vendredi 13 janvier 2017

Chronique : Sauveur & Fils - Saison 2 de Marie-Aude Murail


Sauveur & Fils – Saison 2 de Marie-Aude Murail.
(Genre : Jeunesse, Contemporain).

Editions : L’école des loisirs
Prix : 17€ (Partenariat)
Date de parution : 9 novembre 2016

  Résumé : Au numéro 12 de la rue des Murlins, à Orléans, vit Sauveur Saint-Yves, un psychologue antillais de 40 ans, 1,90 mètre pour 80 kilos. Côté jardin, il mène sa vie privée avec son fils Lazare de 9 ans et il a quelque espoir de reconstruire une famille avec Louise Rocheteau et ses deux enfants. Côté ville, Sauveur reçoit ses patients. Parmi eux : Ella Kuypens, 13 ans, qui se travestit en garçon et chante « Sans contrefaçon », de Mylène Farmer devant son miroir, Blandine Carré, 12 ans, qui se shoote aux bonbons Haribo et fait un tabac sur YouTube avec ses vidéos de poupées Pullip, Gabin Poupard, 17 ans, qui est Elfe de la Nuit dans World of Warcraft et qui squatte le grenier de son psy dans le civil, Samuel Cahen, 16 ans, qui ne se lave plus mais s’étonne de collectionner les râteaux avec les filles, ou encore Alex et Charlie qui, comme leurs prénoms ne l’indiquent pas, sont deux jeunes femmes souhaitant avoir ensemble un bébé… Décidément, les humains sont de drôles de gens.


  Quel plaisir de retrouver Sauveur, son fils et ses patients. J’avais tellement adoré la saison 1 que je voulais absolument savoir ce qui allait se passer dans cette saison 2. La couverture est vraiment trop chou, cohérente avec le 1er tome. Je ne doute pas que les lecteurs s’arrêteront dans les rayons pour montrer du doigt l’originalité de la photo. En tout cas j’ai passé avec ce livre un agréable moment de lecture !

  J’ai apprécié qu’on soit directement plongé au cœur de la vie de Sauveur tant sur le plan personnel que professionnel. On nous présente de nouveaux patients avec de nouveaux problèmes. On a également les restes du tome 1 concernant la vie privée du psychologue. L’auteur garde sa ligne directrice en renouvelant son intrigue. C’est bien joué ! Et puis si je vous dis que dès la page 16 j’ai été mort de rire, vous me croyez ? Quel humour !

  Les personnages sont toujours attachants. Que ce soit Sauveur, Lazare, Paul, Louise, Gabin ou les différents patients du psychologue. Chacun amène son petit bout de vie à lui dans le cabinet du médecin. Chacun amène son problème, petit ou grand, pour essayer de le résoudre. On voit les différentes façons de réagir face aux pratiques de Sauveur. Ce sont ces manières de réagir qui rendent les personnages touchants. Une complémentarité intéressante s’installe dans l’histoire, notamment du côté professionnel. Sur le plan personnel, Sauveur essaie d’avancer avec Louise qui reste en retrait dans leur couple par peur d’être jugée. On voit l’évolution de la famille, les barrières qu’ils franchissent. J’ai hâte de retrouver ce petit monde pour voir comment l’auteur réussit à les rendre davantage intéressants qu’ils ne le sont déjà.

  Le rythme est top ! Les chapitres sont courts et apportent de la fluidité au récit. L’alternance entre la vie privée et professionnel de Sauveur fait qu’on ne s’ennuie pas une seule seconde. Quand on est d’un côté on aimerait être de l’autre et vice-versa. Et puis, les problèmes de chaque personne font qu’on s’y intéresse un minimum. On voit également l’avancée des thérapies et les effets qu’elles peuvent avoir sur les patients. On est toujours curieux de connaitre la suite parce que le roman nous emporte inévitablement. J’aurais peut-être aimé que Marie-Aude Murail insiste un peu plus sur le couple Louise/Sauveur. Dommage qu’ils ne prennent pas davantage de place.

  L’auteur a cette capacité surprenante à faire un roman léger tout en parlant de choses qui ne le sont pas. Tellement de sujets sont abordés comme la recherche d’identité, les TOC, l’homoparentalité, les mensonges ou encore l’immigration. Tant de thèmes qu’on redécouvre et qu’on prend plaisir à approfondir avec un ton humoristique et sincère. Comme je vous l’ai dit au départ j’ai beaucoup rigolé grâce à cet humour. J’ai aussi été fortement touché par moments par certains personnages. Leur quête peut se révéler plus profonde qu’elle n’y paraît au départ.

  La plume de Marie-Aude Murail me plaît toujours autant. Par les sentiments qu’elle peut envoyer au lecteur, par sa capacité à intéresser l’adolescent ou l’adulte, de faire un roman qui rassemble à travers des thèmes tellement transversaux. C’est là toute la force de l’auteur. J’ai maintenant hâte de retrouver tout ce petit monde dans la saison 3 pour de nouvelles aventures. Et bien sûr, je ne peux que vous conseiller de commencer ou de poursuivre cette série. La lecture et l’auteur valent vraiment le détour !

Ma note : 8/10.

Merci à Coline et aux éditions l’école des loisirs pour ce partenariat !


2 commentaires:

  1. J'ai un livre de Marie-Aude Murail dans ma PAL que je veux lire depuis que je suis petite, mais que je n'arrive pas à me résoudre de sortir parce que ça fait, justement, (trop) longtemps que je veux le lire et j'ai peur d'être déçu... Ta chronique m'a vraiment donné envie de découvrir la plume de l'auteur, je pense donc ne pas tarder à sortir mon livre de son étagère ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment une auteur à découvrir ! Elle écrit bien et les thèmes qu'elle aborde sont décrits avec beaucoup de subtilité :)

      Supprimer