jeudi 18 février 2016

Chronique : Serre-moi fort de Claire Favan


Serre-moi fort de Claire Favan.
(Genre : Thriller)

Editions : Robert Laffont
Prix : 20€ (Partenariat)
Date de parution originale : 11 février 2016

  Résumé : Méfiez-vous de qui vous tend les bras… « Serre-moi fort. » Cela pourrait être un appel au secours désespéré. Du jeune Nick, d’abord. Marqué par la disparition inexpliquée de sa sœur, il est contrait de vivre dans un foyer brisé par l’incertitude et l’absence. Obsédés par leur quête de vérité, ses parents sont sur les traces de l’Origamiste, un tueur en série qui sévit depuis des années en toute impunité. Du lieutenant Adam Gibson, ensuite. Chargé de diriger l’enquête sur la découverte d’un effroyable charnier dans l’Alabama, il doit rendre leur identité à chacune des femmes assassinées pour espérer remonter la piste du tueur. Mais Adam prend le risque de trop, celui qui va inverser le sens de la traque. Commence alors, entre le policier et le meurtrier, un affrontement psycho logique d’une rare violence…


  J’ai découvert Claire Favan avec son roman « Apnée noire » (ma chronique). Il m’avait beaucoup plu et je savais qu’il fallait que je tente un autre de ses titres. « Serre-moi fort » tombait donc à pic et j’ai sauté sur l’occasion. Ce qui m’a attiré au départ c’est la couverture. Cette impression d’innocence et de force féroce… j’adore. Je n’avais pas lu le résumé. Je m’étais laissé porter par les avis publiés avant la sortie du bouquin. Et j’ai bien fait. Claire Favan est une auteure en passe de devenir incontournable pour le thriller français. Personnellement… j’aime ça.

  Dès la première page, on est plongé dans l’intrigue. Une jeune fille est portée disparue et on vit la disparition à travers les yeux de son petit frère : Nick. Il est le personnage principal de cette 1ère partie. L’auteure ne laisse pas souffler le lecteur. On est pris par l’histoire, par le récit de cette famille tourmentée et par leur descente aux enfers. Dans la 2ème partie, on va suivre la réouverture de l’enquête quelques années plus tard. Le récit est narré à travers Adam, un enquêteur brillant. A chaque début de partie, on est curieux et on ne peut pas s’arrêter de lire. Elles sont différentes mais se complètent pour laisser place à la 3ème partie…

  Nick est un personnage intéressant et je me suis vite attaché à ce garçon. Il est entre guillemet laissé à l’abandon par ses parents qui se replient sur eux-mêmes. Compréhensible après la disparition de leur fille. Mais Nick, avec les disparitions d’autres jeunes filles, triste soit-il, ne pense pas que sa grande sœur reviendra. Il essaie donc tant bien que mal de poursuivre sa vie pendant 2 ans… alors que ses parents sont dans le gouffre. Claire Favan creuse bien son personnage. Il y a tantôt des scènes dures ou d’autres plus attendrissantes. En tout cas, Nick est un jeune homme qui va évoluer. Il est dans la perpétuelle recherche de l’amour de ses parents. Ils pensent à tort que sa grande sœur restera la préférée. L’enquêteur Adam est aussi bien travaillé que Nick. On s’attache vite à lui et à sa situation personnelle. Il a vécu des choses horribles que je vous laisse découvrir. Au fil du récit, il va faire des choix importants pour son avenir. L’enquête avance bien mais elle est ternie par un choix d’Adam…

  Le rythme est excellent. Durant tout le récit on se pose des questions. Qui a fait disparaître Lana, la sœur de Nick ? Y-a-t-il un lien avec les autres jeunes filles disparues ? L’auteure nous embobine, nous raconte son histoire… le lecteur gobe sans s’en rendre compte. Et puis une bombe explose à la fin de la 1ère partie. Une petite phrase qui fait toute la différence. Dans la 2ème partie, on est dans le feu de l’action. On a des réponses sur la manière de procéder du tueur, sa façon de penser, le choix de ses victimes. On a des révélations sur les identités possibles… Et bam, la fin est très dure et on se retrouve dans la 3ème partie. Là, tous les éléments s’imbriquent et on se demande pourquoi on n’y a pas pensé plus tôt. Des chapitres courts, des parties différentes et qui s’emboitent parfaitement… Claire Favan a tout pensé avec minutie. Il y a des scènes violentes qui donnent presque la gerbe, de la vengeance, des mystères, des coups-bas, des impasses, du sang… et un loup qui rode, voulant contrôler ses pulsions meurtrières.

  La plume est l’auteure est très intéressante. Elle place ses pions, faisant de son thriller une intrigue parfaitement bien menée. Elle sait où elle va, elle connaît ses personnages et comment ils pensent, agissent. C’est un style très psychologique puisque le lecteur ne comprend pas, même s’il essaie de comprendre justement. Un style également percutant, parfois cru mais qui dans ce genre de lecture fait du bien. La fin m’a laissé sur les fesses. Je ne m’attendais pas du tout à ça… C’est une fin qui me fait de la peine et en même temps je suis content. J’ai le cul entre deux chaises et j’ai envie d’en choisir une pour crier au scandale. Si vous ne l’avez pas compris, je vous recommande ce roman. Vous allez vous triturez les méninges. Les personnages vont donneront du fil à retordre. L’enquête décrite est rondement menée… et les révélations vous laisseront sur les fesses. La collection « La bête noire » envoie du lourd avec ses romans. A suivre sans retenu !

Ma note : 8,5/10.

Merci à Cécile et à la collection La bête noire pour ce partenariat !

6 commentaires:

  1. Ah Ca fait plaisir que tu aies autant aimé :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et ça fait plaisir d'avoir aimé ! C'est grâce à toi que j'ai découvert l'auteure ;)

      Supprimer
  2. Je ne connais pas l'auteure, mais tu m'interpelles avec ce livre. J'essayerai de le trouver en bibliothèque !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec celui-là pas sur que tu le trouve tout de suite !
      Sinon essaie "Apnée noire" ;)

      Supprimer
  3. Je ne connaissais pas non plus l'auteure et vu les chroniques qu'on trouve sur celui-ci = wish list directement! =)

    RépondreSupprimer