mardi 4 novembre 2014

Chronique : Oniria - Livre 1 : Le Royaume des Rêves de B.F. Parry


Oniria – Livre 1 : Le Royaume des Rêves de B.F. Parry. (Genre : Jeunesse, Fantastique).

Editions : Hachette
Prix : 16,50€ (Partenariat)
Année de parution originale : 2014 (Sortie le 1er octobre)

  .Résumé : Il existe un monde dont personne ne soupçonne l’existence. Un pays où chacun de nous se rend pourtant chaque nuit. Un univers où tout est possible. Oniria, le Royaume des Rêves. Seul un Envoyé venu de monde des humains peut sauver Oniria des troubles qui le menacent. Il s’appelle Eliott. Et il a douze ans.


  .L’attachée de presse des éditions Hachette, m’a tellement bien vendu ce roman que j’ai été très curieux de le découvrir. Je dois avouer que j’avais des réserves sur le côté jeunesse. Mais Matéïa m’a assuré que ce côté était en retrait. J’ai donc accepté ce partenariat avec entrain. La couverture est très jolie et elle reflète bien le monde dans lequel on va être plongé. Sans avoir vraiment lu le résumé, je savais que ça parlait de rêves et de cauchemars… il n’en fallait pas plus pour me convaincre ! Au final, j’ai passé un excellent moment de lecture.

  .Le prologue m’a de suite rendu curieux. On nous présente Eliott avec sa grand-mère Louise, qui nous dit qu’elle va poursuivre l’initiation de son petit fils. L’auteure nous dépeint un tableau familial assez cliché au final, mais qui se révèlera intéressant par la suite. Dès le premier chapitre, j’ai été pris dans le récit parce qu’il se passe des choses assez étranges avec Eliott. Et puis, j’avais hâte de découvrir « Oniria ». B.F. Parry a je pense, très bien débuté son roman parce qu’on tourne les pages avec envie.

  .Les personnages centraux sont très attachants. Eliott, qui a douze ans, se révèlera être un petit garçon mature. Il est courageux, franc et un poil rebelle mais il sait ce que sont les priorités dans la vie. Eliott est un personnage qu’on prend plaisir à suivre parce qu’on se pose beaucoup de questions sur lui. Ensuite vient Mamilou ou Louise, qui est la grand-mère d’Eliott. Cette femme est très mignonne en ce sens qu’on sent l’amour qu’elle porte à son petit fils. On la sent engager à ses côtés et c’est très touchant. A « Oniria » on va rencontrer Aanor, la princesse du royaume et puis Katsia et Farjo qui se révèleront être des personnages importants au fil du récit. Le fait est que l’auteure travaille bien ses personnages et on sent une évolution dans leur psychologie au fil de l’histoire.

  .Le rythme du récit est excellent malgré des chapitres tout de même assez longs. Je pense que l’auteure a très bien su manier le côté narratif/descriptif et les dialogues. Cela amène un côté prenant à l’histoire. Il faut aussi noter que les personnages bougent aussi beaucoup. Eliott va sans cesse être amené à se rendre à « Oninira », puis à revenir dans la réalité etc. Le fait aussi que sa mission ait une date butoir amène un versant intéressant au récit. Notre curiosité est mise à rude épreuve et je ne peux que féliciter l’auteure pour ça.

  .En ce qui concerne son univers, je dois dire que je suis admiratif de ce que B.F. Parry a imaginé. On pourrait se dire que parler du monde des rêves et des cauchemars est facile, mais l’auteure nous démontre que non. La création de son monde fait penser à de la fantasy. Non seulement, elle a apporté des décors incroyables à « Oniria » mais en plus elle a créé des règles, des interdits, une prophétie. C’est un univers très poussé et travaillé pour un premier tome. Ce que j’ai adoré c’est qu’on ne soit pas noyé par les informations qu’on ingurgite. Le côté enfantin d’Eliott ressort lors de son apprentissage des règles et c’est comme si on se mettait à sa place. Lorsqu’on en a potentiellement oublié une, un personnage est là pour nous la rappeler. Ainsi, on enregistre mieux les us et coutumes.

  .Les quelques points qui m’ont dérangé sont les suivants. D’une part, j’ai eu l’impression que la fin de ce tome 1 nous laissait dans l’expectative. C'est-à-dire qu’il n’y a pas un cycle achevé, une mission réussie. J’aurai pensé que le tome 1 serait seulement centré sur l’histoire familiale. C’est comme si l’auteure nous laissait là, sans faire un point vraiment globale. Ensuite, j’ai trouvé qu’Eliott arrivait trop facilement à se servir de ses capacités. Et je l’ai trouvé par la même occasion trop chanceux. Enfin, je pense qu’à ce stade de l’histoire, l’auteure va avoir du mal à jongler entre vie réelle et vie à « Oniria » et j’attends donc qu’elle me surprenne avec son univers.

  .Pour finir, la plume de l’auteure est vraiment addictive. Son roman se lit d’une traite, sans qu’on puisse s’arrêter… c’est un véritable page-turner. Ce n’est pas une plume travaillée, mais pour un livre jeunesse, elle reste efficace et donne envie de poursuivre la lecture. Comme je l’ai dit précédemment, la fin m’a laissé perplexe parce que j’aurai aimé 50 pages en plus pour qu’on nous dépeigne au moins le nouveau décor. Mais c’est un fin qui donne envie de connaître la suite ! Je la lirai avec grand plaisir parce que je suis convaincu que l’auteure va me surprendre.

.Ma note : 8/10

Merci à Matéïa et aux éditions Hachette pour ce partenariat !


Pour lire un extrait d’ « Oniria », cliquez sur l’image en dessous :

10 commentaires:

  1. J'ai aussi des réserves sur le côté "jeunesse" mais visiblement, je devraiis me lancer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement le côté jeunesse n'est pas présent, ça se lit tout seul ! :)

      Supprimer
  2. Ce livre est dans ma wish-list car j'ai déjà vu pas mal d'avis positifs ! :)

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connaissais pas mais là je suis tentée :)
    Bonne prochaine lecture :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça me fait plaisir ! :)
      Merci à toi aussi !!

      Supprimer
  4. Je ne savais pas du tout de quoi parlait ce livre et il ne me tentait pas plus que ça, mais en lisant le résumé et ta chronique, j'ai envie d'en savoir un peu plus :P Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien ça me ravi ! :) De rien avec plaisir :D

      Supprimer
  5. Je n'étais pas plus emballée quand il a été présenté mais j'avoue que les avis dans le genre du tien, assez positif, me rendent vraiment curieuse !! (puis l'objet livre est une nouvelle fois génial, Hachette se surpasse ces derniers temps !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement, je ne pense pas que je m'y serai penché parce que j'avais peur du côté jeunesse ! Mais le héro ne fait pas enfant du tout :P
      J'avoue que Hachette fait de belles couvertures !

      Supprimer