jeudi 12 novembre 2015

Chronique : La mort est une femme comme les autres de Marie Pavlenko


La mort est une femme comme les autres de Marie Pavlenko. (Genre : Fantastique, Contemporain).

Editions : Pygmalion
Prix : 16€ (Lecture commune)
Année de parution originale : 2015.

  Résumé : Imaginez un monde où personne ne s’éteint. Imaginez un service de soins palliatifs où personne ne succombe. Imaginez un univers où la mort en a ras la faux et fait un burn out. Emm n’en peut plus. Un matin, elle s’arrête et s’assoit. Ses bras sont de plomb, elle pèse une tonne, elle ne peut plus se lever. En se laissant aller à son spleen, elle rencontre Suzie, une jeune femme dont la gentillesse va l’émouvoir. Commence alors un périple extraordinaire au cours duquel Emm va découvrir la richesse de la nature humaine.


  Si la mort décidait de faire un burn out, comment le monde réagirait-il ? Le nouveau livre de Marie Pavlenko est complètement différent de ce qu’elle a pu écrire avant. Avec « Le livre de Saskia » et « Marjane » on était dans du fantastique. Avec « La mort est une femme comme les autres », on tombe dans un registre plus adulte. Le fantastique est mis de côté et c’est l’humour qui prend le dessus. La couverture réalisée par Pygmalion est très sympathique. Le seul bémol de l’objet livre, c’est son prix… Au final j’ai passé un agréable moment de lecture !

  Dans le prologue, on suit une famille à l’hôpital qui assiste aux derniers moments d’un être cher. Le couac c’est qu’on injecte une forte dose de morphine pour laisser partir la personne… mais son cœur ne s’arrête pas ! Comment est-ce possible ? Dès le chapitre 1, on va faire la rencontre d’Emm et là, on va comprendre pourquoi. Les premiers échangent avec sa Faux vont donner le ton. Le lecteur ne peut être que curieux de continuer à lire. Je me suis moi-même demandé comment le monde allait faire si personne ne mourrait…

 Le personnage le plus charismatique de ce roman c’est Emm, la mort en personne. J’ai complètement adoré son caractère et sa façon d’agir. Elle est complètement barrée, sans gêne et franche. D’ailleurs sa franchise amènera les autres à se demander si elle ne débarque pas d’une autre planète. Ça se comprend parfaitement vu son manque d’expérience en tout ! Mais Emm est une femme (oui, oui la mort est une vraie femme : avec une poitrine et une tenue sexy), qui va évoluer dans ce roman. Si au départ on la trouve déprimée, au contact de Suzie et Anatole elle va avoir des déclics qui vont la faire grandir. Suzie et Anatole sont donc deux personnages aussi importants dans l’histoire. Tout comme la mère d’Anatole d’ailleurs. Vous allez vous pisser de rire tellement sa chère maman est envahissante ! Je ne vous en dis pas plus, je vous laisse découvrir par vous-même cette histoire avec ce trio hors du commun.

  Bon soyons clair, ça se lit beaucoup trop vite ! Le bouquin se finit alors qu’on aurait envie de rester encore avec Emm et ses acolytes. Marie Pavlenko a pris le parti d’écrire à la troisième personne. Personnellement ça a fonctionné alors que je préfère les narrations en « je ». Ces points de vue différents apportent une richesse importante au récit. On sait comment les autres se perçoivent, on sait ce qu’ils pensent chacun d’eux. Ce sont trois visions qui ne forment qu’un tout et ça se complète super bien. Les chapitres sont aussi courts et puis l’humour que dégage Emm est vraiment hilarant. On veut toujours plus de blagues, de situations cocasses, de franchise malvenue. On veut surtout plus d’innocence et de naïveté de la mort malgré son boulot qui existe depuis le commencement. Ce maelstrom matche parfaitement !

  Maintenant que je vous ai dit ça, vous allez me répondre que c’est un livre pour rire, point final. Mes amis détrompez-vous, c’est mal connaître Marie Pavlenko de dire ça. A travers les yeux d’Emm, on perçoit la société comme le verrait un nouveau-né. L’auteure dénonce une société qui en veut toujours trop. Des citoyens qui ne sont jamais content et qui beugle pour 5€. Des personnes égoïstes, nombrilistes, qui ne pensent qu’au profit et à leur petit bien être. Et tout d’un coup, il suffit de tomber sur la bonne personne. Celle qui nous porte un peu d’attention, celle qui nous offre un kebab à 5€, celle qui rend notre vie un peu plus intéressante et palpitante. En fait, LA personne qui malgré sa santé ou ses conditions de vie va être derrière l’autre pour l’aider et le réconforter. J’ai trouvé ce message très beau, subtil et délicat. A travers les « premières fois » d’Emm, l’auteure nous fait réfléchir. Comment peut-on améliorer notre monde en étant moins tourné sur soi-même ?

  Le point fort des romans de Marie Pavlenko c’est son écriture : simple, fluide, efficace. Je n’ai pas cessé de penser en lisant qu’elle avait dû s’éclater à l’écrire. Parce qu’elle s’est lâchée, elle n’a pas lésiné sur les blagues, les mots grossiers ou les métaphores à deux balles. C’est un livre complètement loufoque qui vous fera passer un agréable moment. Et puis cette fin avec cet épilogue. Tellement bien trouvé ! Dans les livres de Marie, il n’y a jamais de coïncidence, tout est lié. Et la fin se termine par une scène qui donne le smile… Que vous dire à part qu’il faut lire ce bouquin. Si vous ne voulez pas l’acheter à cause du prix, faites-vous le offrir ! Le seul bémol en fait… c’est que c’est trop court. Je chipote, je chipote !

Ma note : 9/10.

La chronique de Momoko pour cette lecture commune : ICI.

2 commentaires:

  1. Ah la la ! Je me rend compte qu'a chaque nouveau livre de Marie, on en revient à avoir les mêmes ressentis. C'est complètement FOU ! Il faut dire que Marie à un talent dingue que j'admire énormément ! Pour ça et pour le bonheur qu'elle me transmet à chaque fois, je serai TOUJOURS DERRIÈRE ELLE !
    Un fois de plus cette chronique est excellente ! Et cette LC était au TOP ! Vivement la prochaine ! Bisous ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que presque à chaque LC on a un avis similaire ! ^^
      Ce livre changeait des sentiers battus mais je crois que Marie a eu raison de l'écrire hihi !
      C'était top !
      Bisous et à très vite pour la prochaine LC <3

      Supprimer