mardi 31 mars 2015

Chronique : L'Elite - Tome 2 : Sous surveillance de Joëlle Charbonneau


L’élite – Tome 2 : Sous surveillance de Joëlle Charbonneau. (Genre : Dystopie).

Editions : Milan
Prix : 13,90€ (Partenariat)
Année de parution française : 2015
Année de parution originale : 2014
Titre version originale : The Testing, Book 2 : Independant Study.

  .Résumé (SPOILERS SUR LE TOME 1 !) : Avant. Avant, Cia menait une vie simple auprès des siens. Et puis, il y a eu le Test. Cia l’a réussi. Elle est entrée à l’université, prête à appartenir à l’Elite. Mais elle sait. Elle sait que beaucoup sont morts, que le gouvernement condamne les plus faibles. Maintenant, Cia doit faire un choix. Le bon.


  .« L’Elite » est une série qui ne cesse de me surprendre. Le tome 1 est déjà passé à un cheveu du coup de cœur. Chose qui se répète encore une fois avec ce tome 2 ! C’est une trilogie qui n’a rien à envier à « Hunger Games » ou aux autres dystopies. Katniss n’a qu’à aller se rhabiller ! Franchement, je préfère largement les couvertures françaises que celles en VO ! Ici, on sent bien que la surveillance est palpable. Le résumé fait écho à la fin du tome 1 et j’avais fortement envie de dévorer ce bouquin. Chose faite… et j’ai A-DO-RÉ !

  .Si le début comment bien, il m’a fallu un ou deux chapitres pour me m’acclimater de nouveau à l’ambiance et aux personnages. Une fois que tout était bon, j’étais à fond dès le début. Pris dans les descriptions, dans les pensées de Cia et dans ses réflexions. Une chose est certaine, on commence doucement pour monter crescendo. Et l’auteure sait y faire, elle excelle ! Un très bon début, qui permet de se remémorer les faits du tome 1, tout en avançant dans l’histoire.

  .En ce qui concerne Cia… je l’adore, je l’admire, je la vénère ! Elle rentre sans hésiter dans mon top des héroïnes de dystopie que j’aime par-dessus tout. Katniss avait déjà mis la barre très haute mais là, Cia est son égal à coup sur ! Notre protagoniste nous offre un caractère de dingue et une réflexion psychologique de malade. En plus d’être intelligente et intuitive, Cia ne laisse pas ses sentiments de côté. Elle sait allier les deux à la perfection, c’est un atout considérable au sein de l’Université. Le fait est que Joëlle Charbonneau en fait un personnage extraordinaire. Elle est travaillée autant psychologiquement que personnellement. Ses intentions paraissent naturelles mais sont le fruit d’un travail en amont incroyable. Je vous invite à la découvrir parce que Cia n’est pas une héroïne comme les autres. Son tempérament lui permettra d’être plus combative que n’importe qui. J’ai vraiment laissé les personnages secondaires de côté volontairement. Je voulais vraiment mettre Cia en avant parce que l’histoire se construit autour d’elle.

  .Le rythme est dingue de chez dingue. Les chapitres ne sont ni trop courts, ni trop longs. Ils s’enchaînent bien et permettent au lecteur de vite tourner les pages. Au fil de l’histoire et de l’intrigue, beaucoup d’évènements vont se faire ressentir. De nouveaux tests, de nouvelles épreuves, des choix cruciaux, un stage pour l’avenir. C’est aussi le florilège de toute une série de révélations sur des personnages secondaires. On va de surprises en surprises, en étant pris dans cette lecture infernale… un vrai page-turner. Même si l’intrigue est bien mise en place et qu’il se passe pas mal de choses, ce tome 2 est un tome de transition. L’avancée majeure arrive vers la fin et c’est peut-être le seul bémol de cette lecture.

  .L’univers dépeint par l’auteure est plus mis en avant. On en sait plus sur le côté politique, sur les choix qui sont effectués. On sait plus ce qui se passe dans les coulisses et qui tire les rênes pour le test. L’ancienne époque, celle des guerres, est aussi mieux expliquée. On en apprend plus et on découvre davantage de terres au sein de ces anciens USA. Je trouve que c’est une dystopie qui a sur tirer ses ficelles de par son originalité et par ses règles strictes presque impossibles à transgresser.

  .Le style de l’auteure est wouaahh ! Comme je l’avais dit dans le 1er tome, la traduction d’Amélie Sarn est juste exceptionnelle. En VO, je ne sais pas si le roman est aussi haletant et prenant mais là, c’est le cas. On est pris dans l’action, dans les tensions. Cia se méfie de toute le monde et on fait comme elle, on est sur le qui-vive, prêt à se retourner pour savoir si on est épié. Totalement en stress et sur ses gardes… un truc de malade. Comme dans le tome 1, la fin est juste incroyable. Joëlle Charbonneau balaie nos certitudes d’un revers de main. Tout est à refaire et à bâtir, le chemin est encore long dans la quête que mène Cia et ses acolytes.

  .Comment ne pas vous recommander cette série. Il m’a manqué ce petit quelque chose qui aurait fait de ce livre un coup de cœur. Cependant, il a des atouts indéniables pour permettre au lecteur de passer un excellent moment. Une héroïne forte et intelligente. Un univers bien maîtrisé et mis en avant au fur et à mesure de l’histoire. Une tension à son comble avec des révélations dingues. Et puis l’écriture fait qu’on ne décroche pas de ce livre… J’ai hâte de lire le tome 3 pour avoir les réponses à mes questions encore en suspends !

.Ma note : 8,5/10.

Merci à Elodie et aux éditions Milan – Macadam pour ce partenariat !

6 commentaires:

  1. Superbe chronique :) Tu m'avais déjà convaincue de lire le premier tome (qui attend
    toujours bien sagement dans ma wish list, honte à moi) mais alors là j'ai encore plus envie de commencer cette série :)
    Bonne nouvelle lecture :)
    Bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mercii !
      Il faut trop le liiiire ahah :D
      Merci bisous !

      Supprimer
  2. Tu me donne trop envie d'allez acheter le tome 2 avec cette superbe chronique :D

    RépondreSupprimer
  3. Amélie Sarn...une bonne traduction ? Les deux livres comportent une montagne de fautes, que ce soit au niveau de l'orthographe, de la conjugaison ou du script de base. Un bon livre mais peut-être dénaturé par la traduction justement ?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chacun son avis au niveau de la traduction ! Personnellement je n'ai pas trouvé de faute d'orthographe ;)
      Je ne pense pas qu'il soit dénaturé, je l'ai trouvé captivant et prenant... pour moi très fluide !

      Supprimer