mercredi 1 juin 2016

Chronique : L'invocateur - Livre 1 : Novice de Taran Matharu


L’invocateur – Livre 1 : Novice de Taran Matharu.
(Genre : Fantasy, YA).

Editions : Hachette
Prix : 18€ (Partenariat)
Date de parution française : 16 mars 2016
Année de parution originale : 2015
Titre version originale : Summoner, Book 1 : The Novice.

  Résumé : Orphelin, Fletcher imagine déjà son avenir tout tracé : une vie dure mais paisible comme forgeron dans un village sans histoire… Jusqu’au jour où il se découvre un talent rare, un talent bien particulier : celui d’invoquer les démons.


  Je veux déjà vous prévenir que j’ai raccourci le résumé volontairement. Quand j’ai commencé ma lecture je ne savais qu’une chose : Fletcher sait invoquer des démons. Je n’ai pas cherché à en savoir plus. J’ai de suite été tenté par ce livre avec sa magnifique couverture. Elle représente parfaitement bien l’univers, le personnage, les accessoires… Les éditions Hachette ont bien fait de reprendre l’originale. Franchement j’ai commencé ma lecture en ne sachant pas vraiment dans quoi je m’embarquais. J’ai été surpris dans le bon sens du terme puisque j’ai apprécié ma lecture. Après, ce tome 1 reste une grosse introduction à l’histoire.

  On fait de suite la rencontre de Fletcher, notre protagoniste. On le suit avec son père adoptif qui l’a trouvé devant les portes du village, nu et abandonné. Comme je ne savais pas vers où l’auteur allait m’amener, je me suis laissé porter par ce début. J’étais curieux de savoir comment un jeune homme ordinaire peut réussir à invoquer des démons. Au bout d’une cinquantaine de pages on voit se profiler la solution. Et au final notre curiosité est emportée par l’histoire. S’il ne se passe que quelques passages significatifs dans les 100 premières pages… le roman se laisse quand même lire avec envie.

  Fletcher est un personnage que j’ai bien apprécié. Peut-être que je ne me suis pas autant attaché à lui que ce que j’aurais cru (la faute à la narration à la 3ème personne). Mais j’ai adoré le suivre, voir sa détermination, son courage et sa robustesse psychologique. C’est un protagoniste qui va évoluer au fil du récit, qui va devenir plus réfléchi et moins caractériel. Le fait de n’être plus seul comme au début lui servira à coup sûr dans sa quête. Fletcher est une bonne personne avec de bonnes intentions… et l’injustice pour lui, c’est intolérable. On va en apprendre plus sur lui au fil du récit, sur ses origines notamment. D’autres personnages interviennent dans cette histoire. Peut-être y en a-t-il trop justement. J’avoue que j’ai parfois été perdu avec tous ces noms. Surtout que les démons en possèdent aussi… Mais il y a des groupes, des querelles, de la rivalité et un poids qui pèse sur chacun d’eux.

 Comme je le disais les 100 premières pages sont assez lentes. Même s’il se passe quelques événements majeurs pour faire avancer l’histoire, rien de significatif. C’est un pied qu’on met à l’étrier pour mieux avancer au trot. Après tout va s’accélérer petit à petit. L’intrigue va se mettre en place. Fletcher va faire des rencontres lui permettant de mettre à profit son talent. Les personnages bougent beaucoup, se posent des questions. Certains font des alliances, conspirent contre d’autres. Ça en devient limite addictif tellement cette rivalité est forte. Mais je le répète ce tome 1 est un gros tome d’introduction.

  L’univers est le gros point fort du bouquin. Je ne m’attendais pas à ce que l’auteur le construise de cette sorte. Vous vous attendiez à des démons comme des spectres ou des fantômes… pas du tout. Comme vous le voyez sur la couverture, le démon de Fletcher est une salamandre. Il y a tout un aspect mythologique créé autour de ces créatures. Des sortilèges possibles à lancer. Une académie pour les invocateurs novices. J’ai eu l’impression lors des cours de me retrouver dans un Poudlard pour invocateur. Taran Matharu a créé un univers original, avec des règles, des coutumes, des interdits et des confrontations entre la noblesse et les simples citoyens. Il y a également un pays gigantesque répartis entre les humains, les orques, les fées ou encore les nains. Des tensions entre ces peuples et des guerres à terminer. Si j’ai adoré découvrir cet univers fantasy, je suis sûr que l’auteur en a encore largement sous le pied.

  Sa plume est digne d’un roman fantasy. On s’imagine bien les scènes, les détails des sortilèges, les démons, les habits des invocateurs. Peut-être y a-t-il trop de descriptions par moment ? C’est possible. Mais ça reste une plume accessible pour les adolescents qui voudraient se lancer dans le genre. La fin est juste excellente. C’est comme si vous construisiez un mur en brique et qu’on venait le détruire. Je suis curieux de savoir comment le tome 2 va s’articuler. Normalement, avec les infos de ce tome 1, on devrait être au cœur de l’action. J’ai envie de savoir comment Fletcher va s’en sortir. Et de découvrir encore plus cet univers. Un tome 1 d’introduction qui est agréable à lire. Certains ne trouveront pas leur compte, surtout pour les lecteurs assidus de fantasy. Personnellement, je recommande ce bouquin qui vous dépaysera le temps d’une lecture.

Ma note : 7,5/10.

Merci à Aurélie et aux éditions Hachette pour ce partenariat !

8 commentaires:

  1. Je l'ai dans ma pile à lire, je pense le sortir très rapidement. merci pour ta chronique qui donne envie de le découvrir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira c'est vraiment un livre agréable à lire :)

      Supprimer
  2. Il me tente beaucoup! Merci pour ta chronique!

    RépondreSupprimer
  3. Très bonne chronique et très bon livres je tiens à signaler que je n'ai qu'une hâte c'est de pouvoir suivre l'aventure de Fletcher après les rebondissement des dernières lignes , vivement la suite ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout pareil que toi... quel retournement de situation !

      Supprimer
  4. Je viens tout juste de le finir et j'ai hâte de lire le tome 2 :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil, je pense qu'on va être surpris !

      Supprimer