samedi 30 juin 2018

Chronique : Dix-sept ans d'Ava Dellaira

Dix-sept ans 
Ava Dellaira

Éditions : Michel Lafon
Prix : 16.95€ (Partenariat)
Date de parution : 3 mai 2018
Année de parution originale : 2018

Résumé : Nous poursuivons tous quelque chose…
Dans les années 1990, pour Marilyn, 17 ans, c’est la liberté. Enfermée dans les rêves de célébrité de sa mère qui l’entraîne d’auditions en castings, elle ne revit que lorsqu’elle retrouve le beau et insaisissable James. Mais les regards que certains portent sur la couleur de peau de James ne risquent-ils pas de détruire leur amour naissant ?
De nos jours, pour Angie, 17 ans, c’est la vérité. Alors que le monde semble s’être arrêté de tourner pour sa mère, Marilyn, la jeune métisse est prête à tout pour retrouver James, ce père qu’on lui a toujours caché. Embarquée par son ex-petit ami Sam, Angie fuit sa ville de province et plonge dans les rues bruyantes et colorées de Los Angeles, à la recherche d’un passé trop longtemps maintenu dans l’ombre.


  Après avoir eu un énorme coup de cœur pour le précédent livre de l’auteur, Love letters to the dead, je ne pouvais pas passer à côté du nouveau roman d’Ava Dellaira. Je remercie Camille et les éditions Michel Lafon pour l’envoi de ce livre. Sans surprise c’est un nouveau coup de cœur !!

  Avec Dix-sept ans, nous découvrons l’histoire d’Angie âgée de 17 ans de nos jours et en parallèle celle de sa mère, Marilyn au même âge dans les années 90.

  Marilyn subit la pression de sa mère qui la fait courir de casting en casting en quête de célébrité. Marilyn, elle, rêve de pouvoir aller à l’université. De son côté, Angie est en quête de vérité sur son père. Sa mère lui a dit qu’il était décédé avant sa naissance. Lorsqu’Angie découvre une photo de ses parents au même âge qu’elle, elle décide de partir à Los Angeles pour essayer de retrouver sa trace et découvrir ce que sa mère ne lui dit pas. Elle profite d’un voyage de son ex-petit copain, Sam, pour faire le trajet avec lui.

  Une nouvelle fois, je me suis laissée transporter par la plume de l’auteur. Ava Dellaira excelle dans la manière de faire passer des messages forts tout en douceur. Sa façon presque poétique de décrire les sentiments. Dans un premier temps, j’ai eu un peu peur de l’alternance entre les deux jeunes filles. Les chapitres les concernant étant assez long, je craignais m’attacher à l’une plus qu’à l’autre. Finalement leurs histoires respectives abordant des sujets différents mais tout autant important, ont fini par me faire tourner avidement les pages pour savoir ce qui arrivait autant à l’une ou l’autre. L’Amour, les relations familiales, le racisme, le passage de l’adolescence à l’âge adulte, Ava Dellaira les exposent avec finesse et justesse.

  Avec l’histoire de Marilyn, j’ai été nostalgique des années 90 puisque cette fois encore l’auteur y a décimé beaucoup de références musicales qui faisaient écho à ma propre adolescence. Mais j'ai également beaucoup aimé le changement de perspective entre chacune des adolescentes que nous suivons. Chacune se cherchant, l’une en croyant en un meilleur avenir, l’autre en partant à la recherche de ses propres racines.

  Dix-sept ans est le genre de roman qui pousse le lecteur à sa propre introspection, un rappel de l'importance de connaître sa propre histoire pour savoir qui l’on est et où on veut aller. Ava Dellaira confirme sa plume magique avec ce nouveau roman et une nouvelle fois, elle nous fait ressentir de fortes émotions tout en douceur. Il me tarde déjà de pouvoir découvrir un autre roman de l’auteur, je le guette et l’attend avec impatience.

Ma note : 9/10

Merci à Camille et aux éditions Michel Lafon pour ce partenariat !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire