mercredi 27 avril 2016

Chronique : Cette fille, c'était mon frère de Julie Anne Peters


Cette fille, c’était mon frère de Julie Anne Peters.
(Genre : Jeunesse).

Editions : Milan
Prix : 13,90€ (Partenariat)
Date de parution française : 13 avril 2016
Année de parution originale : 2004
Titre version originale : Luna.

  Résumé : Regan voudrait juste être une ado comme les autres. Mais comment trouver sa place dans l’ombre d’un frère génial et populaire ? Un frère dont elle est la seule à partager le secret. Un secret qui ne veut plus l’être et qui va tout bouleverser.


  Dans son ancienne ou sa nouvelle édition, ce roman m’a toujours tenté. Son thème n’est quasiment jamais abordé et je voulais voir comment l’auteure le traitait. Je dois avouer que même si j’étais curieux, j’avais quand même peur. Peur de ne pas être touché ou même de passer à côté. La nouvelle couverture du roman est simple… mais le titre évocateur et l’effet brillant sur « fille » et « frère » donne un aspect classe. Pas besoin de lire le résumé, j’étais déjà emballé par la possibilité de lire ce roman. Au final malgré quelques défauts, j’ai passé un bon moment.

 Julie Anne Peters plonge directement le lecteur au cœur du sujet. Pour nous présenter les personnages elle fait donc intervenir Regan notre protagoniste et Liam (son frère) en Luna (son autre lui). On est confronté à Luna sans vraiment comprendre ce qu’il en est. C’est ce qui m’a rendu curieux dès le départ. J’ai eu envie de connaître Liam et Luna à travers les yeux de Regan. Quelle place ces personnes prennent-elles dans la vie de Regan ? Comment Regan arrive-t-elle à faire face à ce secret ? Nous voilà donc embarqué dans l’histoire.

  Regan m’a de suite plu. Cette dévotion à son frère et à son secret… que personne connaît à par elle. Son attachement pour lui tout comme son ras le bol parfois. On sent que Luna et Liam prennent énormément de place dans la vie de Regan. Que cette dernière s’est presque entièrement consacré à lui, à cacher le secret, à le taire aux yeux des autres tout comme les potentiels rumeurs. On sent que Regan s’oublie dans la vie de son frère. Son évolution pour enfin vivre la sienne m’a beaucoup touché. Un chemin semé d’embûches qui la fera réfléchir et avancer. Au final, comme Regan est notre protagoniste, on connaît peut les pensées de Liam. On s’y attache par procuration mais j’aurais aimé que l’auteure fasse intervenir Liam ou Luna. Ça aurait donné du cachet, plus de corps au récit. On sent tout de même que Liam est un garçon mal dans sa peau, qui a une double vie. Le chemin vers son lui intérieur est beau… tout comme essayer de le faire accepter à son entourage.

  Le rythme de l’histoire est bien mené. Les chapitres sont de longueur normale et l’auteure alterne entre vie présente et souvenirs d’enfance. Cela permet de mieux se rendre compte des signes qui auraient pu montrer à l’entourage de Liam son côté transgenre. Et puis l’auteure monte crescendo dans le récit en ce qui concerne l’évolution de Liam et Regan. Il y a des tensions, ce n’est plus aussi rose qu’au début, chacun s’affirme de son côté. Pourtant j’aurais aimé en avoir beaucoup plus sur l’histoire. Parfois elle n’avançait pas tellement et j’attendais toujours le moment où Liam allait intervenir.

  Le thème est joliment abordé, cela reste sincère, avec de l’émotion et il y a des situations touchantes. La prise de conscience de Regan permet de rendre le roman plus intéressant. Julie Anne Peters retranscrit bien les difficultés d’une sœur à tenir seule un secret aussi lourd. On ne peut être que touché par la situation de Regan. J’ai beaucoup aimé l’aspect cocon familial un peu bizarre. Le père et la mère qui ne se rendent compte de rien pour des raisons différentes. Cette bulle familiale devient peu à peu étouffante dans le récit… si bien que Liam ne peut qu’exploser pour son plus grand bien. Si au départ je pensais que le point de vu de Regan allait me suffire, je me suis rendu compte que non. En fait j’aurais apprécié avoir les pensées profondes de Liam et Luna. Savoir ce à quoi il réfléchit, comment il aborde les choses etc. Je pense que ça doit être difficile à écrire quand on ne l’a pas vécu soi-même. J’ai été un peu frustré par rapport à ça.

  La plume de l’auteure m’a bien plu. On se laisse porter par ses mots, par ses descriptions, par les émotions qui se dégagent du récit. Même si je suis persuadé que j’en aurais beaucoup plus ressenti si Liam était le narrateur. C’est un style qui percute et qui ne laisse pas de marbre quant au sujet évoqué. La fin m’a bien plu. J’aurais apprécié qu’elle arrive bien plus tôt dans le récit. Je suis curieux de découvrir encore plus l’histoire dans un tome 2… même s’il n’y en a pas. Je veux savoir ce qu’il advient de Liam et Regan. Je trouve que l’auteure a été assez sadique sur ce coup là. Elle n’en a pas assez dit ! En tout cas je vous recommande ce roman. Malgré les quelques défauts soulevés, l’histoire reste touchante et le thème abordé est inédit. Rien que pour ça on doit s’y intéresser pour avoir un autre regard sur ce mal-être intérieur.

Ma note : 7,5/10.

Merci à Elodie et aux éditions Milan pour ce partenariat !

7 commentaires:

  1. Je suis bien tentée par ce roman. Merci pour la découverte! :)

    RépondreSupprimer
  2. Et hop --> dans ma WL !! Merci Mathieu :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De riiiien ;)
      Et pour une fois le prix reste raisonnable !

      Supprimer
  3. Deuxième article plagié :
    https://readingisgoodlamice.blogspot.fr/2016_04_01_archive.html

    RépondreSupprimer