vendredi 18 septembre 2015

Chronique : Les descendants - Tome 1 : L'île de l'Oubli de Melissa de la Cruz


Les descendants – Tome 1 : L’île de l’Oubli de Melissa de la Cruz. (Genre : Fantasy, Jeunesse).

Editions : Hachette
Prix : 15,90€ (Partenariat)
Année de parution française : 2015
Année de parution originale : 2015
Titre version originale : Descendants, Book 1 : The isle of the lost.

  Résumé : Il y a vingt ans, les Méchants ont été bannis du royaume d’Auradon et emprisonnés sur l’île de l’Oubli, un lieu sombre et morne protégé par un champ de force. Privés de leurs pouvoirs magiques, les Méchants et leurs descendants vivent désormais dans l’isolement le plus total. Cependant, au cœur de la Forêt Interdite, se cache l’œil du Dragon, la clé des véritables ténèbres, et de leur liberté. Seul le plus perfide, le plus sournois, le plus machiavélique pourra s’en emparer.


  Pour être franc, je comptais sortir ce bouquin le mois prochain. Mais comme le week-end dernier, j’ai regardé le film, ça m’a simplement donné envie de lire le livre. Je m’attendais à lire l’histoire du film… même pas puisque le livre constitue un préquel au film qui a été diffusé sur Disney Channel. Du coup, j’ai été surpris par le récit que je lisais. Je pense que cette surprise contribue au fait que j’ai vraiment apprécié l’histoire. Ça reste du Disney et c’est jeunesse mais je n’en attendais pas des masses ! Pourtant je me suis pris dans l’intrigue très vite. Et puis la couverture est juste magnifique quoi ! Un très bon moment de lecture.

  Le prologue raconte l’histoire de Mal, la fille de Maléfique, qui n’a pas été invitée à l’anniversaire d’Evie, la fille de la méchante Reine dans Blanche-Neige, à cause d’une rivalité entre les mères. Mais cet affront aura des conséquences sur le futur des deux jeunes filles. C’est en tout cas un prologue sympathique, qui explique les germes des rivalités entre Mal et Evie. Le 1er chapitre commence 10 ans plus tard et on retrouve Mal en train de faire un joli rêve… qui ne reflète en rien la réalité de son quotidien. Les 4 premiers chapitres permettent à Melissa de la Cruz de présenter les 4 personnages principaux : Mal, Evie, Jay et Carlos.

  Justement les personnages sont ici la base solide du roman. Tout va se jouer entre eux et chacun va essayer de tirer parti des faiblesses des autres pour faire la fierté de son parent. Mal veut être la digne fille de sa mère, aussi maléfique que Maléfique. Evie voudrait ressembler à sa maman et avoir la beauté aussi parfaite et pure. Jay voudrait chaparder un objet ayant une grande valeur pour rendre fier son papa, Jafar. Et Carlos voudrait lui avoir un peu de reconnaissance par sa maman, Cruella d’enfer. Tous les quatre vont être amenés à se rencontrer, à se détester, à s’allier pour une cause. Mais comme ce sont des méchants, chacun est sur ses gardes, ne sachant pas si la nature de l’un ou de l’autre va prendre le dessus sur la quête qu’ils vont entreprendre. Chacun a sa personnalité, chacun a ses défauts (bah oui plus de défauts que de qualité en tout cas), mais c’est un groupe complémentaire et unique. Après, je trouve que les personnages auraient pu être plus creusés et développés. N’oublions pas cependant que ça reste du Disney et que ce livre vise les jeunes. Je pense que les coups bas et la mesquinerie de ce livre suffira à ravir les ados.

  En ce qui concerne le rythme je l’ai trouvé bon. Après, peut-être que l’auteure aurait pu accélérer les choses au début dans la présentation des personnages. J’aurai plus vu une construction du genre : ils se retrouvent tous les quatre et quand ils se parlent, un événement rappelle un souvenir à l’un ou l’autre et on a un petit flash-back. Peut-être que ça aurait un peu plus dynamisé les choses. Mais sinon, les chapitres sont courts et ça fluidifie la lecture. Le côté mauvais enfants rend le roman assez addictif et putain qu’est-ce que ça fait du bien de suivre des gens totalement mauvais ! Pour tout vous dire, les chapitres sur le prince Ben, m’ont paru totalement inutiles… même s’ils sont importants pour la suite de la série. La seule chose que je pourrais reprocher à l’intrigue c’est qu’elle met du temps à réellement commencer.

  L’univers est vraiment intéressant et puis de toute façon c’est Disney quoi. Il est intéressant de suivre les enfants des méchants qu’on a toujours suivis. De voir leur point de vue sur les événements qui ont fait leur réputation. C’est un univers que Melissa de la Cruz maîtrise c’est sur. Après, la magie arrive plus vers la fin du livre, mais c’est normal à la vue des restrictions sur l’île de l’oublie. Et puis, la magie est révélée autrement si j’ose dire… de différentes façons. Et quand elle arrive pour de bon, je peux vous dire que j’ai été à fond dans le livre. Maléfique est vraiment une reine maléfique…

  Le style de l’auteure n’est vraiment pas exceptionnel mais dans ce style de roman il en devient efficace et le livre se dévore comme un petit pain. Je n’ai pas du tout eu de problème concernant l’écriture et je serai prêt à tenter un autre roman de l’auteure… peut-être bien « Les sorcières de North Hampton » d’ailleurs ! En tout cas, la fin donne envie de connaître la suite… le film que j’ai déjà vu. Mais j’espère que l’auteure écrira une suite en roman parce que c’est un univers intéressant avec des personnages atypiques que j’ai aimé suivre et découvrir !

Ma note : 7,5/10.

Merci à Betty et aux éditions Hachette pour ce partenariat !

4 commentaires:

  1. oui ceux livre j'ai apprécier pour un tome 1 même si j'ai trouver un manque de détails et long a démarrer et pour une fois sa change qu'on met les méchant en avant que les gentils .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est bien que ça change :D
      J'ai trouvé aussi un peu long à démarrer mais ça ne m'a pas gêné plus que ça ^^

      Supprimer