lundi 28 octobre 2013

Chronique : Les Enfants de Cendres de Kristina Ohlsson


Les Enfants de Cendres de Kristina Ohlsson. (Genre : Policier).

Editions : Michel Lafon
Prix : 19,95€
Année de parution française : 2011
Année de parution originale : 2009
Titre version originale : Askungar.

.Résumé (SPOILER SUR L’HISTOIRE !) : Au milieu d’un train bondé, une petite fille disparaît. Malgré une centaine de témoins potentiels, personne n’a remarqué quoi que ce soit. Sa mère était descendue sur le quai pour passer un coup de fil, et n’a pu regagner le train à temps. Affolée, elle a alerté les contrôleurs qui ont gardé un œil protecteur sur l’enfant endormie. Pourtant, à l’arrivée en gare de Stockholm, la fillette s’est volatilisée… On ne retrouve que ses chaussures sous la banquette… Une équipe de police, assistée par l’enquêtrice Fredrika Bergman, est chargée de l’affaire. Mais quand l’enfant est découverte dans le nord de la Suède, morte, les mots « non désirée » sur le front, le dossier se transforme en cauchemar : un tueur impitoyable est dans la nature, et la petite Lilian n’est que la première d’une longue liste.


  .Un policier de temps en temps ne fait pas de mal. Et en fait, j’aime beaucoup me replonger dans ce genre. Un genre totalement différent du mien, mais qui me permet de voir d’autres horizons et j’aime ça. Ici, la couverture est en parfaite adéquation avec l’histoire. Elle rappelle un moment et j’apprécie le clin d’œil. Avec ce récit et cette intrigue j’ai passé un excellent moment.

  .Avant de parler des personnages, je dois aborder un point qui pourrait en déranger plus d’un. On a une multitude de points de vue dans l’histoire. Je ne les ai pas compté précisément, mais on en a au moins 10. Ce qui pourrait s’avérer être un point négatif, est en fait un point positif. En effet, cette multitude de points de vue permet d’avoir un ressenti globale de l’intrigue principale, tout en étant sous tous les fronts dans l’enquête policière. Cela permet aussi d’en apprendre plus sur tous les personnages et surtout comment ils se perçoivent entre eux. C’est vrai qu’au début, tout cela m’a un peu chamboulé, jusqu’au moment où j’ai compris que ça apporté une richesse au récit. L’auteure a donc su parfaitement mettre en avant ces points de vue, pour que le l’histoire soit plus palpitante et prenante.

 .L’histoire commence directement avec l’enlèvement de l’enfant, en tout cas les circonstances dans lesquelles il est enlevé. Ensuite, l’enquête démarre vite. Kristina Ohlsson alterne un peu enquête et vie privée, pour connaitre un peu la vie des personnages. Mais elle nous dit l’essentiel et heureusement… parce que sinon j’aurai été perdu durant ma lecture. Alors les points de vue multiples font, que ce sont des personnages sympas à lire mais on ne s’attache pas à eux. Et ce n’est pas le but. On sent que l’auteure a voulu privilégier l’intrigue policière et c’est tout à son honneur. On va donc rencontrer Fredrika, Alex, Peder, Ellen et bien d’autres encore. Tous les personnages jouent un rôle essentiel dans l’histoire et aucun n’est plus mis en avant par rapport à un autre.

  .En ce qui concerne l’enquête elle-même, on est pris inévitablement dans le récit. On essai de mener notre enquête, de penser aux choses auxquelles les personnages n’auraient pas imaginé, de les dépasser… mais c’est impossible. L’auteure distille des informations, de telle sorte qu’on ne peut pas aller plus vite que son récit. Même si on sait que les enquêteurs font fausse route, on ne sait pas qui est le meurtrier et on ne peut pas se douter de son identité. Et l’auteure nous mène par le bout du nez. Ce qui est positif, c’est qu’on a la possibilité de suivre les scènes où le fou furieux agit et franchement ça apporte un plus non négligeable.

  .Kristina Ohlsson, pour son premier roman joue de bonnes cartes qui marchent ! Son métier d’analyste pour la Police nationale suédoise enrichie son récit. Tout ça sent le vécu et c’est ce qui rend l’intrigue tout à fait réelle et plausible. Sa plume se lit parfaitement bien et on dévore le roman, tellement on est avide de connaître la fin. C’est un roman qui commence doucement et qui finit fort. L’intrigue s’accélère et on sent réellement qu’on s’approche de la fin très vite. Ce que j’ai beaucoup apprécié, c’est que le titre a une signification importante ! Une fin qui m’a beaucoup plu, concernant les raisons qui poussaient le meurtrier à agir, mais j’ai comme un sentiment d’inachevé. J’espérai peut être quelque chose de plus fou, ou de plus diabolique. En tout cas même si, on ne s’attache pas forcément aux personnages, j’ai hâte de les retrouver dans le second tome qui s’intitule « La Fille au Tatouage ». Je suis avide de connaitre une nouvelle intrigue et de retrouver la plume de l’auteure. Si vous aimez ce genre de roman je vous le recommande… et même aux autres d’ailleurs !

.Ma note : 8/10 sur Livraddict.

10 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout ! Ca me tente bien même si ce n'est pas mon genre de prédilection :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sortir de ses genres de prédilection c'est vraiment bien ;)

      Supprimer
    2. Eh oui, ça ne me ferait pas de mal xD Je suis à fond dans les mondes de l'imaginaire... ^^

      Supprimer
    3. Pareil mais un policier/thriller de temps en temps c'est cool !

      Supprimer
  2. Je ne suis pas très policier mais j'adore la couverture et tu me tentes donc je le lirais peut être :) !

    RépondreSupprimer
  3. J'adore les policiers, et maintenant que j'ai lu ta chronique, je crois que celui là me plairait bien! Merci de me l'avoir fait découvrir!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien ce fut un plaisir !
      J'espère qu'il te plaira :)

      Supprimer
  4. J'ai découvert ce principe de la diversité des points de vue avec Mary Higgins Clark. J'avais trouvé cela extraordinaire à l'époque de vadrouiller d'un personnage à l'autre. Et maintenant j'aime toujours autant, je trouve que c'est une vraie richesse pour ce genre en particulier. Tu m'as rendue curieuse, je note le titre sur mon carnet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu as raison une vraie richesse qui apporte quelque chose en plus !
      Ça me fait plaisir d'avoir titiller ta curiosité :)

      Supprimer