dimanche 28 septembre 2014

Chronique : Tant que nous sommes vivants d'Anne-Laure Bondoux


Tant que nous sommes vivants d’Anne-Laure Bondoux. (Genre : Jeunesse).

Editions : Gallimard Jeunesse
Prix : 15€ (Partenariat)
Année de parution originale : 2014 (Sortie le 25 septembre)

  .Résumé : Folle amoureuse de Bo, l’étranger, Hama est contrainte de fuir avec lui. Commence alors pour eux un fabuleux périple à travers des territoires inconnus. Leur amour survivra-t-il à cette épreuve ? Parviendront-ils un jour à trouver leur place dans ce monde ?


  .A la réception de ce livre, je vous avoue que j’ai eu des appréhensions quant à sa couverture et à son résumé. Franchement, il ne m’attirait pas des masses. Mais c’est le communiqué de presse avec le mot de l’auteure qui m’a convaincu. Au final, je me rends compte que la couverture est au combien réaliste pour cette histoire. Elle me parle et me fascine tout autant ! Et je dois vous dire que j’ai passé un moment de lecture extrêmement plaisant.

  .Dès le début, c’est bien le prologue qui m’a intrigué. Je savais que grâce à lui que j’allais découvrir une histoire spéciale, dans un monde où les villes, les pays, les continents ont peut-être évolué. Mais quand ils ont évolué dans le mauvais sens, cela donne l’histoire d’Anne-Laure Bondoux. Un repli sur eux-mêmes, des peurs, des angoisses, c’est ce que les hommes ressentent dans cette histoire jusqu’à l’arrivée de Bo et d’Hama. Un début accrocheur, où nos idées peuvent être remises en question et où notre curiosité est de suite mise à l’épreuve.

  .Les personnages que l’on va suivre sont très intéressant à suivre. Que ce soit Bo, Hama, Tsell ou mêmes ceux plus secondaires. Bo et Hama forment un couple amoureux et leur amour est très fort. Ce sont deux personnages qui se complètent mais qui diffèrent aussi sur certains points. C’est une alchimie, une évidence, une passion, mais aussi parfois de la colère, de la haine et de l’incompréhension entre ces deux là. Ils sont bien travaillés autant physiquement que psychologiquement. On en apprend un peu sur leur passé même si cela reste quand même peu à mon goût. Ce qui est exceptionnel ici, c’est le cheminement, les virages, les chemins qu’ils vont prendre et leur évolution qui est bien décrite. Quant à Tsell, c’est une jeune fille qui va aussi évoluer mais à contresens de Bo et Hama (et je ne vous dirai pas quelle relation ils entretiennent avec Tsell). C’est une jeune fille refermée sur elle qui va peu à peu s’ouvrir et découvrir un monde qu’elle pensait jusqu’alors inexistant. Tsell m’a plu, m’a paru convaincante et attachante et c’est le personnage que je préfère de tout ceux qu’on a pu côtoyer ou suivre.

  .Mais le point fort de cette histoire ce sont les thèmes qu’aborde l’auteure. Celui qui m’a le plus touché est celui de la quête de soi, de sa découverte et de son évolution. Les personnages ne cesse de se transformer que ce soit du point de vue psychologique ou au niveau des émotions. Ils aiment et ils détestent, ils connaissent et sont dans l’inconnu, ils sont en deuil et assiste à une naissance. Ce texte est divinement bien écrit avec les paradoxes que sont la vie. Les chapitres d’ailleurs sont emprunt de paradoxes tels que « Le bruit et le silence » ; « Le vide et le plein » ; « L’ombre et la lumière » ou encore « La quiétude et l’inquiétude ». Mais Dieu sait que ces noms de chapitres ne sont pas là par hasard. Ils permettent de voir à travers l’histoire le sens qu’on peut porter à tel comportement ou à tel pensée. Dans cette histoire tout est fait d’échos et de ressemblances, de chemins croisés et de périples sur soi. Et si vous saviez comme le titre nous parle une fois le roman achevé…

  .Le rythme est vraiment excellent encore une fois. A travers l’aventure de nos personnages, on ne cesse de bouger, d’apprendre des choses, d’être curieux sur tel ou tel fait, d’être avide de connaissance sur un personnage. Et puis de voir aussi l’évolution, le bon qu’ils vont pouvoir faire dans le récit. Les chapitres sont certes long par moment mais ce livre vous fait vivre tellement de choses que le rythme ne faiblira pas. Le roman est aussi divisée en quatre partie qui au final sont bien définies et elles permettent de voir la progression des personnages, des lieux et des pensées au fil du déroulement de l’histoire et c’est rudement bien menée par l’auteure.

  .Enfin, la plume d’Anne-Laure Bondoux est vraiment caractéristique, lyrique, poétique, enchanteresse et prenante au possible. C’est une plume qu’on reconnaîtrait parmi tant d’autres, une plume qui vous fait voyager, une plume où les descriptions paraissent moins lourdes et où on voit chaque détail de ce qui est cité. Cependant, même si le style d’écriture est beau, il ne m’a pas fait ressentir plus d’émotions que ça à part vers la fin du récit. Parce que la fin du récit est l’achèvement d’une quête et parce qu’on ne sait pas si cette quête est vraiment terminée…

  .Pour vous convaincre davantage ou pour vous achever selon vos avis, je ne citerai qu’une phrase que l’auteure a cité dans le communiqué de presse. Cette phrase résume à elle seule ce roman : « Et bien entendu, Tant que nous sommes vivants est un roman d’amour. Un roman d’amour magique et industriel, où le feu du désir surgit, brûle, s’éteint, renaît et brûle encore ». Merci Anne-Laure pour ce bon moment passé en compagnie de votre ouvrage.

.Ma note : 8/10

Merci aux éditions Gallimard Jeunesse pour ce partenariat !

12 commentaires:

  1. Ça a été un vrai coup de cœur pour ma part. J'ai été emporté par cette histoire dans un univers et un décor plutôt étrange. J'ai été totalement conquise !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends pour ton coup de coeur mais je ne peux pas aller jusque là ^^

      Supprimer
  2. Hehe tu es vraiment très enthousiaste. J'espère que tu nous en parleras dans une vidéo!

    RépondreSupprimer
  3. Wahou quelle chronique ^^Comment résister après ça ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'invite fortement à te faire ton propre avis ;)

      Supprimer
  4. Comme toi ce roman ne me disais rien mais ta chronique me tente beaucoup :)
    Bonnes prochaines lectures :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira si tu le lis alors ! Il faut un petit temps d'adaptation au début mais franchement il vaut le coup :D
      Merci à toi aussi !

      Supprimer
  5. Magnifique avis ! :) J'ai ressenti les mêmes sentiments que toi ! :) Au final, j'avais peur car il ne correspondait pas à mon style de lectures et c'est devenu sa force ^^ ! J'ai adoré ! :) (et je ne me souvenais plus de la phrase du communiqué, mais elle va tellement bien avec le récit !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      Tu as tout à fait raison :) Je l'ai relu après ma lecture c'est pour ça ^^

      Supprimer
  6. Réponses
    1. N'hésite pas ça change de l'ordinaire :)

      Supprimer