mercredi 5 mars 2014

Chronique : Comment je vais tuer papa de Carina Bergfeldt


Comment je vais tuer papa de Carina Bergfeldt. (Genre : Policier, Thriller).

Editions : Hachette
Prix : 21,90€ (Partenariat)
Année de parution française : 2014
Année de parution originale : 2012
Titre version originale : Fadersmord.

  .Résumé : Julia est reporter. Ing-Marie est journaliste chargée des affaires criminelles. Anna fait partie de la crim. Ces tris femmes ont chacune une raison personnelle d’élucider le meurtre sordide qui ébranle leur petite ville. Ces trois femmes ont chacune un démon intime à éliminer. Laquelle s’apprête à commettre l’irréparable ? Laquelle de Julia, Ing-Marie ou Anna, pourrait tuer son propre père ?


  .Je remercie tout d’abord William des éditions Hachette de m’avoir permis de lire ce thriller. Autant dire que je n’ai jamais lu de Black Moon Thriller et je suis agréablement surpris par la qualité de ce bouquin. Ce qui m’a de suite attiré c’est la couverture qui détonne dans le genre. Du rose pour un thriller, il fallait oser. Et puis le petit cupcake est tellement parlant dans l’histoire que je comprends maintenant pourquoi il est là. J’ai en fait lu le résumé après avoir lu quelques lignes et je dois dire qu’il est juste intrigant. Comme vous pouvez vous en douter, j’ai passé un excellent moment de lecture.

  .Dès la 1ère page, on ne peut être que captivé par ce que l’auteure nous raconte. Un homme attaché avec des rouleaux de film plastique à un lit de camp, ça ne peut que nous rendre curieux, surtout quand on sait que son bourreau va prendre du plaisir à le faire souffrir… Voilà comment Carina Bergfeldt arrive à nous faire continuer son récit. Le 1er chapitre commence et on va rencontrer Julia, Ing-Marie et Anna et très vite l’enquête concernant le meurtre va survenir et à partir de ce moment, le livre m’a obsédé et je me suis posé un tas de questions !

  .Avant d’en venir aux personnages, je dois vous parler de la double intrigue. En effet, l’auteure nous parle de l’enquête policière avec les trois jeunes femmes en utilisant une plume à la troisième personne. Ce choix est bien réfléchi parce qu’il apporte une richesse au roman par les trois points de vus qu’on peut avoir. Et puis on suit un personnage dont on ne connait pas le nom mais dont on sait qu’il est une des trois jeunes femmes. Ce personnage on le découvre dans une narration à la 1ère personne et c’est à cette jeune fille que je me suis le plus attaché dans le roman. On va suivre son plan pour tuer son père, les recherches qu’elle va effectuer et jusqu’au dernier moment j’ai douté pour savoir qui elle était vraiment… et je me suis trompé !

  .En ce qui concerne Anna, Ing-Marie et Julia ce ne sont pas des personnages attachants et je crois que l’auteure n’a pas voulu en faire des personnes attachantes. Bien qu’au fil du roman on en apprend plus sur leur passé respectif ou sur les relations qu’elles peuvent avoir entre elles, la narration à la 3ème personne laisse quand même une barrière. Les personnages sont là pour mettre en avant l’enquête et la résolution du meurtre d’Elisabeth. On les suit, on avance avec eux, on fait des découvertes avec eux et l’enquête prend une importance forte pour nous comme pour elles.

  .L’enquête policière est très bien menée notamment parce que ce sont des journalistes qui vont faire le plus gros boulot. L’auteure m’a mené par le bout du nez et pour un premier roman je dis chapeau. Elle distille dans l’esprit de son lecteur des indices, des petits faits qui nous font douter sur tout le monde sauf sur la bonne personne. On se dit : « lui ce n’est pas possible, elle encore moins… ». Et jusqu’à la révélation finale où je me suis dit : « ah mais ce n’est pas possible que ce soit cette personne ! ». Et puis au final oui, les éléments sont sous nos yeux et on est trop absorbé par ce que font les personnages pour réussir à penser par nous même !

  .La personne mystère que l’on va suivre dans la narration à la première personne m’a intrigué du début à la fin. En sachant que cela pouvait être soit Julia, Ing-Marie ou Anna, à chaque fois qu’on pouvait avoir leur point de vu, je m’attardais sur le moindre détail pour tenter de savoir qui allait tuer son père. Ce qui est aussi un point positif c’est que l’auteure amène des retours en arrière sur l’enfance d’une des trois femmes, pour connaître un peu plus les raisons du pourquoi du meurtre. Avec tout ces changements de points de vus, de narration et de flash-back je peux vous assurer que le rythme de lecture est totalement parfait. Les chapitres sont en plus courts donc on ne peut pas s’ennuyer une seule seconde.

  .La plume de l’auteure est vraiment fluide, accessible et travaillée dans le sens où elle choisit ses mots, ses tournures de phrases, ses adjectifs pour ne laisser aucun hasard dans cette double intrigue. La fin m’a plu et en même temps déçu. Déçu parce que j’aurai voulu en avoir encore plus. Plus de sang, plus de glauque, plus de souffrance et plus de vengeance entre la fille et son père. Pendant tout le livre, la personne planifie son plan et j’aurai aimé que l’auteure aille jusqu’au bout, qu’elle nous narre les moindre faits et gestes même si on sait quand même ce qu’elle compte faire. Et la fin m’a plu parce que c’est ce qu’on espérait même si on doutait que la personne puisse arriver à ses fins !

  .En résumé, pour un premier thriller, Carina Bergfeldt signe là un roman parfaitement abouti et complet. Sa double intrigue et les retours en arrière nous permettent de nous poser beaucoup de questions concernant les personnages. Sa plume accessible et travaillée vous mènera par le bout du nez au fil de son histoire. Et croyez-moi, même les amateurs de thriller se prendront au jeu de deviner quelle jeune femme va tuer son papa…

.Ma note : 8/10.

Merci à William et aux éditions Hachette pour ce partenariat !

16 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout mais la couverture, le titre, l'intrigue et ta chronique me donnent vraiment envie de le lire !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu pourras le lire parce qu'il est vraiment cool ! :D

      Supprimer
    2. Je viens de finir ce roman et franchement j'ai adoré ! Ça faisait longtemps que je n'avais pas été aussi emballé par un roman policier/thriller ! J'ai eu des doutes concernant celle qui veut tuer son père mais pas du tout pour le coupable concernant l'enquête. C'était vraiment bien mené. <3 merci de m'avoir fait découvrir ce roman =)

      Supprimer
    3. Je suis content qu'il t'ai plu et que tu ais eu des doutes ;)
      De rien, si mes conseils ont servi j'en suis le plus heureux !

      Supprimer
  2. Merci pour cette chronique bien structurée et bien détaillée, qui me fait tenter le livre, il est très intriguant. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien c'est avec plaisir j'espère que si tu le lis il te plaira autant qu'à moi ;)

      Supprimer
  3. J'ai très envie de lire ce roman :D

    RépondreSupprimer
  4. Ravie de voir que tu as aimé autant que moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les auteurs suédois sont fort dans le genre ! ;)

      Supprimer
  5. Merci pour ton avis ! Je viens de le recevoir en partenariat et je le lirai bientôt :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien avec plaisir !
      J'espère qu'il va te plaire autant qu'à moi ;)

      Supprimer
  6. A part la couverture que j'appréciais beaucoup, je n'étais pas plus tentée mais là, tu m'intrigues : j'adore l'idée qu'on sache que se soit une des trois filles et qu'il faille trouver laquelle, ça me motive souvent à avancer plus vite (moi, impatiente ?!) Donc très tentée et je pense que je vais me laisser craquer, car la couverture est superbe et que ça fait longtemps que je voulais essayer cette sous-collection de Black Moon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La couverture est en effet superbe !
      Il est vrai que l'intrigue est joliment construite ;)

      Supprimer