jeudi 12 décembre 2013

Chronique : Belle Epoque d'Elizabeth Ross


Belle Epoque d’Elizabeth Ross. (Genre : Historique, Drame).

Editons : Robert Laffont
Prix : 17,90€ (Partenariat)
Année de parution française : 2013
Année de parution originale : 2013
Titre version originale : Belle Epoque.

  .Résumé : « Louez un faire-valoir, vous en deviendrez d’emblée plus attirante. » Lorsque Maude Pichon s’enfuit de sa Bretagne natale pour échapper à un mariage dont elle ne veut pas, elle monte à Paris, ville-lumière en ébullition à la veille de l’exposition universelle de 1889. Hélas, ses illusions romantiques s’y évanouissent aussi rapidement que ses maigres économies. Elle est désespérément à la recherche d’un emploi quand elle tombe sur une petite annonce inhabituelle : « On demande des jeunes filles laides pour faire un ouvrage facile. » L’agence Durandeau propose en effet à ses clients un service unique en son genre : le repoussoir. Son slogan ? « Louez un faire-valoir, vous en deviendrez d’emblée plus attirante. » Etranglée par la misère, Maude postule…


  .« Belle Epoque » est un roman que j’avais hâte de découvrir, notamment par sa sublime couverture et par son résumé intrigant. La Collection R s’est vraiment surpassé en ce qui concerne la couverture, qui est largement meilleure que celle de la VO ! Le résumé a ce côté mystérieux et intrigant qui attire notre curiosité. Et puis ce qui est bien c’est que ce n’est pas une histoire fantastique et j’apprécie de changer un peu de genre. Ce roman a donc été une très bonne découverte, j’ai passé un excellent moment de lecture.

  .Tout de suite plongé dans l’histoire nous allons rencontrer Maude, qui est un personnage que l’on va suivre durant toute l’intrigue. Elle est une jeune femme qui va évoluer tout au long du récit et c’est vraiment ce que j’ai apprécié. L’auteure a su en faire une héroïne avec un contexte historique, fort bien représenté et captivant. Maude est au départ timide, perdue et peu sur d’elle à cause de l’opulence de Paris. Mais au fur et à mesure des rencontres qu’elle va faire, à l’agence et dans la haute société, j’ai senti une certaine aisance et une certaine maturité. Maude est vraiment attachante et je pense qu’elle reflète parfaitement bien cette société du 19ème siècle où des personnes viennent à Paris, ville qui promet lumière et un train de vie agréable. Alors, comment aurait-on réagit à la place de Maude ? Quels choix aurions-nous fait ? Sa naïveté lui jouera surement des tours, mais sa force intérieure lui permettra d’abattre ses cartes.

  .En ce qui concerne les personnages secondaires, seuls quelques uns restent en mémoire. Isabelle, Mme Dubern (la mère d’Isabelle), Paul et Marie-Josée. Même s’ils ne sont pas exploités à 100%, comme le personnage de Maude, ils permettent à cette dernière d’évoluer et d’avancer. Ils portent Maude en tête d’affiche de l’histoire et lui permettent de briller malgré son visage quelconque. Même si certains de ses personnages sont sympas à suivre, j’ai trouvé dommage qu’ils restent en surface. On ne connait pas tant que ça leur vie passée et cela aurait apporté un plus au fil de l’histoire.

  .Le gros point positif du livre c’est le contexte historique de l’époque. La Tour Eiffel n’est pas encore achevée, nous sommes à la veille de l’exposition universelle et on sent un Paris différent du notre qui fait du bien. Elizabeth Ross m’a happé dans son contexte, dans les rues de Paris, dans les bars, dans les réceptions mondaines et j’ai tout vu à travers les yeux de Maude. C’est vraiment une bouffée d’oxygène qui m’a permis de m’échapper du 21ème siècle. Même si après, la vie au 19ème n’est pas toute rose, l’auteure a eu réussi à me faire voyager à travers son récit. Il y a des fois où quand j’arrêtais ma lecture je me disais, « ah ouais, je suis chez moi et pas dans le roman ». C’est comme si tout autour de moi plus rien n’existait et que j’avais été appelé par l’histoire.

  .Le style d’écriture d’Elizabeth Ross est simple, fluide mais efficace. Les pages se tournent à une allure folle. A travers sa plume et son histoire, elle nous transmet aussi des messages importants qui sont toujours d’actualité. L’apparence, la différence de statut social, vivre sa vie, vivre ses rêves… tout cela est abordé de manière très subtile pour que le lecteur se rende compte de lui-même des choses importantes de la vie. Une fin vraiment bien menée et qui nous permet d’avoir le sourire pour Maude. Et ce que j’ai apprécié, c’est le clin d’œil au titre du livre qui renvoie au contexte historique. Le petit plus, la nouvelle d’Emile Zola, « Les repoussoirs », pour se rendre compte de l’inspiration de l’auteure pour ce roman.

  .Il m’a manqué ce petit quelque chose pour que ce soit un coup de cœur. Mais, je vous recommande vraiment ce livre qui sort de ce qu’on peut lire habituellement. Ne vous attendez pas à avoir de l’action. C’est un livre où le contexte historique est présent, où l’histoire est basée sur les relations entre les personnages et où les messages véhiculés sont porteur d’espoir dans nos petits cœurs.

.Ma note : 8/10 sur Livraddict.

Merci à Babelio et à la Collection R pour ce partenariat !

17 commentaires:

  1. c'est décidé je le mets sur ma wish list ahahaha

    RépondreSupprimer
  2. merci pour ta chronique, des avis mitigé pour ce roman mais je le veux tellement je me ferai mon propre avis très bientôt hi hi, si cela me permet également de m’échapper du 21ème siècle je fonce ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien avec plaisir ! :)
      Le mieux c'est toujours de se faire son propre avis :D
      Oui tu vas t'échapper j'en suis sur !

      Supprimer
  3. Ta chronique me donne encore plus envie de le lire :) je vais essayer de l'acheter bientôt :) bonnes lectures à toi bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est super alors ;)
      Bonnes lectures à toi aussi !

      Supprimer
  4. J'ai très envie de le lire ! Je vais me le programmer pour le mois de janvier ou de février :)

    RépondreSupprimer
  5. Réponses
    1. Merci c'est super gentil ! Surtout que j'ai un peu galéré à la faire ^^

      Supprimer
  6. Je l'ai oublié là où je logeais au SDL, je suis trop une nouille xD ! Il revient chez moi après le nouvel an, et je le mettrais sûrement sur le prévisionnel de janvier, voire de février car il a l'air vraiment super !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh noooon ! S'il revient c'est l'essentiel :)
      J'irai voir ton avis alors !

      Supprimer
    2. Oui heureusement, il y avait mes deux Sélection en plus xD ! Quand je suis rentrée chez moi et que j'ai réalisé, j'étais trop verte : Maxon et America loin de ma biblio :'( xD

      Supprimer