mardi 16 juin 2015

Chronique : Red Rising - Tome 1 de Pierce Brown


Red Rising – Tome 1 de Pierce Brown. (Genre : Science-fiction, Jeunesse).

Editions : Hachette
Prix : 18€ (Partenariat)
Année de parution française : 2015 (Sortie le 17 juin)
Année de parution originale : 2013
Titre version originale : Red Rising, Book 1.

  .Résumé (REDUIT POUR PLUS DE SURPRISES !) : Darrow n’est pas un héros. Tout ce qu’il souhaite, c’est vivre heureux avec l’amour de sa vie. Mais les Ors, les dirigeants de la Société, en ont décidé autrement. Ils lui ont tout enlevé : sa raison de vivre, ses certitudes, jusqu’à son reflet dans le miroir. Darrow n’a plus d’autre choix que de devenir comme ceux qui l’écrasent. Pour mieux les détruire.


  .En ce moment, on n’entend plus que lui sur la blogo. « Red Rising » est à coup sur un livre qui attirera le lecteur fan de dystopie. Il ne révolutionne pas le genre, mais son univers est assez original pour plaire. J’avais hâte de me faire mon propre avis puisqu’il y a de nombreux coup de cœur sur cet ouvrage. En tout cas, j’adore la couverture, juste magnifique. Personnellement je n’avais pas lu le résumé et j’ai bien fait parce qu’il spoile un peu beaucoup dans l’avancée de l’histoire. J’ai passé un excellent moment de lecture, malgré quelques points mitigés.

 .Franchement, j’ai de suite été absorbé par ma lecture. L’histoire, le style d’écriture, les personnages, tout m’a semblé magnétique au possible. On découvre une communauté, une famille, des règles… j’étais avide de savoir, très curieux. Pierce Brown nous présente son personnage, son métier de fossoyeur et sa famille. Et je me suis rendu compte très vite que ce roman est limite du young-adult. Je vous expliquerai plus tard pourquoi. En tout cas, un début qui soulève des questions et la curiosité du lecteur !

  .Darrow est un personnage complexe que l’auteur a développé. C’est un homme qui va peu à peu ouvrir les yeux sur sa condition et sa couleur. Notamment grâce à un personnage qui lui est proche. Il va évoluer et se révéler être un adversaire redoutable, endurant, combatif et téméraire. Il a aussi un caractère de feu. Il est prêt à tout pour réussir son objectif. Les autres personnages sont plus secondaires. Comme il y en a pas mal je ne vais pas tous les développer. Mais je dirai qu’ils portent Darrow dans le récit. Aussi bien pour lui mettre des bâtons dans les roues que pour le soutenir. Et puis il y a les personnages secondaires avant et après sa transformation. Chose que vous devez à tout pris découvrir.

  .Le rythme est ce qui a le plus pêché selon moi. Pendant les deux premières parties, soit 180 pages, j’ai été à fond. Les chapitres ne sont pas très longs. Il se passe énormément de choses dans la vie de Darrow. Sa prise de conscience, sa transformation, son but à atteindre. Et lorsqu’il rentre à l’institut, j’ai trouvé qu’on s’éternisait trop sur des détails. Que l’auteur aurait largement pu réduire le roman de 80 pages. Il aurait du aller plus vite. Il y a des moments où je me suis ennuyé et où je me disais : « punaise quand est-ce qu’il va y avoir un truc de fou ? » Tout ce qui se passe dans « l’arène » m’a paru assez long et c’est dommage.

  .L’univers est quant à lui intéressant et original. J’ai aimé ces castes de couleurs ainsi que leurs propres fonctions. J’ai apprécié en savoir plus au niveau des Rouges, des Ors et de la hiérarchie mise en place. C’est une dystopie qui a ses propres règles, ses propres limites et bien sur, ses propres problèmes. L’auteur a vraiment dû travailler d’arrache pied pour définir tout ça. C’est tellement complexe et dense. Je lui tire mon chapeau parce qu’à aucun moment je ne me suis senti perdu. J’ai vraiment hâte d’en savoir plus sur les Ors, qui est le côté que j’aurai aimé connaître le plus dans ce 1er tome ! Surtout, l’auteur n’hésite pas à être violent dans son histoire. C’est pour ça que classer ce livre comme de la jeunesse peut être limite.

  .La plume est assez spéciale. En effet, Pierce Brown a un style narratif et détaillé. Certes il y a des dialogues mais parfois il s’attarde sur des points minuscules qui n’ont pas d’importance. C’est peut-être aussi pour ça que le rythme m’est apparu moins bon. C’est un tout cas une plume qui vous rend addictif au livre. Point non négligeable ! La fin m’a beaucoup plu parce que Darrow fait un choix culotté. Mais même s’il est tiraillé, il est obligé de le faire pour suivre son objectif et briser ses chaînes ! Un tome 1 que je vous recommande fortement malgré les points négatifs soulevés.

.Ma note : 7,5/10.

Merci à Betty et aux éditions Hachette pour ce partenariat !

13 commentaires:

  1. Je veux ce roman! Je veux ce roman! Je veux ce roman! Je pense que c'est assez clair ;) le résumé me fait beaucoup penser à Red Queen pour lequel j'ai eu un immense coup de cœur donc je l'attends au tournant :) hâte de pouvoir l'acheter :) veinard de l'avoir eu en partenariat ;)
    Bonne prochaine lecture :)
    Bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira avec les attentes que tu as ^^ ! Il sort demain tu pourras bientôt l'acheter :) Merci bisous !

      Supprimer
  2. Ah oui, on commence beaucoup à voir ce roman, c'est la deuxième fois que je lis une chronique dessus aujourd'hui :) En tout cas, c'est tentant (même si je me dis, encore une saga! haha)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais encore une trilogie mais bon si c'est bien on s'en prive pas hihihi ^^

      Supprimer
  3. J'ai adoré du début à la fin et j'ai vraiment hâte de lire la suite ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis plus mitigé mais la suite me tente bien évidemment :D

      Supprimer
  4. Perso j'ai adoré du début à la fin! C'est très stratégique, les personnages contribuent largement à la richesse de ce roman. j'ai plus que hâte de lire la suite!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi les goûts et les couleurs !
      Je lirai aussi la suite pour voir ce que ça donne, je n'aime pas juger les séries sans avoir lu au moins deux tomes :) On verra ^^

      Supprimer
  5. j'ai passé un bon moment avec Red Rising :)

    RépondreSupprimer
  6. J'ai beaucoup entendu parler de ce livre et j'ai donc finis par me tourner vers lui en vacance. Mais j'ai ressenti exactement la même chose que toi au niveau de ce qui se passait dans l'arène et je ne l'ai finalement pas fini (il faut dire que j'en avais d'autres avec moi que je voulais vraiment lire). Du coup ça me réconforte de ne pas être la seule!! :)

    RépondreSupprimer