lundi 1 avril 2013

Chronique : Pour un Tweet avec Toi de Teresa Medeiros


Pour un Tweet avec Toi de Teresa Medeiros. (Genre : Chick-lit, Romance).

Editions : Milady Romance
Prix : 7,10€
Année de parution française : 2012
Année de parution originale : 2010
Titre version originale : Goodnight Tweetheart.

  .Résumé : Auteure d’un presque Pulitzer, Abigail Donovan tarde à mettre le point final à son prochain roman. Aussi, lorsque son agent lui ouvre un compte Twitter, se prend-elle au jeu des tweets, retweets, hashtags, etc. « MarkBaynard », professeur d’université en congé sabbatique et twitteur averti, devient l’un de ses followers les plus assidus. Entre la jeune femme et lui, va naître un échange jubilatoire plein de réparties spirituelles et de référence aussi drôles qu’inattendues. Grâce à cette étonnante rencontre virtuelle, Abby va retrouver l’inspiration et le goût de vivre. Mais pourquoi rester enfermée devant son écran alors que Mark parcourt le monde ?


  .Un roman sorti en 2012 qui me faisait envie. J’avais entendu des avis positifs et une histoire d’amour qui commence sur Twitter, c’est vraiment original comme histoire ! La couverture est juste superbe. Les couleurs utilisées attirent l’œil et l’image de New-York City est très bien choisie. On s’attend à une lecture légère et on n’est pas déçu. En tout cas c’est une très bonne découverte du genre romance.

  .On rencontre Abby, qui se retrouve en panne d’inspiration pour son second roman. Son agent lui ouvre un compte Twitter et un mystérieux « MarkBaynard », vient lui parler. C’est à partir de là qu’un lien fictif va se nouer entre les deux personnages, et le concept de ce roman est juste tellement original… qu’il fallait y penser. L’échange de tweets devient de plus en plus présent, et on est curieux d’en apprendre plus sur ce mystérieux homme. Ce qui est positif dans ce roman c’est que l’histoire est vite mise en place, mais comme il faut, pour rentrer dans le vif du sujet.

  .Teresa Medeiros explique avec une facilité déconcertante les règles de Twitter. Ce qui fait que les novices comme moi, peuvent en apprendre plus sur ce réseau social. Ce roman se transforme alors en roman initiatique, des principales choses que l’on peut faire sur Twitter. Les références aux séries américaines amène un savoir et une culture, qu’on ne connait peut être pas. Mais ce n’est pas un problème parce qu’elles sont plus abordées comme une image, qui rend la relation des personnages plus intime virtuellement. En tout cas, l’auteure doit être sacrément cultivée à ce niveau là. L’échange de tweets amène un rythme parfait au récit, ce qui fait qu’on ne voit pas les pages défilés. J’ai aussi beaucoup rigolé, parce que la réparti des personnages est vraiment incroyable.

  .Ce qui m’a dérangé c’est qu’hors les tweets postés par Abby et Mark, le récit est à la 3ème personne, ce qui fait qu’on a du mal à s’attacher aux personnages. Mais d’un autre côté, les tweets, comme ils sont plus personnels, permettent d’entrer dans la tête des protagonistes, pour savoir davantage ce qu’il retourne de leurs pensées. En tout cas, je voulais à chaque fois venir au moment où ils allaient twitter, parce que c’est le fil conducteur de l’intrigue qui fait avancer le récit.

  .La plume de Terasa Medeiros est vraiment super, son écriture est fluide et se lit très vite. Les images et les descriptions, des lieux de rendez-vous d’Abby et Mark (rendez-vous virtuels), sont très bien décrits. De sorte qu’on s’y croirait, que ce soit en France, en Italie ou en Amérique… Il y a même un moment où j’ai du me dire, « Mathieu ils sont en train de se parler sur Twitter, tout ça est virtuel ! » On s’attache beaucoup à nos personnages et d’autant plus à Abby. La révélation faite par l’auteure m’a laissé sur les fesses, parce que je ne l’avais pas vu arriver. On espère une chose qu’ils se voient enfin, parce qu’on sent un réel lien. Les sentiments sont bien exploités, on les ressent dans l’échange de Tweets et encore plus à la fin du roman. Une fin juste synonyme d’espoir et d’amour qui donne du baume au cœur et de la légèreté. Le message de ce roman : juste y CROIRE ! Si vous voulez passer un bon moment, en compagnie d’une romance, je vous le recommande.

.Ma note : 7,5/10 sur Livraddict.

16 commentaires:

  1. J'ai trouvé ce livre très sympa (étant une grande utilisatrice de twitter :D).
    Et comme toi, j'ai préféré les parties tweets à la partie narration, c'était plus intime et plus entraînant :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah c'est vrai que Twitter c'est pas mon truc !
      Merci de penser comme moi ça me rassure ;)

      Supprimer
  2. un super livre perso j'ai adoré et les allusion au série moi qui en raffole je m'amuser à essayer de retrouver de laquelle les personnages venaient !!
    et malgré le fait que je ne connais pas du tout Twitter je ne me suis pas du tout sentis perdu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça c'est super ! C'est vrai que je regarde les séries mais pas énormément ^^
      Je ne me suis pas sentie perdu bien au contraire ^^

      Supprimer
  3. Ancienne accro à Twitter, j'ai été très déçue perso et n'est pas du tout accrochée aux personnages :/.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah comme quoi... il ne peut pas plaire à tout le monde !

      Supprimer
  4. o-read-or-dead-o4 avril 2013 à 06:34

    J'aimerai vraiment le lire

    RépondreSupprimer
  5. Depuis sa sortie, ce livre me fait de l'oeil par sa couverture et son principe de tweet ^^ ! Avec ton avis et ceux d'autres, je ne comprends pas pourquoi je n'ai toujours pas craqué, car l'envie y est a chaque fois que je le vois ! Puis que tu dise que le message dégagé est le fait qu'il faut y croire, et bien ça me donne encore plus envie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolé de te répondre que maintenant je n'avais pas vu ton commentaire à l'époque...
      J'espère que tu pourras le lire :D

      Supprimer
  6. bonjour
    j'ai beaucoup aimer mais la fin je l'ai trouver je sais pas trop rapide je veux dire ils se voient enfin et hop il guéri de sa maladie dans la fouler

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut !
      Oui je comprends mais c'était mignon :)

      Supprimer