mardi 28 juillet 2015

Chronique : Absences de Lauren Oliver


Absences de Lauren Oliver. (Genre : Contemporain).

Editions : Hachette
Prix : 18,90€ (Partenariat)
Année de parution française : 2015
Année de parution originale : 2015
Titre version originale : Vanishing Girls.

  Résumé : Dara et Nick étaient inséparables. Mais depuis l’accident de voiture qui a défiguré la belle Dara, Les deux sœurs se sont sensiblement éloignées. La vie de Nick bascule définitivement quand sa sœur disparaît, laissant derrière elle un message énigmatique. En fouillant dans sa mémoire et dans le passé de sa sœur, Nick décide de mener l’enquête.


  J’adore les romans de Lauren Oliver. Quand j’ai vu qu’ « Absences » allait être édité en français, j’ai sauté sur l’occasion pour le lire. J’ai adoré les deux premiers tomes de « Delirium », j’ai adoré « Le dernier jour de ma vie » et j’ai adoré « Panic »… Je devais donc lire « Absences » impérativement pour me faire une idée. La couverture est presque similaire à la VO et je trouve que le travail effectué sur le bouquin est magnifique. Le résumé, je l’avais survolé mais le titre en VO était parleur. Du coup, je me suis lancé et j’ai encore une fois adoré !

  Le petit prologue m’a paru assez mystérieux mais aussi révélateur de l’ambiance générale du roman. Le début pourrait être banal si ce n’était pas Lauren Oliver à l’écriture. Elle nous fait une petite présentation des sœurs, de ce qui leur est arrivé, de leurs problèmes. Très vite, je me suis rendu compte qu’une chose clochait. Qu’il me manquait un élément. J’ai douté un moment… je suis même revenu en arrière dans ma lecture pour voir si j’avais tout compris. Finalement, l’auteure arrive tellement bien à noyer son poisson, qu’on continue de lire sans trop se poser de question ! Elle est tellement forte.

  Pour les personnages, je ne dirai pas qu’on s’attache à eux comme si on s’attachait à des personnages d’une histoire d’amour. C’est beaucoup plus complexe que ça. Lauren Oliver nous rend attachant Dara et Nick par les conflits qu’il y a entre elles. Mais aussi par les tensions, les non-dits, les fuis moi je te suis, suis moi je te fuis. Cette relation très complexe qu’entretienne les sœurs est limite malsaine. Avant, elles s’adoraient, maintenant elles se détestent. Ce contraste on va le retrouver tout au long du roman. Nick est l’aînée, c’est la fille qui ne fait aucun faux pas, qui travaille bien à l’école. Dara a seulement 11 mois d’écart avec sa sœur mais c’est la fille fofolle qui a touché à la drogue et qui s’en fout du lycée. Des opposés qui s’attiraient mais qui ont fini par se repousser.

  Le rythme est absolument dingue de chez dingue ! Déjà, on a une alternance de points de vue entre Dara et Nick, ce qui rend l’intrigue vraiment palpitante. Ensuite on a parfois, des textos envoyés, mais aussi des mails et des courriers à d’autres personnages. Ce qui rend l’histoire plus intéressante. On se pose plein de questions sur l’accident des sœurs. Sur l’origine de cet accident mystérieux. La seule chose que je regrette vraiment, c’est que Dara disparaît trop tardivement dans le roman. On nous annonce sa disparition dans le résumé. Je m’attendais donc qu’au bout de 100 pages, elle ne soit plus là. Mais c’est seulement au bout de 250 pages que son absence apparaît. Pour autant, ça n’empêche pas la lecture d’être agréable et addictive.

  Lauren Oliver a su dans ce genre particulier tirer son épingle du jeu. Parce que l’intrigue se construit, on pense à des choses, on fait des suppositions. Une petite fille va disparaître juste avant la disparition de Dara et ça nous rend curieux en fait. Au final, on avait la solution sous les yeux. Mais l’auteure a réellement le truc en plus qui nous emporte et qui nous fait tout oublier. Un peu comme dans « Le dernier jour de ma vie », elle réussi à nous surprendre avec des twists de dingues ! Tout est pensé, précis, concis, rien ne déborde, jusqu’à l’explosion ultime.

  La plume de Lauren Oliver est toujours autant addictive. Je ne sais pas comment elle s’y prend pour écrire mais on ne peut qu’avaler les mots qu’elle laisse sur le papier. Déjà que l’histoire était prenante, mais le style d’écriture en rajoute une couche ! Et puis cette fin quoi ! Mais ce n’est pas possible de faire une fin comme ça. Quand on sait vraiment ce qu’il s’est passé lors de l’accident… Le pourquoi de l’absence de Dara et le pourquoi du message mystérieux sur son journal intime. C’est juste fou que l’auteure ait pensé à ça ! Pourtant, ce n’est pas nouveau dans le genre. Mais elle réussi à merveille son retournement de situation finale ! Si vous n’êtes pas encore convaincu par le nouveau roman de Lauren Oliver, faites moi confiance et foncez !!

Ma note : 8,5/10.

Merci à Betty et aux éditions Hachette pour ce partenariat !

6 commentaires:

  1. Intéressant.... Peut-être un peu trop contemporain pour moi et puis les conflits entre soeurs c'est déjà à la maison alors pas trop envie d'en retrouver dans un livre mdr ;)
    Mais ta chronique donne envie d'en savoir plus et la couverture est très belle, celle en VO m'avait déjà beaucoup plue :)
    Bonne prochaine lecture :) Bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très intéressant hihihi ! Non mais les conflits sont sous-jacent tu verras si tu le lis :)
      Merci bisouus :D

      Supprimer
  2. Coucou !
    J'avais moyennement aimé "Délirium" (tome 1) de l'auteur mais lui avais donné une seconde chance avec "Le dernier jour de ma vie": j'ai adoré ! Je vais sans doute reprendre la saga "Délirium", elle pourra me surprendre, qui sait ?
    En tout cas, ce livre était déjà dans ma wishlist mais là, ton avis me donne encore plus envie ^^ Il y a aussi "Panic" qui m'intrigue beaucoup !
    Très bonne chronique, on sent que tu as aimé ;)
    Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou !
      J'avais aussi beaucoup aimé "Le dernier jour de ma vie", j'avais à l'époque trouvé ce roman dingue, surtout par cette fin... "Panic" j'ai aussi adoré, livre très prenant :D
      A toi de voir pour "Delirium" essaie de tenter une nouvelle fois !
      Avec "Absences" je pense que tu seras surprise ! En tout cas c'est du très bon Lauren Oliver ! Bonne lecture ;)

      Supprimer
  3. Bonjour à tous!
    J'ai lu la trilogie "Delirium" que j'ai réellement appréciée ainsi que "Panic","Le Dernier jour de ma vie" et "Absences" et je peux affirmer que je n'ai encore jamais été déçue de Lauren Oliver. J'admire sa capacité à nous brouiller l'esprit,tout en nous laissant des indices ici et là,et jouer avec nos nerfs et notre patience pour enfin dévoilée d'une manière unique à elle-même le dénouement de ces récits. Elle clôture ses histoires en veillant bien à prendre en compte chaque élément afin de ne rien omettre. Ainsi, nous, les lecteurs, nous attachons au cadre spatio-temporel du récit et ses personnages(elle a également un talent pour communiquer les sentiments de ceux-ci).
    Ces oeuvres deviennent un mélange de plusieurs genres(comme par exemple dans "Absences" où nous pouvons passer d'une simple romance à un thriller pour terminer par un drame psychologique) et de narrateurs, ce qui est assez intéressant car du coup differents points de vue sont exposés.
    En définitive, je suis vraiment ravie d'avoir découvert cet auteur. J'attends avec impatience la publication de son prochain ouvrage!

    RépondreSupprimer