mardi 30 juin 2015

Chronique : Half Bad - Tome 2 : Nuit rouge de Sally Green


Half Bad – Tome 2 : Nuit rouge de Sally Green. (Genre : Fantastique, Jeunesse).

Editions : Milan
Prix : 16,90€ (Partenariat)
Année de parution française : 2015
Année de parution originale : 2015
Titre version originale : Half Life, Book 2 : Half Wild.

  .Résumé : Ça y est, Nathan est un vrai sorcier, il a reçu son don. Il va lutter à armes égales contre les sorciers blancs. Mais un terrible choix se présente à lui : choisir entre Marcus, son père, et Annalise, son amour.


  .Le tome 2 de Half Bad est un roman de transition dans la série qui m’a paru durer une éternité. Pourtant je suis allé voir ma chronique du tome 1. Et je lui avais mis une note de 9/10. Ici dans ce second volet tout m’a paru différent, peut-être parce que je savais dans quoi je m’embarquais. En tout cas, les éditions Milan ont fait un terrible travail sur la couverture du roman. Elle est magnifique et le touché velouté est top ! Ma lecture aura donc été en dent de scie tout du long.

  .Lorsque j’ai entamé les premières pages, j’avais retrouvé ce qui m’avait énormément plu. Cette plume incisive et concise qui me faisait mal au ventre dans le 1er tome. Et puis surtout, cette narration a la deuxième personne du singulier si particulière. Mais lorsque l’auteure repart avec le point de vue de Nathan, je n’ai pas retrouvé cette magie. Bien que le début soit prenant par le mystère qui plane autour de certains points. La suite m’a fait déchanter et c’est dommage.

  .Nathan est un personnage que j’adore en plus. Toujours aussi tourmenté par son côté noir que son côté blanc. Son véritable don lui fait peur et il va devoir l’apprivoiser et le maîtriser. Nathan est un jeune homme qui évolue dans ce tome 2. Tout en se posant des questions dans les relations qu’il peut avoir avec Annalise, Marcus ou encore Gabriel. Et j’ai apprécié toutes ces remises en question qui amènent un côté très psychologique au roman. Je trouve que les personnages sont bien travaillés. Et franchement, je me méfis de certain, surtout d’une fille en particulier. Je ne la sens vraiment pas ! En tout cas, il y a une alchimie de personnages qui rend le roman intéressant par sa diversité.

  .Bon, parlons des choses qui fâchent. J’ai bien dû mettre 5 jours à lire ce tome 2 alors que j’avais dévoré le tome 1 ! Le rythme est franchement mal foutu. Il ne se passe rien de significatif jusqu’aux 100 dernières pages. Certes, ça se lit vite et les chapitres sont courts (heureusement d’ailleurs). Mais l’action peine vraiment à arriver. Il y a toute une intrigue sur la prétendue armée de sorciers libres qui m’a fortement ennuyé. Si l’auteure avait réglé ça en 50 pages, ça m’aurait vraiment facilité la tâche. Après, il y a l’évolution de Nathan qui vient en parallèle. Elle amène ce côté piquant qui sauve un peu le roman. En fait de la page 20 à la page 300, il ne se passe presque rien. Bon j’exagère, il y a quelques scènes où il y a des combats, où les personnages se prennent la tête pour des décisions importantes. Mais rien ne fait avancer l’intrigue de manière significative.

  .L’univers est toujours aussi intéressant ! Bien qu’il ne soit, à mon goût, pas tellement mis en avant. On en apprend plus sur le don de Nathan et sur ce qui se trame entre les sorciers blancs et noirs. Mais c’est tout. J’aurai aimé plus de combats magiques, plus de sorts, d’incantations etc. Il y a juste une scène d’action avec de la magie qui est époustouflante. Je l’ai adoré. Sinon, il est vrai que l’univers tarde à se révéler à nous. La magie c’est ce que j’attends le plus dans ce type de roman. Mais après dans un tome 2, on ne peut pas tout avoir.

  .L’écriture de Sally Green est très intéressante. Je n’ai pas été transporté ou percuté comme dans le 1er tome. Mais la psychologie de Nathan est très complexe ce qui amène le lecteur à se poser avec lui beaucoup de questions. La plume est sincère, droite, concise. L’auteure choisit ses mots avec soin et j’apprécie particulièrement. La fin est juste une explosion d’actions. Tout se concentre à la fin et c’est bien dommage d’ailleurs. Un évènement de taille va nous permettre d’avancer dans l’intrigue. Je dois dire que le père de Nathan, Marcus, m’a beaucoup surpris par son caractère et sa franchise. Je ne l’imaginais pas comme ça. Une fin qui me donne envie de savoir ce qui va se passer dans le 3ème et dernier tome de cette trilogie. J’espère retrouver l’action qui manquait ici et un univers encore plus poussé. Je fais confiance à l’auteure pour ça avec la fin de dingue de ce tome 2. Si vous voulez tenter le 1er tome, n’hésitez pas !

.Ma note : 7/10.

Merci à Elodie et aux éditions Milan pour ce partenariat !

2 commentaires:

  1. Je n'aime pas les longueurs mais ce que tu dis à porpos des points positifs m'a l'air pas mal. Il faudrait vraiment que je lise le tome 1 que j'ai en ma possssion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui fait toi ton propre avis alors ;) !

      Supprimer