jeudi 12 juin 2014

Chronique : Panic : Le jeu de la peur de Lauren Oliver


Panic : Le jeu de la peur de Lauren Oliver. (Genre : Jeunesse).

Editions : Hachette
Prix : 18€ (Partenariat)
Année de parution française : 2014 (Sortie le 11 juin)
Année de parution originale : 2014
Titre version originale : Panic.

  .Résumé : « Les règles de Panic sont simples. Tout le monde peut participer. Mais il n’y aura qu’un seul vainqueur. » Carp, une petite ville minable de l’Etat de New-York. Chaque été, tous ceux qui viennent de terminer le lycée peuvent participer à « Panic », une succession d’épreuves plus dangereuses les unes que les autres. L’enjeu est de taille : une cagnotte de plus de cinquante mille dollars. Personne ne sait qui a inventé ce jeu, ni qui en fixe les règles… Manipulations, trahisons, révélations : cet été sera celui de tous les dangers.


  .Voilà un roman que j’avais hâte de découvrir ! Lauren Oliver est une auteure que j’apprécie beaucoup notamment grâce à sa saga « Delirium ». Ici, tout autre genre, toute autre histoire et même si la couverture est vraiment moche, le résumé était sincèrement alléchant. J’ai donc passé un super moment de lecture avec ce roman !

  .Lauren Oliver commence fort son roman parce qu’elle nous plonge directement au cœur du jeu « Panic ». Cela peut paraître au début déroutant, et ça l’a été pour ma part parce qu’on se demande ce qu’il s’y passe. Mais en y réfléchissant à deux fois, on voit alors que l’auteure nous met en scelle pour la suite et donne le rythme dès le départ. C’est un point positif indéniable pour l’histoire et ce début donne fatalement envie de continuer.

  .Dans « Panic », on va suivre deux personnages principaux. D’un côté il y a Heather, jeune fille de 18 ans qui n’a pas une enfance facile ni une famille solide. Elle devient attachante au fil du roman lorsque l’auteure nous la dévoile sous un nouvel angle. Au départ, j’ai senti une barrière entre elle et moi que l’auteure a su briser petit à petit. Heather va évoluer et la relation qu’elle entretient avec sa sœur cadette la rend plus réaliste et plus proche du lecteur. De l’autre côté il y a Dodge, qui m’a aussi bien plu et tout comme Heather l’auteur a su le rendre attachant par son évolution et son histoire personnelle. Dodge a une sœur handicapée avec laquelle il s’entend bien et pour laquelle il donnerait sa vie. Dodge est quelqu’un de droit dans ses baskets et veut remplir ses objectifs à coup sur. Ensuite il y a d’autres personnages secondaires comme Natalie, Bishop ou encore Anna qui vont tous jouer un rôle, autant dans Panic que dans la vie personnelle de Heather et Dodge.

  .Personnellement, j’ai trouvé le rythme de l’histoire bien mené. Lauren Oliver a cette faculté d’alterner les moments de jeu et les moments plus personnels de la vie des personnages. Bien que des fois ils soient entremêlés dans l’intrigue. Justement, cette dernière bien qu’addictive n’est pas en soi originale et nouvelle. Ce sont les personnages qui sont au centre de tout et ce sont leurs motivations qui vont faire évoluer l’intrigue. Le rythme est en fait renforcé par le mystère qui plane autour du jeu et des organisateurs. On se pose des questions sur le pourquoi du jeu ? Sur qui sont les organisateurs ? Comment réussissent-ils à obtenir des infos sur les candidats ? Même si j’ai eu des doutes sur l’implication d’un personnage dans « Panic » (qui s’est vérifié par la suite), les questions ne cessent de s’imbriquer et de s’amonceler.

  .Ce que je regrette cependant c’est l’absence du côté peur ou du côté panique. Je m’attendais à ressentir plus de choses avec les personnages et les épreuves mises en avant. Bien que les épreuves soient difficiles, je croyais qu’elles allaient l’être encore plus. Je ne sais pas, je pensais que j’allais être confiné avec les candidats (une sorte de huis clos), que j’allais ressentir beaucoup plus de choses les concernant. Que le livre allait être centré sur les épreuves en elle-même et pas sur la vie privée des personnages en plus. Je m’attendais vraiment à ce que le jeu soit plus mis en valeur et c’est ce que je regrette un peu.

  .La plume de l’auteure joue absolument dans cette histoire. Bien qu’elle mette une barrière entre le lectorat et les personnages à cause de la narration à la troisième personne, elle rend le roman addictif. J’ai tout le temps eu envie de tourner les pages et de savoir ce qu’il allait se passer. Lauren Oliver a cette faculté d’écrire extrêmement bien pour notre plus grand plaisir. Ce n’est pas une écriture recherchée ou poétique mais elle va droit au but, retire l’essentiel et fait des descriptions tellement réelles qu’on s’y croirait. Et pour ça je lui tire mon chapeau parce que sans son écriture, le roman n’aurait pas été le même.

  .En conclusion, je vous recommande fortement « Panic ». Même si la narration à la troisième personne met au début une barrière entre nos personnages et le lecteur, Lauren Oliver arrive à nous les rendre attachants. Bien que l’histoire ne soit pas en elle-même originale, le rythme et la plume de l’auteure addictive rehausse le niveau et l’histoire tient la route. Le final est explosif et l’après « Panic » se termine par une note positive par l’évolution spectaculaire des personnages. C’est un roman addictif que vous ne pourrait pas lâcher, je vous le promets !

.Ma note : 8/10

Merci à William et aux éditions Hachette BlackMoon pour ce partenariat !

16 commentaires:

  1. J'ai aussi beaucoup aimé ce livre ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Ton avis me tente bien. Même si j'appréhende un peu pour l'univers... Bref je pense que je vais attendre un peu pour me le prendre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est gentil ! N'oublies pas que c'est un univers réaliste hein ;)

      Supprimer
  3. Très jolie chronique il le tente énormément! Bonnes lectures :) bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, j'espère qu'il te plaira si tu le lis ;)
      Bisous !

      Supprimer
  4. Celui-ci il me le faut absolument vu que j'ai adoré Delirium et deux de ses autres livres (le premier Lily et Po et Le dernier jour de ma vie), je ne doute pas donc qu'elle sera me plaire avec son nouveau livre :) ! Puis, comparé à toi, j'aime bien la VF : elle n'est peut-être pas si jolie que la couverture originale, mais les couleurs sont jolies (peut-être juste que ça ne donne pas la même ambiance...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah si tu as adoré alors fonce parce que c'est trop addictif :D
      En fait je n'aime pas la cover VF parce qu'elle est déjà reprise en VO pour la série "House of Night"... ^^

      Supprimer
  5. Il ressemble un peu à Addict de la Collection R, non ?
    PS: je ne l'ai pas lu ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas lu non plus lol ^^ Mais il est dans ma PAL !

      Supprimer
  6. J'avais bien aimé les deux premiers tomes de Delirium. Pourquoi pas tenter celui-ci ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as aimé celui-ci devrait surement te plaire alors !

      Supprimer
  7. Je n'ai pas encore lu "delirium" mais cette saga me tente beaucoup depuis longtemps. C'est une saga aussi ou c'est juste un roman ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici c'est juste un tome unique donc c'est hypra cool :D

      Supprimer