mardi 14 mars 2017

Chronique : Ce que je n'oserai jamais te dire... de Bruno Combes


Ce que je n’oserai jamais te dire… de Bruno Combes.
(Genre : Contemporain).

Editions : Michel Lafon
Prix : 17,95€ (Partenariat)
Date de parution originale : 9 mars 2017

  Résumé : « Joy, veux-tu être ma femme ? » « Oui, je le veux ! », a répondu Joy à Guillaume avec une ferveur égale à la profondeur de l’amour qu’elle lui porte. Et pourtant, le soir même du mariage, alors que la fête bat son plein, Joy s’évanouit dans la nature. Guillaume, d’abord fou d’inquiétude puis ravagé par le doute, se perd en conjectures. La gendarmerie n’a rien trouvé de suspect, il semble que la mariée aurait elle-même décidé de partir. Quand le prêtre qui les a unis lui dévoile la vérité, Guillaume est effondré. Car cette révélation, si elle témoigne d’un courage et d’une générosité sans pareils, remet en cause toutes ses certitudes d’amoureux passionné. Pourra-t-il pardonner à Joy de lui avoir caché ses tourments… et aura-t-il la force de lui tendre la main ?


  Bruno Combes est un auteur que j’avais envie de découvrir. Je n’avais pas eu l’occasion de lire son 1er roman. J’ai donc lu son 2ème parce que tout m’attirait. Son résumé et son histoire, la couverture mystérieuse ainsi que les petits extraits que l’auteur donnait sur sa page Facebook. Et puis je fais confiance aux éditions Michel Lafon pour repérer des auteurs français de talent ! Au final, même si j’ai bien aimé ma lecture, il m’a manqué le petit quelque chose pour me transporter… je vous explique tout ça !

  L’auteur ne perd pas de temps. Lors du 1er chapitre, Joy s’enfuie, laissant un Guillaume perdu juste après leur mariage. On se pose de suite des questions sur les raisons de cette fuite. Et surtout, pourquoi retourne-t-elle au Brésil, là où ses parents se sont installés alors qu’elle ne les fréquente plus ? On est de suite pris dans l’intrigue et j’ai été curieux de savoir vers où Bruno Combes pouvait bien amener son lecteur.

  Les personnages sont assez attachants. J’ai apprécié les suivre, découvrir leur passé individuel et commun. Joy est une femme remplie de mystères et de secrets. On ne parvient pas totalement à la cerner. Pourtant on sait qu’elle aime Guillaume plus que tout au monde. Ce dernier avait tout pour être heureux et finalement juste après son mariage, tout s’effondre. C’est un homme qui doute beaucoup sur les sentiments de Joy envers lui (et y a de quoi). Mais il est aussi aventurier et prêt à tout pour aider sa femme. Il a le cœur sur la main et ça se sent. Même si tout au long du livre on les voit peu ensemble, ils forment un beau couple… amoureux et prêts à tout pour le rester. D’autres personnages gravitent autour de l’histoire. Certains sont mauvais et à éviter, d’autres drôles, amusants et touchants. Cette histoire ne changera pas que la vie du couple, elle aura des répercussions sur la famille et les amis.

  Le rythme est bon. Les pages se tournent vite, les chapitres ne sont pas très longs et on ne s’ennuie pas. Bruno Combes instaure aussi une alternance dans les points de vue. On suit tour à tour Joy et Guillaume pour voir leur avancée. Pourtant je ne pense pas qu’ici cette alternance soit nécessaire. D’habitude elle apporte une richesse au récit mais là, je trouve que ça casse un peu l’histoire. Je pense que suivre Guillaume aurait été plus judicieux. Mais ce n’est là que mon avis de lecteur. A vous de voir si vous pensez la même chose !

  J’ai beaucoup apprécié les thèmes abordés dans ce livre : l’amour, l’amitié, la famille, la vision qu’on a des pays en voie de développement ou encore les trafics en tout genre. C’est bien fait de la part de l’auteur et bien exploité. Certaines choses auraient pu être plus poussées (je n’ai pas d’exemples précis). Mais il m’a manqué par moment quelques éléments peut-être, pour que le roman soit encore meilleur. La chose que je n’ai pas tellement apprécié ce sont tous les débuts de chapitres. Une sorte de morale qui pour le coup permet d’avoir une trame dans le dit chapitre. J’ai trouvé ça inutile sauf à faire de belles phrases.

  La plume de Bruno Combes est simple. On sent qu’il aime jouer avec et c’est agréable. Cependant, il m’a manqué le petit quelque chose en plus qui aurait fait la différence. J’ai très peu ressenti de choses et je suis assez déçu de ce côté-là. J’ai juste eu des frissons à la fin. C’est en tout cas un roman que je ne peux que recommander. J’ai passé un bon moment malgré les défauts ! A vous de voir si vous souhaitez découvrir les secrets les plus inavouables de Joy… et la suivre dans son périple.

Ma note : 7,5/10.

Merci à Camille et aux éditions Michel Lafon pour ce partenariat !

2 commentaires:

  1. Il me tente bien, malgré les petits bémols que tu soulignes et la couv est très jolie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui la couv' est sublime ! Franchement fonce, je suis un des seuls à ne pas avoir ressenti grand chose avec la plume de l'auteur ;)

      Supprimer