mardi 8 décembre 2015

Chronique : Dangereuses Créatures - Tome 2 : Dangereuses Trahisons de Kami Garcia & Margaret Stohl


Dangereuses Créatures – Tome 2 : Dangereuses Trahisons de Kami Garcia & Margaret Stohl. (Genre : Jeunesse, Fantasy).

Editions : Hachette
Prix : 18€ (Partenariat)
Année de parution française : 2015
Année de parution originale : 2015
Titre version originale : Dangerous Creatures, Book 2 : Dangerous Deception.

  Résumé : L’amour est carrément dingue, non ? Surtout quand on rencontre celle avec laquelle on souhaiterait passer le reste de sa vie alors qu’on est encore au bahut. Celle qui a le numéro de Satan enregistré sur son portable, s’il faut en croire les parents d’élèves du lycée Jackson. Ridley Duchannes est le cauchemar de toutes les mères… et un cauchemar d’une nature très différente pour les fils de ces mères. Certains couples sont maudits. D’autres sont dangereux. Comme celui que Link forme avec Ridley, la Sirène des Ténèbres. Pour la retrouver, Link est prêt à tout, quitte à s’allier avec son pire ennemi et à mettre sa propre vie en danger. Du côté de la damnation et des trahisons, l’amour paraît une bien faible arme.


  En relisant mon avis sur le tome 1, j’ai vu que j’avais eu un avis en demi-teinte. Trop lent au début, les personnages restent en surface et sont justes sympathiques. Et puis je me souvenais bien de la fin, et j’étais quand même curieux de lire la suite. Chose que j’ai faite et je dois dire que j’ai bien aimé ce tome 2. La couverture est accrocheuse, elle laisse pensif et songeur. Je n’avais pas lu le résumé, mais il ne dit rien sur ce second tome. Je dirai que ce 2ème livre est un peu au dessus du tome 1.

  Au début il a fallu que je me remette les idées en place. Si j’avais une image pour cette fin de tome 1 en tête, je ne me rappelais pas de tout. Il y avait des personnages que j’avais oubliés et petit à petit c’est revenu. Les auteures font des petits rappels intéressants et merci ! J’ai trouvé qu’au bout de 50 pages environ, on rentrait directement dans l’intrigue. A savoir retrouver Ridley qui s’est fait enlever par Silas Ravenwood. Je n’en dirai pas plus, mais ça n’augure rien de bon.

 Pour les personnages je les ai trouvé sympas mais pas tellement attachants. On retrouve leurs caractéristiques, leurs qualités comme leurs défauts, mais sans plus. Si Link fait toujours autant rire par son humour badas et ses réflexions à la con, j’ai trouvé Ridley changé. Déjà elle est assez peu présente dans le roman vu qu’elle se fait enlever. Et lorsqu’on a son point de vue, je n’ai pas retrouvé la Ridley sournoise, combattante et forte. Même si ce sera le cas dans les 100 dernières pages. En fait je suis déçu par le choix opéré par les auteures mais chacun ses goûts. Il y a aussi d’autres personnages qui amènent à un complément d’information intéressant à l’intrigue. On en déteste certain, on se méfie des autres. Cette petite enquête avec tous ces personnages offre une bonne complémentarité.

  Le rythme est un peu lent à vrai dire. Je pense que s’il n’y avait pas les changements de point de vue au cours du récit, on se serait ennuyé. En fait ce qui est bien pensé c’est qu’on a le point de vue de Link avec son groupe en charge de retrouver Ridley. Celui de Nox qui fait chasse solo toujours pour retrouver la Sirène. Et le point de vue de cette enchanteresse des ténèbres qui amène un peu de piquant. Contrairement au tome 1, la narration à la 3ème personne amène vraiment un petit plus au récit. Sinon, on peut constater une certaine fluidité dans le récit : les chapitres ne sont pas très longs et se plonger dans l’univers amène une addictivité. On est curieux de voir l’étendu de cette mythologie assez spécial.

  Justement la mythologie ici est beaucoup plus poussée que dans le tome 1. Il y a des changements et de nouvelles créatures. Des personnages sont tarés et grâce à eux, l’univers va se retrouver agrandi. On a une belle démonstration des pouvoirs de chacun. Avec ça on peut dire que l’action est au rendez-vous dans les 100 dernières pages. Avant, on suit l’enquête pour retrouver Ridley, mais même si nos personnages bougent, il n’y pas vraiment d’action au sens propre. Un univers que j’ai donc pris plaisir à retrouver.

  L’écriture à quatre mains est très intéressante. Je ne sais pas comment s’organisent Kami Garcia et Margaret Stohl mais ça marche et on lit sans vraiment s’en rendre compte. On est toujours curieux de voir ce qu’elles vont nous faire découvrir. Et puis leur style est assez saccadé avec beaucoup de dialogues. Bon la fin ne m’a personnellement pas trop plus, mais c’est totalement subjectif. En fait je suis assez triste par ce final mais bon ce n’est pas grave ! Ce diptyque « Dangereuses Créatures » n’est pas indispensable à la saga « 16 Lunes ». Il offre juste un aperçu sur deux personnages qu’on adore : Link et Ridley. Une nouvelle intrigue à chaque fois intéressante même si elle est souvent lente. Si vous êtes curieux tentez, et retrouvez l’humour complètement barré des personnages !

Ma note : 7,5/10.

Merci à Cécile et aux éditions Hachette – Black Moon pour ce partenariat !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire