dimanche 22 novembre 2015

Chronique : Le pacte des menteurs de Rebecca Whitney


Le pacte des menteurs de Rebecca Whitney. (Genre : Thriller, Suspense).

Editions : Denoël
Prix : 20,50€ (Partenariat)
Année de parution française : 2015
Année de parution originale : 2015
Titre version originale : The Liar’s Chair.

  Résumé : Rachel et David sont l’image même du jeune couple heureux et comblé. Une belle maison à Brighton, une société de production florissante… Jusqu’à cette nuit où Rachel, au volant de sa voiture, cause la mort d’un homme. Un pacte terrible va alors lier les époux à jamais, et les apparences si bien préservées commencent à se fissurer. David et Rachel tentent de reprendre le cours normal de leur existence, mais Rachel, rongée par la culpabilité, se laisse happer par une spirale autodestructrice qui attise les obsessions les plus sombres de David, manipulateur et possessif, et fait remonter en elle des souvenirs d’enfance longtemps refoulés. Rachel parviendra-t-elle à affronter son douloureux passé et à trouver l’absolution pour son crime ?


  Lorsqu’on m’a proposé de lire ce livre, j’ai été fort intéressé. Un thriller à suspense avec des mensonges et des secrets… ce sont des livres qui en général retournent le cerveau. Cela me permettait aussi de découvrir une parution des éditions Denoël. Cette maison d’édition à la réputation de publier des livres intéressants. La couverture du roman est vraiment originale. Même si ça reste un énième visage, le côté puzzle est intriguant. Le titre m’a attiré, tout comme le résumé que j’avais vite fait parcouru. Tout était réuni pour que je passe un bon moment, mais « Le pacte des menteurs » n’a pas tenu ses promesses.

  Pourtant dès les 2 premiers chapitres, on arrive vite à la mise en place du résumé. Rachel va percuter avec sa voiture un sans abri et va le tuer. La construction de l’histoire est intéressante et on apprend petit à petit à s’immiscer dans le couple David-Rachel. La descente aux enfers de cette dernière va arriver progressivement. Cependant, j’ai vite compris que le roman allait être difficile à lire. Beaucoup de choses m’ont dérangé et je ne sais pas si je retenterai un roman de Rebecca Whitney. Je vous explique pourquoi.

  Le premier souci c’est que je ne me suis pas attaché à Rachel. Si vers la fin j’ai quand même eu de la compassion pour ce qui lui arrivait, ça ne l’a pas fait avec moi. Déjà, l’auteure aurait dû prendre plus de temps à la présenter : son couple, son histoire, ses passions, son travail et ses aspirations. J’ai trouvé que l’auteure n’en faisait pas assez et qu’elle disséminait les pièces du puzzle partout dans le roman. Une stratégie qui rend l’histoire un peu fouillis et mal construite. Et puis Rachel a parfois fait des choses qui m’ont dépassé. David n’est clairement pas le personnage le plus cool du roman… bien au contraire. Je pense qu’il y avait un potentiel incroyable à le développer plus. J’aurai préféré que l’auteure se concentre sur le couple, en faisant voir à son lecteur les faiblesses et les vices dont il dispose. En faisant intervenir plusieurs autres personnages, cela a rend le tout moins net et on perd en intensité. Quant à Will, pauvre homme rejeté par tous, roue de secours de Rachel, je ne me suis pas attaché à lui. Les personnages étaient là, les bases étaient présentes. Rebecca Whitney n’a pas à mon sens réussi à les faire interagir et à les rendre attachants, dommage.

  Le rythme du roman n’est quant à lui pas fameux. C’est le gros souci que j’ai eu avec l’intrigue. Si l’accident de Rachel arrive vite, l’intrigue met un temps fou à démarrer. D’ailleurs je me demande même si j’ai bien compris le sens de ce roman. L’auteure prend le parti de minimiser au maximum les dialogues pour miser sur la narration. Elle a voulu mettre une ambiance huis clos autour du couple et confronter le lecteur aux problèmes psychologiques de Rachel. Cependant même si c’était une bonne idée, la narration tue le roman. Avoir des flopés et des flopés de textes sans vie ça rend l’intrigue hyper lente. Du coup, je me suis ennuyé la plupart du temps.

  Les thèmes développés dans le roman sont malgré tout intéressant. L’homicide involontaire de Rachel, la prostitution, la drogue, l’intimité d’un couple dominant-dominé. Ce sont des éléments qui auraient pu tirer le roman vers le haut. Je pense que Rebecca Whitney n’a tout simplement pas tiré les bonnes ficelles. Je suis loin du roman thriller suspense qu’on m’avait promis. Et je suis loin du « pacte » cité dans le titre. A part vers la fin, je n’ai pas ressenti d’émotions dans ce livre. Sinon la plume de l’auteure est sympathique sans être vraiment addictive. La lenteur de l’intrigue dessert vraiment l’histoire et rend le style lourd quelque fois. Je vais m’arrêter là. Je rappelle que lorsque j’ai des avis négatifs, d’autres blogueurs ont peut-être des avis contradictoires. C’est le propre de la culture, aimer ou ne pas aimer, tout est subjectif. A vous de voir maintenant si vous voulez tenter l’expérience.

Ma note : 5,5/10.

Merci à Clélia et aux éditions Denoël pour ce partenariat !

4 commentaires:

  1. Vu ce que tu en dis, je ne pense pas le lire.

    RépondreSupprimer
  2. Ton avis refroidit beaucoup mon envie de découvrir ce livre mais peut-être que si je peux l'emprunter à la médiathèque, je le lirais pas curiosité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu le trouves n'hésites pas ;) Certaines personnes ont eu un vrai coup de coeur pour ce livre !!

      Supprimer