samedi 25 mai 2013

Chronique : Bad Swimmers - Tome 1 : Le Lac des Cieux de Geoffrey Bidaut


Bad Swimmers – Tome 1 : Le Lac des Cieux de Geoffrey Bidaut. (Genre : Thriller, Jeunesse).

Editions : Harlequin HQN (Version numérique uniquement)
Prix : 7,99€ (Partenariat)
Année de parution originale : 2013

  .Résumé : Ils sont six et mènent des vies d’adolescents plutôt banales. Dans les couloirs du lycée du Lac des Cieux, ils s’aiment, se détestent, s’aident, se trahissent… Mais lorsque leur professeur de français, haï de tous, est brutalement assassiné, tous sont suspects. Et chacun a ses raisons pour se mêler de l’enquête : prouver son innocence, en tirer profit, ou tout simplement éviter d’être le prochain cadavre sur la liste…


  .LIVRE COUP DE CŒUR ! Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu un coup de cœur et je l’attendais en me disant que j’étais peut être trop exigeant. Mais cette lecture a été une telle surprise… Je ne m’attendais pas à aimer autant et à me prendre autant à l’histoire. Surtout quand on vous annonce que c’est un thriller jeunesse, pour moi c’est plus de la young adult, parce que les personnages ont une maturité, que les personnages de roman jeunesse n’ont pas.

  .Dès le 1er chapitre on est embarqué dans l’histoire, d’une manière sombre et mystérieuse. Un chapitre qui relate une histoire qui s’est passé 2 ans avant que notre vraie histoire commence. Un chapitre qui pose les bases sans les poser… c'est-à-dire que tout au long de l’histoire et de l’enquête je n’ai cessé de me dire « mais quel rapport avec le 1er chapitre bordel ! » Je ne comprenais pas du tout le lien et l’auteur joue parfaitement avec nous, jusqu’à la fin.

  .Puis on va faire la rencontre de six personnages : Mel, Marc, Tim, Gin, Deb et Ort. Ce qui est intéressant, c’est que l’auteur a choisi d’écrire le roman à la 3ème personne pour avoir le point de vue des 6 personnages. Chose étrange je me suis totalement attaché à la plupart d’entre eux, malgré ce mode d’écriture. Chacun amène son caractère et on ne peut pas s’ennuyer une fois l’intrigue lancée. Même si le début est un petit peu longuet, parce qu’il met en place les bases et les histoires de chacun. Après le meurtre du professeur de français, tout se déroule de manière crescendo. Bien sur on continue à suivre les vies de chacun, mais des faits se reliant au meurtre et à l’enquête viendront parsemer de tension et de stress cette histoire.

  .Ce qui est bien joué de la part de l’auteur avec les différents points de vue, c’est qu’on sait nous en temps que lecteur, qui est ou pas innocenté des crimes qui vont être perpétrés. Et avec ces points de vue, on est obligé de se poser des questions sur l’éventuel meurtrier ! Combien de fois je me suis dit « c’est lui, non c’est elle. A finalement c’est peut être elle, ou lui… » Bref je me suis fait embrigadé le cerveau et je n’ai rien vu venir. L’enquête suit son cours avec nos six personnages et en fait l’auteur à travers leurs yeux, nous mène par le bout du nez. C’est comme-ci on était la 7ème personne et qu’on avait les indices en même temps que les autres, pour mener notre propre enquête.

  .Comme je l’ai déjà dit l’intrigue monte crescendo et le roman devient vite addictif et prenant. L’auteur a su réellement me frustrer dans son histoire et dans son intrigue pour qu’à la fin des chapitres, je sois obligé de cliquer sur ma souris pour en commencer un autre. Même si la fatigue était là, j’étais tellement à l’affut du moindre indice ou du moindre faux pas concernant le tueur, que je n’ai pas pu m’endormir. C’est fou d’être autant pris par une lecture. Quand on a certaines révélations on imagine des scénarios sur l’identité du coupable, sans que bien sur qu’ils se révèlent vrais.

  .Mais là où l’auteur joue particulièrement bien avec sa plume, c’est quand un personnage est sur le point de nous révéler le nom du tueur et que son heure est arrivée. Je me suis dit « vas-y dis nous qui c’est avant que tu meurs ! » Mais bien sur ça aurait été trop facile. L’autre point positif c’est que les meurtres sont gores. Le meurtrier n’y va pas à la légère sur ses victimes et certaines fois m’imaginer tout ça c’était glauque. En fait on se dit que le meurtrier est juste un psychopathe !

  .Pour finir le style d’écriture de Geoffrey Bidaut est vraiment addictif. Tout est bien décrit que ce soit les émotions ou les environnements. Je peux vous dire que je suis passé des rires, aux pleurs, en passant par de la tension, j’ai eu des frissons tant de fois que je ne peux même pas compter. Ce livre c’est une avalanche d’émotion. Et la fin… ah mais j’ai été choqué par les révélations, j’avais envie de crier et on sait enfin pourquoi le 1er chapitre a été écrit. Mais je veux la suite, parce que là ce n’est pas possible cette fin !!! En tout cas je vous le recommande fortement, parce que c’est une lecture addictive, avec laquelle nos émotions sont mises à l’épreuve et où notre rythme de lecture s’accélère au fil qu’on tourne les pages.

.Ma note : 8,5/10 sur Livraddict.

Merci aux éditions Harlequin HQN et à Geoffrey Bidaut pour ce partenariat !

10 commentaires:

  1. J'aime pas trop la couverture mais le résumé et ton avis, ça donne envie *.* Puis la réflexion que tu t'es fais sur le chap 1 ( que ça avait pas de rapport ) c'est bien le genre de réflexion qui m’obséderait durant tout le bouquin xD Je le mets dans ma WL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah j'adore la cover ^^ !
      C'est pas que ça pas de rapport parce qu'on voit des similitudes mais le lien est dur à comprendre et c'est ce qui est bien !

      Supprimer
  2. o-read-or-dead-o9 juin 2013 à 04:51

    Je ne connaissais pas du tout mais rien que le résumé me fais envie alors avec ta chronique en prime j’ACHETE!! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ça me fait super plaisir ! J'espère qu'il te plaira :)

      Supprimer
  3. Je pense que bientot que je vais lire, il a l'air d'être vraiment bien :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce livre numérique est super vraiment je te le recommande !

      Supprimer
  4. J'en suis à la moitié, j'adore!

    RépondreSupprimer