une petite enquête à laquelle on se prend au jeu ! Et puis on s'attache à Charly et à ses amies 😊

L'univers m'a plu mais j'attendais plus de magie. Je me suis senti bridé par certains points et c'est dommage. J'aurais aimé plus de magie intuitive ou avec des runes, plus d'exemples, plus d'apprentissage etc. J'apprécie par contre l'inventivité de l'auteure, sa créativité et sa plume fluide qui nous fait tourner les pages 😉

➡️ Un 1er tome sympathique avec lequel j'ai passé un bon moment. Une fin qui finit en apothéose avec beaucoup d'actions et qui rattrape le début un peu lent. J'en attends par contre beaucoup plus du tome 2, que je lirai avec plaisir 😁

Ma note : 7/10

Merci à Solène et aux éditions Gallimard Jeunesse pour cette lecture !

vendredi 26 juillet 2019

Chronique : L'Homme craie de C.J. Tudor

L'Homme craie
C.J. Tudor

Editions : J'ai Lu
Prix : 8€ (Partenariat)
Date de parution française : 3 avril 2019
Année de parution originale : 2019
Titre version originale : The Chalk Man

Résumé : 1986. Le jeune Eddie et ses amis élaborent un langage secret pour communiquer : de petits bonshommes tracés à la craie. Ce qui n’est qu’un jeu prend une tournure tragique lorsque l’un de ces dessins les conduit jusqu’au cadavre d’une jeune fille. Trente ans après le drame, alors qu’Eddie le pense derrière lui, le passé refait surface… Le jeu n’est pas terminé.


Arrivez-vous à deviner le nom du tueur dans les thrillers ? Perso je me trompe toujours... Ça n'a pas loupé avec le roman de C.J. Tudor publié chez les éditions J'ai Lu.

L'histoire est celle d'un groupe d'amis en 1986, qui pour communiquer, va utiliser des craies pour dessiner des bonhommes de craie. Mais un jour, un tueur va reprendre leur idée pour un crime... En 2016, on retrouve Eddie, faisant partie de ce groupe. Et le passé va refaire surface 😱

J'ai beaucoup aimé ce thriller et sa construction. Je trouve intéressant l'alternance entre le passé et le présent. Surtout comment chaque période a une influence sur l'autre. L'auteur rend curieux le lecteur et c'est top 😏

J'ai apprécié toute la galerie des personnages. Autant le groupe d'amis que ceux qui gravitent autour. Vous avez les personnages louches, ceux dont on se méfie et ceux qu'on n'aurait pas soupçonné ! Bravo à l'auteur pour ce travail 😊

L'enquête menée par Eddie et ses amis, autant en 1986 qu'en 2016 est addictive ! On cherche les indices pour trouver le coupable... au final je me suis bien fait berner 😂 Mais la fin comme l'épilogue sont dingues !!

➡️ Si vous aimez les thrillers rétro, ce livre est fait pour vous ! Tout y est : l'ambiance, les personnages un peu glauques et l'intrigue maîtrisée 😁

Ma note : 8/10
Merci aux éditions J'ai Lu pour ce partenariat !

samedi 6 juillet 2019

Chronique : La Partition de Diane Brasseur

La Partition
Diane Brasseur

Éditions : Allary
Prix : 20,90€ (Partenariat)
Date de parution originale : 2 mai 2019

Résumé : Un matin d’hiver 1977, Bruno K, professeur de littérature admiré par ses étudiants, se promène dans les rues de Genève. Alors qu’il devise silencieusement sur les jambes d’une jolie brune qui le précède, il s’écroule, mort. Quand ses deux frères Georgely et Alexakis apprennent la nouvelle, un espoir fou s’évanouit. Le soir même, ils auraient dû se retrouver au Victoria Hall à l’occasion d’un récital de violon d’Alexakis. Pour la première fois, la musique allait les réunir. La Partition nous plonge dans l’histoire de cette fratrie éclatée en suivant les traces de leur mère, Koula, une grecque au tempérament de feu. Elle découvre l’amour à 16 ans, quitte son pays natal pour la Suisse dans les années 20 et refera sa vie avec un homme de 30 ans son aîné. Une femme intense, solaire, possessive, déchirée entre ses pays, ses fils et ses rêves. Une épouse et une mère pour qui l’amour est synonyme d’excès.


Que seriez-vous prêts à faire pour que vos enfants réussissent dans la vie ? C'est la trame de fond du roman de Diane Brasseur publié chez les éditions Allary ! Un beau coup de cœur inattendu ❤

Tout bascule le jour où Bruno, l'aîné de 3 frères, décède d'une crise cardiaque, dans les rues de Genève. On repart alors dans les 20's, suivre Koula la mère des trois frères. Cette femme et mère qui va tout donner pour sa famille, sa fratrie.

Je suis parti sceptique mais cette histoire m'a attrapé dans ses filets ! La narration était spéciale, il n'y a pas de dialogue et le point de vue est partagé entre plusieurs personnages. Pourtant, je ressors conquis par le récit, l'histoire, ce voyage et la fresque familiale 😊 Il y a tous les ingrédients pour que cette histoire soit sensationnelle et puissante !

Un roman sans dialogue, c'est comme un cookie sans pépites de chocolat... quasiment impossible. Mais Diane Brasseur a une plume exceptionnelle ! D'une grande qualité littéraire... l'écriture d'un roman de haut vol que je n'aurais jamais pensé lire ! On oublie les dialogues et on plonge dans le récit 🙂 Je ne m'aurais pas pensé à la hauteur d'un tel roman et surtout je n'aurais jamais pensé en apprécié la qualité !

La fresque familiale est enrichie par ces points de vue multiples. Ces derniers donnent de l'ampleur, de la richesse à l'histoire et de la profondeur. Les personnages nous touchent, le contexte historique ne les épargne pas... Pourtant on a hâte de découvrir leur évolution et ce qu'ils vont devenir 😉

Contexte historique bien dépeint, pays visités avec un folklore qui donne envie. Et en toile de fond la musique. Elle berce les cœurs brisés, les au revoir difficiles et les ambitions démesurées. Que faire quand une mère vous voit virtuose et que la vie en décide autrement ? 🤔

➡️ La Partition est un coup de cœur que je vous recommande. De part les valeurs véhiculées, la plume intense, les personnages sincères, ce goût du voyage et cette musique qu'on aurait envie d'écouter en permanence 😍

Ma note : 10/10

Merci à Louise, Charline et aux éditions Allary pour cette lecture !