jeudi 13 mars 2014

Chronique : Adekan - Volume 1 de Nao Tsukiji


Adekan – Volume 1 de Nao Tsukiji. (Genre : Policier, Fantastique).

Editions : Ototo
Type : Seinen
Prix : 7,95€ (Partenariat)
Année de parution originale : 2008
Année de parution française : 2012

  .Résumé : Shirô, un fabricant de parapluies et ancien maître d’armes de l’ombre, rencontre Kôjiro, un lieutenant de police au sang chaud et amoureux de justice. Ils se retrouvent tous les deux confrontés à une série d’enquêtes étranges et rocambolesques dans les bas quartiers de leur ville…


  .Je tiens à remercie tout d’abord Ophélia de m’avoir donné la possibilité de lire le 1er manga de ma vie. Oui, oui de toute ma vie et je dois dire que j’ai passé un super moment de lecture. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre mais je ressors vraiment étonné de ce genre de lecture. La couverture est vraiment super belle avec ces couleurs flashs. Et le résumé, une fois sa lecture achevée, m’avait intrigué. Tout était donc réuni pour que je passe un bon moment !

 .Je vais d’abord vous parler des personnages qui m’ont beaucoup plu. Kôjiro et Shirô sont des personnages que j’ai trouvé plus que sympathiques. Même s’ils sont à l’opposé l’un de l’autre, ils se complètent finalement bien dans l’histoire. A plusieurs moments, ils m’ont fait mourir de rire par rapport aux situations dans lesquelles ils pouvaient se retrouver. La manie de Shirô de ne pas mettre de sous-vêtement est parfois assez ambigu mais tellement marrante ! Je vous jure ces deux là vous ferons passer un bon moment. On voit aussi que dans ce volume 1, nos deux protagonistes ont des passés qui influencent encore leur présent. Même à travers des toiles, j’ai trouvé que l’auteure avait réussi à retranscrire leur histoire d’une belle manière. Même si on ne les connait encore pas très bien dans ce 1er tome, je pense que ce bémol sera rattrapé dans les prochains volumes.

  .Côté intrigue, action et rythme, rien ne s’essouffle. Très vite on va se retrouver au cœur d’une enquête et très vite on va tenter de la résoudre. Même si tout cela s’enchaîne un peu trop vite pour moi, le déroulement est bien mené. Chacun s’implique à sa manière et les talents de tous opèrent pour réussir à élucider le mystère. Les répliques des personnages sont justes et permettent à ce que le rythme ne faiblisse pas.

  .Ce qui m’a le plus enchanté ce sont les dessins qui sont d’une très bonne qualité. Tout est très bien dessiné dans le détail. Que ce soit les corps, les expressions des visages, les décors de la ville. Ce sont des dessins qui laissent passer les émotions des personnages et qui incitent par leur qualité à les découvrir toujours un peu plus. Je me rends compte finalement qu’il faut avoir un réel talent de dessinateur pour réussir à coucher ces dessins sur du papier. Et même en noir et blanc, ils sont supers. Voilà un petit aperçu de deux planches :



  .Je ne saurai vous en dire plus à part qu’en deux heures la lecture était terminée. Je vous recommande vraiment ce 1er volume qui pour ma part m’a décidé à continuer la série. Même si je suis en manque de mots avec les mangas et même si les évènements s’enchaînent trop vite à mon goût… les personnages sont cools, les dessins sont très bien réalisés parce que de l’émotion s’y dégage et l’histoire qu’on nous narre est intéressante ! Rendez-vous donc pour le prochain volume parce que la fin laisse forcément, envie de connaître la suite.

Ma note : 8,5/10.

Merci à Ophélia et aux éditions Ototo pour ce partenariat !

2 commentaires:

  1. La couverture est magnifique mais je ne suis pas plus tentée que ça, je lis plus des Shojo. Par contre, je suis d'accord avec toi, parfois dans les mangas tout s'enchaîne trop vite, c'est le plus gros point faible je trouve

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord ;) Oui c'est ce qui m'a un peu gêné mais bon après c'est en arrière plan ^^

      Supprimer