samedi 22 avril 2017

Chronique : Les Porteurs - Tome 1 : Matt de C. Kueva


Les Porteurs – Tome 1 : Matt de C. Kueva.
(Genre : Dystopie, YA).

Editions : Thierry Magnier
Prix : 14,90€ (Partenariat)
Date de parution originale : 5 avril 2017.

  Résumé : Gaëlle a choisi d’être femme, Flo hésite encore. Matt, lui, sait que dans trois mois, il deviendra un homme. Dans cette société, tous les enfants naissent hermaphrodites. À seize ans, les adolescents doivent choisir leur sexe. Tous, sauf ceux atteints d’une déficience qui les condamne à un autre destin. On les appelle les Porteurs. Matt découvre qu’il est l’un de ceux-là. Mais que cache vraiment la déficience des Porteurs ? Pourquoi l’État les tient-il sous haute surveillance ? Une formidable histoire de manipulation, de secret d’État, et bien entendu, d’amour.


  Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu de dystopie. Je dois dire que j’en ai tellement lu que j’ai fini par me lasser. Pas assez originales ou déjà vues… je me suis tourné vers d’autres genres. Pourtant, « Les Porteurs » m’a attiré par son sujet : pouvoir choisir son sexe. De plus, le fait que ce soit une auteur française, ça m’a doublement tenté. J’aime beaucoup la couverture, comme une esquisse de deux personnes… devant faire un choix. Et puis ce résumé, accrocheur et mystérieux. Au final, j’ai passé un excellent moment de lecture.

 C. Kueva commence son histoire en nous présentant une carte de tarot. Carte qui aura son importance dans le reste du récit. A travers le regard de Matt, le lecteur fait la connaissance de ses amis collégiens, tout comme de sa famille. L’auteur place également le contexte de son histoire en évoquant les bases de cette société dystopique. J’ai de suite eu envie de continuer ma lecture. J’étais curieux de voir comment l’histoire allait basculer. J’avais beaucoup de questions en tête.

  Matt est un personnage (à défaut de pouvoir dire garçon ou fille) auquel on s’attache facilement. Il est déterminé à devenir un garçon parce qu’il s’est toujours senti homme. Pourtant, son statut de Porteur va le mettre en difficulté. Sa « Seza », cérémonie de choix du sexe, ne pourra s’effectuer à ses 16 ans. C’est là où Matt va devenir encore plus intéressant. Il va se poser d’innombrables questions. Il va évoluer et chercher des réponses sur son statut. Sa curiosité et sa soif de savoir le rend pour le lecteur important. Je l’ai adoré du début à la fin. On fait aussi la connaissance de Flo, sur le point de choisir son sexe. Un personnage tout aussi intéressant qui se pose des questions sur son identité et sur les conséquences de son choix. Gaëlle, Lou et d’autres vont intervenir dans l’histoire. Certains auraient mérité d’être plus développés mais je suis sûr que l’auteur le fera dans les prochains tomes.

  Le rythme est vraiment bon. L’auteur alterne entre différents points de vue, amenant de la fluidité et une bonne dynamique au récit. On est vite pris par l’intrigue qui se révèle encore plus complexe qu’il n’y parait. Les chapitres sont courts, le livre l’est tout autant. On arrive vite à la fin en tournant les pages à toute allure. Le lecteur voudra comme Matt en savoir plus sur ce qu’il se passe dans cette société. Sur les expérimentations des Porteurs, sur ce qu’ils sont vraiment. On se pose plein de questions. Et puis un personnage devient vite la clef pour Matt, c’est Lou. On ne sait pas si on doit lui faire confiance ou pas… à découvrir.

  Je regrette que l’univers ne soit pas plus développé dans ce 1er tome. On a des explications sur l’arrivée des premiers bébés hermaphrodites, mais cela fait à peine quelques pages. J’aurais aimé que l’auteur aille plus dans le détail, qu’elle creuse un peu plus sont récit. C’est dommage parce que cette dystopie est vraiment bien faite. On soulève des thèmes importants : le choix de son sexe, la bioéthique, le gouvernement totalitaire, les secrets d’une société manipulée. J’espère que l’auteur ira encore plus loin dans le 2ème tome. Elle tout de même le mérite de faire des révélations de folie.

  Sa plume est addictive, même si elle est simple. J’ai ressenti pas mal de choses au cours de ma lecture. J’ai été choqué, surpris, perplexe, désireux de connaître la vérité sur Matt et sur les Porteurs. C’est un style qui vous emporte dans un cocon, un univers bien pensé. Et cette fin, un truc de fou ! En fait, ce n’est pas véritablement la fin mais le 1er chapitre du tome 2 qui me reste en tête. L’auteur nous fait une énorme révélation ! J’espère qu’il arrivera vite parce que j’ai tellement hâte de le lire. Même s’il possède certains défauts, ce 1er tome m’a beaucoup plu ! Je vous le recommande vivement.

Ma note : 8/10.

Merci aux éditions Thierry Magnier pour ce partenariat !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire