dimanche 6 septembre 2015

Chronique : Blackwood : le pensionnat de nulle part de Lois Duncan


Blackwood : le pensionnat de nulle part de Lois Duncan. (Genre : Jeunesse, Fantastique).

Editions : Hachette
Prix : 16€ (Partenariat)
Année de parution française : 2015
Année de parution originale : 2011
Titre version originale : Down a dark hall.

 Résumé : A l’instant où elle pose les yeux sur l’imposant manoir gothique de Blackwood, le pensionnat où elle va passer l’année, un sentiment d’angoisse s’empare de Kit. Comme si un vent glacé traversait son cœur à chaque pas effectué vers la porte. Comme s’il y avait quelque chose de maléfique à l’intérieur des murs de ce pensionnat perdu au milieu de nulle part…


  PETIT COUP DE CŒUR ! Quand les éditions Hachette ont proposé ce roman en partenariat, j’avoue avoir hésité à le prendre. J’avais peur que ce soit du déjà vu et de n’être pas emporté. Les livres du genre fantastique me plaisent toujours, mais j’en ai lu tellement que maintenant il me faut le top du top ! Grâce à l’aide d’une amie blogueuse (qui se reconnaîtra), je l’ai choisi… et j’ai bien fait. Il faut aussi dire que c’est ce que j’avais besoin à ce moment là, ce qui a aidé à former ce petit coup de cœur. La couverture m’avait déjà tenté, comme le résumé. Et je suis parti à l’exploration de cette histoire. J’ai vraiment adoré le livre, un excellent moment de lecture.

  Dès le début, j’ai senti que j’allais adorer le récit. On se retrouve directement plongé au cœur de la découverte du village entourant le pensionnat, ainsi que ce dernier. L’auteure pose ses bases, nous présente ses personnages et plus particulièrement Kit. J’ai senti que petit à petit, quelque chose se mettait en place, sans savoir quoi véritablement. Et puis comme Kit, on est curieux de découvrir ce pensionnat si particulier… même si comme elle toujours, on se sent effroyablement rebuté par sa vue et son aura particulier. Un bon début qui rend le lecteur curieux d’en découvrir plus !

  Les personnages sont très intéressants parce qu’ils vont porter le récit dans ce qu’il a de plus mystérieux. Kit est la jeune fille qu’on va suivre le plus, notre protagoniste. Je me suis beaucoup attaché à elle. Notamment par ce qu’elle a ressenti tout au long de l’histoire, mais aussi par son passé douloureux et par la perte de son papa. C’est une adolescente ayant la tête sur les épaules, réfléchie et forte. Elle a également un côté tendre qui la rend un peu peureuse à Blackwood. Et on la comprend, mais son côté curieuse l’emmènera à mener une véritable enquête. Vient ensuite trois autres filles : Sandy, Ruth et Lynda. Ainsi que Mme Duret et son fils Jules. Je ne vous en dirai pas plus… je vous laisse découvrir ces personnages. Tous ne sont pas autant approfondis que Kit, mais on les aime ou on les déteste. Ce qu’on apprend d’eux suffit à apprécier l’histoire.

  Les rythme est vraiment incroyable ! En une heure de temps, j’avais déjà lu 80 pages tellement on les avale. Les chapitres sont assez courts ce qui amène (comme vous le savez bien sur ^^), une fluidité intéressante au livre. Ensuite, l’histoire en elle-même est très prenante et on se pose beaucoup de questions sur l’intrigue. Au fur et à mesure que Kit apprend des choses, on en apprend aussi et du coup… on en voudrait carrément plus. L’auteure a fait de son roman une véritable enquête comme si Sherlock était aux manettes. On se prend à faire des suppositions, à croire à du fantastique, à de l’horreur, à la réincarnation… sans toutefois démêler le vrai du faux !

  L’histoire créée par Lois Duncan est vraiment originale. Ce que je peux vous dire c’est que vous allez être surpris si vous lisez le bouquin. On passe aussi par beaucoup de stade au niveau des émotions. De l’appréhension du début, on arrive à la peur tout en faisant un tour par le stress et la colère. Mais franchement, j’ai flippé plus d’une fois par les détails que l’auteure émet. Et puis petit à petit, le roman monte crescendo, comme si une épée de Damoclès était suspendue au dessus des têtes des demoiselles. J’ai vraiment adoré cette mini course contre la montre. Ce que je regrette un peu, c’est que « l’univers » développé ne soit pas un peu plus étayé. Il est intéressant mais le peu de pages du bouquin ne permettent pas d’en savoir davantage. On en sait beaucoup, mais j’en aurai voulu plus.

  La plume de l’auteure est vraiment prenante et bonne. Elle immisce dans son roman grâce à son style une atmosphère particulière, qui en devient pesante dans le roman. Comme si tout à coup, quelque chose allait surgir du noir. J’ai frissonné quelques fois. La fin m’a beaucoup plu parce que jusqu’au bout, on ne sait pas ce qu’il va advenir de Kit. Par contre, je l’ai trouvé un peu brutale et abrupte. Un petit épilogue aurait été appréciable pour savoir comment le tout a véritablement fini. Je reste dans l’expectative ! Malgré ces quelques défauts, je vous recommande ce bouquin. Vous allez frissonner, être pris dans une véritable enquête. Pris dans un univers particulier et inédit qui ne manquera pas de vous surprendre. Franchement, vos nuits seront un peu perturbées par ce que vous allez lire !

Ma note : 8/10.

Merci à Cécile et aux éditions Hachette – Black Moon pour ce partenariat !

6 commentaires:

  1. Aaah ! Trop heureuse que ce soit un Coup de Coeur !! :D Et c'est aussi une superbe chronique que tu nous partages ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi c'est pile poil ce qu'il me fallait au bon moment ! :D
      Merci beaucoup !!

      Supprimer
  2. Ok, au début de ta chronique j'étais juste curieuse et maintenant j'ai très envie de le lire ^^

    RépondreSupprimer
  3. Il ne me disais absolument rien, justement parce-que j'avais peur d'avoir déjà lu ce genre d'histoire. Mais si il y a du frisson et qu'il se démarque vraiment des autres romans, pourquoi pas?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est à toi de voir mais je ne peux que te le conseiller :)
      Moi c'est passé tout seul !!

      Supprimer