mercredi 12 août 2015

Chronique : Les pierres de fumée - Tome 1 : La prédiction d'Eric Boisset


Les pierres de fumée – Tome 1 : La prédiction d’Eric Boisset. (Genre : Fantasy, Jeunesse).
                     
Editions : Magnard Jeunesse
Prix : 16,90€ (Partenariat)
Année de parution originale : 2015

  Résumé : Vivant jadis en bonne intelligence, humains et roomajads, des lézards humanoïdes, s’affrontent désormais de part et d’autre des « pierres de fumée » dans une lutte sans pitié pour prendre le pouvoir de l’ensemble du royaume. Dans ce contexte sombre, Liam et Eléa, des jumeaux aux talents mystérieux, sont enlevés et séparés. Pris dans une guerre dont les enjeux les dépassent, ils comprendront peu à peu ce que chaque camp attend d’eux. Dans ce premier volume, les jumeaux pressentent que leur enfance a pris fin. Viendra alors pour chacun le temps d’utiliser ses dons uniques.


  Quand on m’a proposé ce roman, j’ai de suite été attiré par la couverture. Très bien réalisée, accrocheuse pour les plus jeunes. Et puis ce contraste entre une personne enlevée et une autre déterminée à la retrouver… j’ai adoré. Et puis j’ai lu le résumé, et le roman m’a d’autant plus fait envie. Une histoire de jumeaux avec des pouvoirs surnaturels ! C’est ce que j’adore comme histoire. Les récits de jumeaux m’ont toujours attiré sans trop savoir pourquoi. Et puis quand il y a du surnaturel, c’est encore mieux. En tout cas après ma lecture, je peux vous dire que j’ai passé un bon moment.

  Franchement le prologue m’a de suite attiré dans l’histoire. Une battue pour retrouver un gosse disparue. Et puis au final on se rend compte que le petit en question est décédé suite à une violente griffure dans le cou… il y a de quoi être intrigué non ? En tout cas, je l’ai été. On fait donc la connaissance par la suite de différents personnages. L’auteur place au début les pions et nous fait voir un peu ce qu’il en est de chacun. Il est vrai qu’au début, j’ai eu du mal à repérer qui était qui avec le changement de point de vue. Mais une fois qu’on se centre sur les personnages principaux, tout roule.

  Comme il y a beaucoup de personnages dans cette histoire, je vais me centrer sur les protagonistes. Ce sont comme vous vous en doutez, les jumeaux Eléa et Liam. Liam le garçon, c’est le chasseur de la maison, celui qui rapporte la nourriture. Le garçon agile et endurant dans la course qui a un bon petit caractère. C’est aussi un jeune homme qui se pose beaucoup de questions. Eléa elle, a toujours été attirée par les plantes pour concocter des filtres ou des potions… qui n’ont jamais eu aucun pouvoir. Elle a elle aussi du caractère et du tempérament. Tous les deux vont faire des rencontres au début du bouquin qui vont changer le cours de leur vie. Leur relation est sympathique, mais je pense qu’elle aurait mérité d’être davantage approfondie dans ce premier tome. Qu’on en apprenne plus sur leur enfance, sur les souvenirs qu’ils ont avec leur maman. Que ce lien si unique soit plus mis en avant.

  Le rythme est assurément bon. Pour tout vous dire, le roman est assez gros et j’avais peur d’y passer au moins 5 jours dessus. Et bien dites-vous qu’en un week-end, je l’ai terminé tellement ça se lit tout seul. L’alternance des points de vue rend le récit plus fluide et plus intéressant. Quand on est avec Liam, on veut savoir ce que fait Eléa. Même les méchants parlent dans cette histoire donc c’est fantastique d’être dans leur tête et de connaître ce qu’ils ont envie de faire. Même si le rythme est bon, j’ai trouvé que ce tome 1 était clairement un tome d’introduction. Si on regarde bien, il n’y a pas d’avancée significative dans le roman. On présente l’univers, les potentiels dons que peuvent avoir les jumeaux. Et puis on les suit sur leur parcours tout tracé par ceux qui les ont découverts. Bien sur, les personnages en eux-mêmes évoluent, mais l’histoire aurait mérité je pense d’avancer plus vite.

  Ce qui est au contraire très intéressant c’est l’univers dépeint par l’auteur Eric Boisset. Il a totalement imaginé un monde parallèle au notre. Avec des bêtes bizarres que je n’ai jamais rencontrées dans aucun autre roman. Une potentielle rébellion, des dons pour Liam et Eléa bien pensés mais qui restent encore flou. Après on y connaît pas grand-chose à l’univers, mais ce qu’on nous présente déjà ici est intéressant et accrocheur. Par contre, je pense que c’est un univers à découvrir à partir de 13-14 ans. Même moi, il y a des mots employés par l’auteur que je ne connaissais pas. Et puis bien sur, l’auteur nous raconte ce que sont les pierres de fumées, l’histoire du monde parallèle. On ne reste pas longtemps dans le flou.

  L’écriture est assez particulière et au début, j’ai eu un peu de mal à m’immerger dans l’histoire. Après 30 pages lues, ma lecture s’est faite plus fluide et plus intense. C’est un style très imagé avec beaucoup de détails. Un style propre à la fantasy qui personnellement ne me dérange pas, je n’ai juste pas l’habitude. En tout cas, la fin laisse présager une suite pleine de surprises et de tensions. Les caractères s’affirment et j’aime ça. J’ai vraiment hâte que le tome 2 sorte en septembre !

Ma note : 7,5/10.

Merci à Adeline et aux éditions Magnard Jeunesse pour ce partenariat !

4 commentaires:

  1. ça à l'air top :) j'avais déjà vu la couverture ^^ je vais l'ajouter à "mes envies" au cas où je ne gagne pas :) merci encore !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'en garde un très bon souvenir et j'ai hâte de lire le 3ème tome :D
      De rien ;)

      Supprimer
  2. Merci pour cet avis Idéal pour mon ado :) rien que la couverture est alléchante .

    RépondreSupprimer