jeudi 7 mars 2013

Chronique : La Prochaine Fois de Marc Lévy


La Prochaine Fois de Marc Lévy. (Genre : Romance contemporaine).

Editions : Pocket
Prix : 6,70€ (Emprunt Famille + Lecture Commune)
Année de parution originale : 2004

  .Résumé : Parti à la recherche d’un tableau mystérieux, Jonathan croise la route de Clara. Tous deux sont convaincus de s’être déjà rencontrés. Mais où et quand ? A Londres, il y a plus d’un siècle…


 .Autant vous dire que cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un Lévy. J’avais envie de retrouver sa plume, sa délicatesse et sa facilité à nous faire voyager. Malgré une couverture qui n’est pas tip top… Le résumé restait alléchant pour ma part, parce qu’il y mêlé un sujet inconnu pour moi, l’art et plus précisément la peinture, ainsi qu’une touche de fantastique !

  .L’histoire commence avec une lettre d’un certain Peter, transmettant ses au revoir à Jonathan et Clara… Je peux déjà vous dire qu’en l’espace de trois pages Marc Lévy a su me titiller l’esprit. Des questions se bousculaient déjà dans ma tête, j’avais envie de savoir le pourquoi du comment de ces au revoir ! Une lettre en plus, juste bouleversante et touchante d’un ami à un ami qu’il considérait comme son frère. Ensuite on rentre dans le vif du sujet et on rencontre Anna la future femme de Jonathan, Jonathan lui-même et Peter. C’est un peu plus tard qu’on fera la connaissance de Clara.

  .Autant vous dire qu’après la lettre j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire. Je ne cessais de confondre Jonathan et Peter et j’ai attendu patiemment que l’histoire se déroule et se mette en place. C’est un petit point négatif qui m’empêche de placer ce roman de Marc Lévy comme un coup de cœur. L’univers de la peinture était quelque chose d’inconnu et j’ai su en apprendre plus grâce à cette histoire. Autant vous dire que Lévy, a du faire un travail titanesque pour trouver des références artistiques. Son travail n’a pas été un simple travail d’écriture, il est allé beaucoup plus loin en recherchant les méthodes pour authentifier un tableau, pour les transporter sans qu’ils soient salis ou abîmés. Il a aussi fait des recherches scientifiques sur les composés chimiques, des pigments de la peinture qu’utilisait le peintre du roman, Vladimir Radskin. C’est en fait un travail d’orfèvrerie que Marc Lévy a réalisé et pour ma part j’ai été happé par son univers et par son intrigue.

  .Le temps que l’histoire se mette en place, des questions se bousculent à notre porte et une curiosité inouïe m’a fait tourner les pages encore et encore. C’est en fait toute une quête de l’art et d’un tableau qui n’a jamais été trouvé qui se dessine dans cette intrigue. Marc Lévy a sans doute du en apprendre plus, sur les métiers d’expert en art et de commissaire priseur… respectivement les métiers de Jonathan et de Peter. Marc Lévy a aussi cette capacité à nous faire voyager avec son écriture. On va de Boston, à Londres en passant par la Russie ou par Paris et même à Florence. Son style nous permet de nous y voir et on a simplement envie d’être avec les personnages et de partager leur histoire.

  .Ce livre c’est tellement plus que la quête d’un tableau d’un célèbre peintre… c’est toute une relation entre les personnages principaux qui est belle et forte. Une belle amitié qui est nouée entre Peter et Jonathan. Puis une passion forte et débordante de joie, entre Clara et Jonathan. L’auteur a su nous transmettre toutes les émotions nécessaires à la découverte de ces relations qui m’ont chamboulé et touché au plus haut point. Je ne cessais de me dire « qu’est-ce que c’est beau ! » pour la relation entre Clara et Jonathan. Ce que j’ai pu apprécier également, c’est que les choses ne vont pas trop vite entre eux, ils apprennent à se connaitre, à se découvrir, à s’apprivoiser, à nouer quelque chose… un sentiment.

  .Marc Lévy a su avec son écriture fluide, nous faire oublier que tout roman possédait une fin. La fin de cette histoire est juste triste, je ne pensais pas que cela finirait comme ça et j’ai été peiné. J’en ai eu les frissons tellement ce sacrifice de soi était beau. On voit à quel point le personnage de Jonathan est altruiste, digne et fort. Et quand Jonathan prononce le titre du roman « La Prochaine Fois » c’était merveilleux. J’adore quand l’auteur nous explique son titre et j’ai trouvé cela super. Une fin triste, mais un dernier chapitre en guise d’épilogue qui redonne le sourire tout simplement. J’ai encore une fois eu les frissons en lisant ces dernières lignes. On comprend pourquoi la lettre du début a été écrite, la boucle est bouclée et je n’ai pu m’empêcher de relire la lettre tellement j’ai été pris par l’émotion. Ce côté fantastique bien trouvé, nous ramène un siècle avant la rencontre de nos personnages. Les révélations sont juste bien dosées, elles permettent de donner un rythme nécessaire au récit. Ce qui le rend d’autant plus attrayant ! Je vous recommande ce Marc Lévy… il vous fera voyager, vous en apprendra plus sur la peinture et vous donnera une belle leçon de vie.

.Ma note : 7,5/10 sur Livraddict.

La chronique de ma partenaire pour cette Lecture Commune : ICI.

8 commentaires:

  1. je l'ai lu l'année dernière, il est génial. c'était mon premier levy!

    RépondreSupprimer
  2. Oui j'ai passé un excellent moment ! :)

    RépondreSupprimer
  3. Il a l'air pas mal mais je n'ai jamais lus de livres de Marc Lévy !
    sissilecture.

    RépondreSupprimer
  4. Et bien essaie avec ce lui là peut être qu'il te plaira !
    Sinon personnellement j'avais commencé avec "Et si c'était vrai..." que j'avais beaucoup aimé :)

    RépondreSupprimer
  5. J'avais lu ce Levy au mois de novembre 2012 et je lui avait mis la note de 8/10 :)

    RépondreSupprimer
  6. Si j'étais rentré directement dans l'histoire avec plus de facilité je lui aurais mis 8/10 ;D

    RépondreSupprimer
  7. J'ai adoré Marc Levy dans " Si c'était à refaire " et j'ai bien envie de le lire dans autre chose, ce livre me tentant bien je le lirais sans aucun doute :D

    RépondreSupprimer
  8. Il faut que je lise "Si c'était à refaire" ! :) Ah cool tu verras il est super !

    RépondreSupprimer