dimanche 2 mars 2014

Chronique : Les princes charmants n'existent pas de Maïa Brami


Les princes charmants n’existent pas de Maïa Brami. (Genre : Jeunesse, Romance).

Editions : Nathan
Prix : 14,90€ (Partenariat)
Année de parution originale : 2014 (Sortie le 3 avril)

  .Résumé : A quinze ans, Nora est une incorrigible rêveuse, qui préfère le glamour hollywoodien d’une Ava Gardner aux amours bien prosaïques de sa copine Julie avec le beau gosse du lycée. Lorsqu’un jour une lettre de rupture adressée à son voisin, un certain Rodrigue, tombe sur son balcon, elle renvoie la missive au bon destinataire. Il lui répond. De lettre en lettres, les deux jeunes gens vont se découvrirent et, au fur et à mesure, devenir plus intimes mais Nora refusera qu’ils se rencontrent. Elle ne voudra échanger ni de SMS, ni de mail, ni d’appel avec lui, et surtout refusera de le tutoyer tenant par dessus-tout à cette liaison épistolaire. Nora, très complexée n’osera prendre aucun risque et pourtant, elle ne peut s’empêcher de rêver à une histoire d’amour avec Rodrigue. Mais la réalité peut-elle être aussi belle que le fruit de son imagination ?


 .Voilà un livre que je voulais découvrir quand j’ai vu le catalogue de parution des éditions Nathan. Je remercie donc Samia, l’attachée de presse, pour cet envoie. Un livre jeunesse on en n’attend pas des masses et je dois dire que celui-ci est tombé au bon moment. Une couverture accrocheuse parfaite pour les adolescents à partir de 12 ans. Un résumé qui parlera surement aux plus jeunes d’entre nous et même moi il m’a intrigué. Je dois dire que je suis très étonné par ce livre et j’ai passé un bon moment.

  .Ce que j’ai apprécié c’est que l’évènement dans le résumé arrive très vite. Les éléments qui permettent de connaitre Nora, ses parents, sa meilleure amie, se mettent en place rapidement. De ce fait l’échange épistolaire qui va survenir va prendre pratiquement tout le roman. C’est ici l’originalité du bouquin. Il est vrai qu’à l’heure d’internet et des réseaux sociaux, voir un roman jeunesse avec un échange de lettre entre deux adolescents est bien joué. C’est vraiment le petit plus qui rend le roman accrocheur.

  .En ce qui concerne les personnages, Nora est une adolescente de quinze ans qui aime faire de la pâtisserie, passer du temps avec sa meilleure amie et qui rêve de ressembler à une star d’Hollywood. Je dirai qu’elle est sympathique à suivre mais pas attachante. Après il faut se rendre compte du fait qu’on se trouve dans un roman jeunesse. De ce fait, les personnages ne sont pas approfondis comme on le souhaiterait. Après ils sont bien travaillés de part leur caractère et leur psychologie mais on en reste là. Julie, Maxim, les parents de Nora et Edith sont vraiment en dessous de Nora et Rodrigue. Je dirai qu’ils sont là pour faire avancer nos personnages. Quant à Rodrigue, il est aussi bien travaillé comme Nora et c’est un personnage intrigant à travers les lettres qu’il va laisser à la jeune fille.

  .Les points forts du roman ce sont les messages que l’auteure peut amener à travers son intrigue. Elle parle de complexes des adolescents, des réseaux sociaux et d’internet. Elle aborde même un sujet délicat en ce qui concerne la première fois. Je trouve que dans un roman jeunesse, aborder ces sujets est une bonne chose parce que les jeunes pourront facilement s’identifier à tel ou tel personnage. Le message essentiel que nous fait passer Nora est qu’internet n’est pas essentiel dans la vie. C’est pour cela que l’auteure traite d’un échange épistolaire.

  .L’échange épistolaire est l’élément qui va faire avancer l’intrigue et qui va rythmer le roman. En lisant le bouquin on a qu’une hâte, c’est parvenir à lire les lettres de Nora ou Rodrigue pour les connaitre davantage. Ces lettres mettent aussi en avant le doute et le mensonge. Comment savoir si l’autre est sincère à travers ses lettres ? Comment savoir si un jour il y aura une rencontre ? Comment ne pas être déçu par l’autre dans la réalité ? Certes les lettres permettent de rêver mais elles permettent aussi de se rattacher à la vraie vie afin de se poser des questions essentielles dans une « relation ».

  .La plume de Maïa Brami est très simple, accessible pour un public adolescent. Même si l’intrigue amoureuse en elle-même n’est pas surprenante, on se prend au jeu des lettres. La fin m’a à la fois déçu et plu. Elle m’a déçu parce que je m’attendais à plus, à quelque chose de moins précipité et de plus abouti. Et elle m’a plu parce qu’on voit l’évolution de Nora au fil des chapitres. Ce qui est aussi bien c’est que la romance ne prend pas toute la place. Elle arrive petit à petit, se fait une place dans la tête des personnages mais n’est pas omniprésente. C’est une romance mignonne entre deux adolescents, et surtout avec Nora qui n’est jamais sortie avec un garçon.

  .Je vous recommande ce roman pour ceux qui désirent une lecture fraîche et agréable. C’est un bouquin qui se lit vite et où l’échange épistolaire est vraiment bien mené par l’auteure. Il amène un rythme non négligeable qui permet d’en connaître plus sur Nora et Rodrigue. Ces derniers sont deux personnages sympathiques à suivre qui vont peut-être découvrir, l’amour ensemble…

.Ma note : 7,5/10.

Merci à Samia et aux éditions Nathan pour ce partenariat !

4 commentaires:

  1. J'ai beaucoup aimé cette lecture, exactement ce que je cherchais en cette fin de vacances ! Elle m'a apportée beaucoup, moi qui adore les histoires d'amour. Sur le coup, en le finissant, je l'avais tellement aimé qu'il a été pour moi un mini-coup de coeur. Après quelques jours, cette impression s'est estompée mais j'ai quand même adoré !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui une bonne lecture pour ma part également ! Pile ce que je voulais à ce moment c'est pour ça que ça a marché ;)

      Supprimer
  2. j'ai vraiment adoré ce livre... Il s'agit d'un petit coup de coeur...

    http://amis-lecteurs.blog4ever.com/brami-maia-les-princes-charmants-n-existent-pas

    RépondreSupprimer