vendredi 22 mai 2015

Chronique : Geek Girl - Tome 3 de Holly Smale


Geek Girl – Tome 3 de Holly Smale. (Genre : Jeunesse).

Editions : Nathan
Prix : 16,90€ (Partenariat)
Année de parution française : 2015
Année de parution originale : 2014
Titre version originale : Geek Girl, Book 3 : Picture Perfect.

  .Résumé : Harriet a un petit copain merveilleux, des amis géniaux et elle entre dans quelques jours au lycée, autant dire qu’elle est HEU-REUSE ! Mais son bonheur est de courte durée car son père a trouvé du travail… à New-York ! En l’espace de vingt-quatre heures, elle quitte l’Angleterre et se retrouve dans une ville triste et perdue de la grande banlieue new-yorkaise.


  .La série Geek Girl, je l’apprécie beaucoup. Notamment parce qu’on passe toujours un bon moment en compagnie d’Harriet. C’est en plus une lecture sans prise de tête, fraîche, vivifiante et plaisante… que demander de plus. La couverture est comme les deux premières. Aguicheuse et attirante ! Je savais que j’allais suivre une fois de plus les déboires de ce mannequin-geek. Du coup, je n’ai pas lu le résumé. J’ai au final, comme je l’attendais, passé une très bonne lecture !

  .Dès le début on se sent proche des personnages. L’auteure fait des rappels importants pour les petits oublis qu’on aurait pu avoir concernant les tomes précédents. On rentre de suite dans le bain et on arrive vite au résumé. En tout cas, l’auteure ne perd pas de temps et c’est fort appréciable. On retrouve Harriet, sa famille, ses amis et son amoureux… pour de nouvelles aventures toujours plus folles. Sauf que dans ce tome, Harriet s’exile à New-York avec sa famille… ce qui va rendre les choses plus difficiles.

  .Les personnages ont tous un petit peu de piquant, ce qui les rend intéressants et drôles. Harriet est toujours égale à elle-même. Sauf que pour ces 16 ans, elle a décidé d’être plus adulte et de se prendre en main. Mais on voit vite que derrière cette façade d’adulte, c’est encore une jeune ado. Une jeune ado qui se pose beaucoup de questions sur les relations qu’elle peut avoir avec son cercle familial. Tout comme avec ses amis ou son chéri. Harriet est très attachante par son côté « Mme je sais tout »… c’est le côté que je préfère chez elle. Arrive ensuite sa famille qui est plus présente dans ce tome et c’est appréciable. Chacun a sa personnalité et mêmes s’ils sont moins travaillés, ils permettent à Harriet d’évoluer. Nick comme ses amis d’Angleterre sont plus en retrait dans ce tome. Vient enfin de nouveaux personnages qui vont faire tourner Harriet en bourrique… ce qui amène à l’intrigue quelques péripéties.

  .Le rythme est toujours aussi top ! Les chapitres sont excessivement courts. Et même si le livre fait 420 pages, elles s’avalent facilement. L’écriture est grosse, il y a beaucoup de dialogue et peu de narration. Même si Harriet réfléchit beaucoup. Le roman est toujours fluide pour nous permettre d’accrocher à l’histoire. Et puis on se sent bien, du coup on tourne les pages sans s’en rendre compte. Après, je regrette que l’intrigue soit un peu la même chose. Harriet qui se pose trop de questions sur un thème alors qu’on sait pertinemment que c’est le contraire. Dommage.

  .Ce que j’avais adoré dans les deux premiers tomes c’est la découverte du milieu de la mode avec le caractère geek d’Harriet. Cependant ici, si on a un petit passage au sein d’un shooting photo, on s’arrête là. Il m’a manqué le côté sophistiqué que j’avais tant adoré précédemment. En même temps, l’auteure nous fait découvrir New-York à travers l’intelligence d’Harriet et ce n’est pas plus mal. Ce que j’adore avec Holly Smale, c’est que ses romans ont toujours une réflexion profonde. Surtout pour ses fins. On se rend toujours compte qu’on en revient aux essentiels : la famille, les vrais amis et les amours. Elle met en avant des valeurs qui me sont chères, c’est pour ça que le roman arrive toujours à me toucher.

  .Le style d’écriture de l’auteure n’est pas particulièrement travaillé. Mais je reconnais toujours que les recherches concernant tous les sujets qu’aborde le livre doivent être dures. Cependant, sa plume arrive à me toucher dans les moments où les sentiments sont mis en avant. Et je la félicite pour ça. Pour un roman jeunesse, j’ai réussi à avoir de l’empathie pour Harriet et c’est fort. La fin est toute mignonne. Je ne sais pas vraiment comment la suite (qui sort en juillet) va s’orienter, mais j’ai hâte de la lire ! C’est en tout cas une série que je vous recommande fortement pour être une lecture plaisante et sans prise de tête.

.Ma note : 8/10.

Merci à Samia et aux éditions Nathan pour ce partenariat !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire