vendredi 22 janvier 2016

Chronique : La loi du dôme - Tome 1 de Sarah Crossan


La loi du dôme – Tome 1 de Sarah Crossan.
(Genre : YA, Dystopie).

Editions : Bayard
Prix : 16,90€ (Partenariat)
Date de parution française : 13 janvier 2016
Année de parution originale : 2012
Titre version originale : Breathe, Book 1.

  Résumé : Les arbres ont été éliminés de la Terre et l’oxygène s’est raréfié, provocant des millions de morts… Les survivants ont été rassemblés sous le Dôme, sorte de bulle protectrice où un nouvel ordre s’est constitué autour d’un État totalitaire et d’une société, Respirer Inc qui contrôle l’air que les habitants respirent. Tout en haut de l’échelle sociale, se trouvent les Premiums. Riches et en bonne santé, ils méprisent les Auxiliaires, trop pauvres pour payer un impôt sur l’oxygène et donc contraints de survivre avec le peu d’air qu’ils respirent…


  Lorsque j’ai su la parution de ce bouquin, j’ai été ravi. Cette dystopie a 4 ans, pourtant elle est passée à côté des maisons d’édition françaises. Bayard a fait le choix de la publier et a bien fait. J’avais hâte de voir ce que ce bouquin avait dans le ventre. Hâte de voir aussi les thèmes qu’il abordait. Je savais que cette dystopie portait sur la raréfaction de l’air. Ça m’a suffit à être curieux. La couverture est je dois dire vraiment belle. Elle reflète très bien l’univers et les images qu’on peut en avoir. Au final, j’ai passé un très bon moment de lecture.

  Dès le début je me suis senti impliqué dans la lecture. On va faire la rencontre d’Alina et d’Abel, des rebelles. Ils vont tenter de dérober un bout d’arbre… étrange non ? Si on ne comprend pas pourquoi on le saura très vite. Sarah Crossan commence son histoire dans le dôme. Cette bulle de verre protégeant les habitants du manque d’air que subit la planète. Très vite on passe à un autre personnage, Béa, et encore à un autre, Quinn. Notre curiosité est titillée parce qu’on a envie de savoir ce que ces personnages ont en commun. Pourquoi l’auteure les place en tant que protagoniste ? Donc on lit, sans jamais plus s’arrêter.

  J’ai adoré les personnages même s’il y en a trois placés au cœur du récit. Alina c’est la rebelle, celle qui désapprouve les lois du dôme. Elle est franche, combative et forte. Elle fera tout pour faire éclater la vérité aux habitants du dôme. Sa faiblesse, elle n’est qu’un pion face à une politique oppressant ses citoyens. Béa et Quinn sont deux meilleurs amis. Béa est une Auxiliaires (caste basse de la société) alors que Quinn est un Premium (caste haute). La faiblesse de Béa, c’est son amour pour Quinn. Mais c’est ce qui en fait également sa force, elle la tire de ce jeune homme. Béa est intelligente, réfléchi et fidèle à ses proches. Quinn est un jeune homme protecteur et généreux. Droit dans ses baskets et aussi courageux. Le problème c’est que Quinn et Béa ont des œillères. Alina sera là pour leur faire ouvrir les yeux. Trois personnages bien construits et approfondis. Ils ont chacun leur personnalité et chacun va apprendre de l’expérience de l’autre. Ils sont très différents mais se complètent à merveille dans le roman.

  Le rythme est très intéressant et l’auteure joue très bien avec. Déjà, l’alternance des points de vue donne une vraie richesse à l’intrigue et à l’histoire. Sarah Crossan permet de développer les différents points de sa dystopie avec chacun des personnages. De plus, les chapitres sont très courts et amènent une fluidité au récit. Le rythme se trouve d’autant plus renforcé parce qu’on ne cesse de bouger. On est dans le dôme, à l’extérieur, à la recherche d’un endroit tenu secret… On est emporté par ce que ressentent les personnages. L’auteur ne les épargne pas. On est sur nos gardes parce qu’ils vivent avec des conditions difficiles. Et au fur et à mesure de ce tome 1, on apprend réellement des choses. Ce n’est pas qu’un tome d’introduction, il est assez riche en découvertes et en rebondissements.

  L’univers m’a totalement plu. J’ai adhéré au thème choisi par l’auteure : parler de l’air qu’on respire. Je me suis souvent questionné sur ce qu’on deviendrait si l’air venait à manquer. L’auteure donne un aperçu, peut-être une réponse, et pour moi elle tient la route. J’ai adoré le développement de la dystopie. Les raisons de la création du dôme et de la société Respirer Inc sont plausibles. Elle donne des explications sur le passé de la planète et pourquoi on en est arrivé là. Bien sûr, on retrouve le schéma dystopique qu’on a déjà vu dans d’autres romans. Mais ici tout se fait par étape. On ne va pas trop vite et on laisse mûrir les choses pour qu’elles explosent. La tyrannie est aussi développée et j’ai apprécié ce volet-ci.

  L’écriture de Sarah Crossan est addictive. Le roman fait 437 pages mais il s’avale. Le style est fluide. On prend le temps de nous faire des descriptions intéressantes sur le quotidien des protagonistes. Aussi sur le dôme, l’extérieur du dôme et on visualise tout : la beauté des arbres, la laideur de l’extérieur où plus rien ne pousse. La fin m’a beaucoup plu parce qu’on sent que le roman prend un tournant pour la suite. C’est explosif, révoltant. On a envie de crier avec nos personnages, j’ai été touché parce qu’ils ont vécu. J’ai même eu les yeux qui brillaient… J’ai vraiment hâte de lire la suite et fin de ce diptyque ! Je ne peux que vous recommander ce 1er tome. Si le schéma dystopique n’est pas novateur, le thème abordé l’est. Les personnages sont intéressants à suivre, le style est fluide et le rythme excellent. Il m’a juste manqué le petit truc en plus pour que la note soit plus élevée.

Ma note : 8/10.

Merci à Dorothée et aux éditions Bayard pour ce partenariat !

12 commentaires:

  1. Coucou, bon ben un de plus dans ma WL. Très jolie chronique et maintenant j'ai hâte de découvrir à mon tour cette histoire. Bon week-end et bonnes lectures!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ! Merci :)
      J'espère que l'histoire te plaira autant qu'à moi ;)
      Bon week-end également et bonnes lectures :D

      Supprimer
  2. Je pense que je vais finir par me laisser tenter par ce livre ! :)

    RépondreSupprimer
  3. C'est un livre qui me tentait énormément, j'aime beaucoup tout ce qui touche les conséquences du changement climatique, l'environnement... Scientifique oblige! xD Mais là ton avis m'a donné un peu plus envie de me plonger dans ce roman!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui on sent le côté scientifique :D ^^
      J'espère qu'il te plaira !

      Supprimer
  4. bonjour, j'ai juste une petite question pour cette saga il y aura combien de tomes ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Seulement 2 et le 2nd sort en septembre ;)

      Supprimer
  5. Ce premier tome à l'air vraiment génial !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me souviens l'avoir adoré et il faut que je lise la suite :D

      Supprimer